Romances·Science Fiction·Young adult

« I.R.L. » d’Agnès Marot

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : I.R.L.
Auteur : Agnès Marot
Genre : Science Fiction/Young Adult/Romance
Editeur : Gulf Stream

Je m’appelle Chloé Blanche et j’ai grandi à Life City. Comme tous les habitants, j’ignorais que nous étions filmés en permanence. 41ic5wul3ml-_sx210_J’ignorais que nous étions un divertissement pour des milliers et des milliers de foyers. Mais ce n’est pas tout. J’ai découvert que la production ne recule devant rien : pour me mettre encore plus à nu, elle a décidé de publier un livre. C’est une certaine Agnès Marot qui a sorti sa plume…
Je m’en souviens comme si c’était hier : Saiwhisper, une brunette aux yeux sombres, s’est avancée près de l’auteure alors que cette dernière dédicaçait ses ouvrages lors du salon des Imaginales. Elle avait entendu beaucoup de bien d' »IRL » grâce à un site du nom de Babelio. Ce livre, elle l’avait repéré dans le cadre d’une opération « Masse Critique »… Intimidée, elle a discuté quelques minutes avec l’écrivaine. Très vite, la jeune lectrice a aussitôt été séduite par l’humour et la dédicace de celle qui avait livré mon histoire… Tout sourire, elle a emporté le livre, Mon livre, Mon message, Ma vie, chez elle…

Sai’ a adoré parcourir mes pages. Elle m’a découverte, moi, simple IA qu’elle a trouvé très humaine. Elle s’est beaucoup attachée à moi. Mon caractère, mes idéaux, mes sentiments, … Tout cela lui a plu. Comme Link, mon créateur, elle s’est identifiée à moi et m’a suivie au fil des chapitres. Elle a partagé mes peines, mes espoirs, mes plaisirs, mes amitiés, mon incompréhension face à ces mondes qui n’étaient pas vraiment les miens. Je lui ai fait ressentir une palette d’émotions.
Elle a également apprécié ce curieux mélange entre les films « The Truman Show » et « Ultimate Game » (les deux valent vraiment le coup d’être visionnés) et les jeux vidéo « Les Sims » et « Second Life« . Elle a trouvé que celle qui avait écrit mon livre était très douée pour donner un certain rythme et du suspense à mon histoire. « Une plume de qualité » a-t-elle dit dès les premiers chapitres. de plus, elle a trouvé la thématique intéressante… Pfff… Comme si ma vie avait un thème !… Elle a aimé le fait que mon récit abordait le regard des autres, le mélange entre fiction et réalité, la manipulation à travers la technologie (jeux, réseaux sociaux, médias, etc.). Elle trouvait que l’univers était aussi fort et riche que l’héroïne…
Les réflexions abordées par l’auteure lui ont plu ; cependant ce n’est pas la seule chose qui l’a marquée. Elle a été conquise par le rythme de ce roman youn-adult. En effet, j’ai évolué dans Life City, dans le monde réel et dans le monde libre. A chaque fois, je n’y trouvais pas ma place et je me battais pour mes idéaux… Mais surtout pour ne plus être une poupée que l’on manipule et que l’on expose sous les flashs et l’œil des caméras. Arn Rinku, que Sai’ appelait « Big Brother », me suivait à la trace où que je sois. Cela ajoutait de la tension à ce roman d’anticipation.

Même si elle a passé un excellent moment avec Mon roman (qu’elle a lu au compte goutte toute la semaine), elle a relevé quelques éléments qui l’avait soit disant « chiffonnée ». Par exemple, elle n’a pas saisi mon attirance pour Hilmi. Bien qu’elle comprenne mon attraction et mon amour pour ce beau garçon aux yeux volcaniques, elle ne comprenait pas pourquoi j’étais à ce point attirée par lui. Même dans les moments difficiles, je ne pensais qu’à lui. Même si elle nous trouvait mignons tous les deux, elle trouvait que c’était un peu « to much » de ne songer qu’à lui à ce point.
Elle a également été perdue par le changement de narration. En effet, dans un même chapitre, il arrivait que l’on change de narrateur et de moments (présent et futur). On avance sur plusieurs intrigues. C’est au lecteur de tout relier. Même si le lieu et le jour sont indiqués, c’est parfois perturbant de passer de l’un à l’autre. Sai’ s’est parfois mélangée les pinceaux (mais rien de dramatique non plus).
Son dernier regret concerne la qualité de l’édition. Elle adore les pages roses fuchsias, néanmoins elle a trouvé la tranche trop fragile. Véritable maniaque du livre parfait, elle a eu la gorge nouée lorsqu’elle a aperçu des lignes le long de la tranche. Apparemment, elle n’est pas la seule, puisqu’elle a vu d’autres lectrices (comme Bubblegirl67) avoir le même problème qu’elle. Bon, au moins, on voit qu’elle l’a lu… Et puis ce n’est pas la mort non plus ! C’est le contenu qui compte…

Mon livre, elle l’a recommandé à plusieurs personnes. Elle est certaine que cela va plaire, notamment à L_Bookine ou à Mikasa34 sur Babelio. C’est tout à fait leur genre de lecture. Elle espère que, comme elle, ces potentielles lectrices seront touchées par le récit, la plume de l’auteure et les protagonistes d' »IRL ». N’hésitez pas à découvrir cet ouvrage ! The show must go on…

Citation :

– Décidément, t’es pas si facile à cerner, miss Rêveuse.
– Je suis pas si rêveuse que ça.
Du moins, je ne le suis plus. Son sourire s’élargit.
– Oh que si, miss Rêveuse. Il y a des milliers d’histoires dans ton regard. J’espère qu’un jour tu me les raconteras.

Ma note :

♥  4/5

2 réflexions au sujet de « « I.R.L. » d’Agnès Marot »

  1. J’aime beaucoup la manière dont tu as tourné ta chronique 🙂 Malgré les quelques points négatifs que tu soulignes, on sent à quel point tu as aimé cette lecture qui, je l’espère, me fera également passer un très bon moment…

    Aimé par 1 personne

Répondre à lespagesquitournent Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s