Romances·Romans

« La dernière fugitive » de Tracy Chevalier

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : La dernière fugitive
Auteur : Tracy Chevalier
Genre : Roman/Romance
Editeur : Folio

Une fois de plus, le club des lecteurs de ma médiathèque me fait sortir de mes lectures habituelles… J’y fais tantôt de belles découvertes, tantôt des lectures décevantes… couv31206211

Qu’en est-il de ce livre ? Au début, je dois avouer avoir eu du mal à rentrer dans le récit de « La dernière fugitive ». Malgré la jolie plume de Tracy Chevalier que je connaissais grâce à « La jeune fille à la perle », j’avais des difficultés à m’attacher à Honor Bright ou aux autres protagonistes. D’autant plus que les longues pages liées à la couture/broderie m’ennuyaient profondément. Alors j’ai lu en diagonale… Jusqu’à découvrir cette affiche sur Jonas, un homme noir en fuite et recherché par son maître. Mon intérêt s’est également vu croître avec la rencontre de Mme Reed. Dès lors, l’intrigue a pris une toute autre tournure ! Honor, cette jeune femme assez banale sans grand intérêt, a finalement su me conquérir par ses actes.

A la manière de certaines familles lors de la seconde Guerre Mondiale dissimulant les juifs, Honor a d’abord nourri les esclaves en fuite. Son dévouement ne s’est pas arrêté là, puisqu’elle est allée jusqu’à dissimuler les fugitifs chez elle et à les aider quoi qu’il en coûte… Pourtant, sa famille, en particulier sa belle-mère, était farouchement opposée à ce genre de pratique dangereuse (on en comprend la raison bien plus tard dans le récit). Mais Honor a prouvé qu’elle savait penser et qu’elle avait du caractère. Elle n’a pas eu froid aux yeux et n’a pas hésité pas à demander de l’aide à Donovan, ce chasseur d’esclave qui espérait un jour vivre une histoire avec elle… Le danger, elle n’en a que faire. Ce qu’en pensent les autres aussi. Qu’ils soient blancs ou noirs, elle aide tous ceux qui viennent jusqu’à elle. Une Femme admirable

Malgré une première partie longue et peu passionnante, ce roman m’a finalement occupée pendant tout le dimanche. Incapable de lâcher ce livre, j’avais envie de savoir si Honor allait pouvoir changer Donovan (naïve que je suis…), si elle allait se faire prendre, si elle allait ouvrir les yeux sur son mari qui l’aime sincèrement, si elle allait continuer à faire de jolies rencontres comme Belle ou Virginie, … Au fil des pages, je ne pouvais que penser à « La couleur des sentiments », un ouvrage/film magnifique qui traite également l’esclavage/du racisme avec justesse et émotion. Non, il ne se passe pas grand chose dans la petite vie d’Honor, cependant j’ai apprécié cet ouvrage pour la plume de l’auteure ainsi que pour les idées qui sont soulevées à travers son héroïne.

Mon avis étant partagé, je pencherais plutôt pour un 3,5 étoiles cependant, n’ayant pas réussi à décrocher du livre, je vais pousser à 4 étoiles même si tout n’est pas parfait.

 

Citations :

J’ai goûté à la liberté. Et ce goût là, maintenant, je pourrai jamais plus m’en passer.

—————

On est moins distrait dans le silence, expliqua-t-elle. Le silence prolongé permet de vraiment écouter ce qu’il y a au fond de soi. Nous appelons cela attendre dans l’espérance.

 

Ma note :

♥  4/5

Enregistrer

2 réflexions au sujet de « « La dernière fugitive » de Tracy Chevalier »

    1. Le début est long, c’est sûr, mais une fois quelques chapitres terminés, le livre est prenant. Après, il faut aimer le genre (roman historique/romance) et la thématique (racisme/esclavage). Si c’est ton style de roman, cela devrait te plaire. 🙂

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s