Bit-Lit·Fantastique/Fantasy·Romances

« Entre Chien et Loup » (Alpha & Omega T4) de Patricia Briggs

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : Entre Chien et Loup (Alpha & Omega T4)
Auteur : Patricia Briggs
Genre : Bit-Lit/Urban Fantasy/Romance
Editeur : Milady

« Enfin ! » C’est le mot que j’ai prononcé lorsque j’ai vu que Patricia Briggs avait rédigé la suite d' »Alpha et Omega ». couv68642969J’avais vraiment adoré le tome précédent « Jeu de piste » au point de le qualifier de coup de cœur… C’est donc avec joie et impatience que j’ai pré-commandé ce quatrième volume en VF. Comme à chaque fois, j’ai été charmée par la couverture qui représente nos deux protagonistes au regard lupin. Je les imagine assez bien comme cela et apprécie grandement l’art de Daniel Dos Santos que je vous invite à découvrir au plus vite ! Pour en revenir au livre, sachez qu’il se dévore vite malgré les 470 pages… Il est très difficile de décrocher de sa lecture et pourtant, certains passages ont vraiment été pénibles…

L’ouvrage débute avec deux histoires simultanées grâce à un système de narration alternée. D’un côté, on découvre une famille nombreuse qui a des hauts et des bas (problèmes à l’école, goûter en famille, …). Chelsea, la mère de cette petite troupe, semble avoir d’affreux maux de tête et a un besoin soudain de prendre beaucoup de médicaments… Quelque chose la ronge de l’intérieur, la fait devenir folle… Ce n’est que lorsqu’elle s’empare d’un couteau de cuisine et qu’elle ressent l’envie de le planter de la main de son fils que tout bascule…
La seconde histoire en parallèle est bien évidemment celle d’Anna et Charles, le couple de loups-garous. Ces deux derniers sont mariés depuis quelques années et envisagent d’avoir un enfant, chose impossible pour des loups-garous, puisqu’une naissance entraîne la mort de la génitrice… Anna est pourtant bien déterminée à avoir un enfant de son mari, quitte à utiliser la magie pour y parvenir… Mais quelque chose bloque Charles qui refuse presque d’aborder le sujet. A défaut de pouvoir offrir un bambin à sa femme pour son anniversaire, Charles décide de faire dans l’originalité : pas de bijoux ou d’objets luxueux comme il en a l’habitude ! Il va lui offrir un cheval… Jinx, la monture actuelle de sa compagne, est un vieux cheval fatigué qui ne lui conviendra bientôt plus. A ses yeux, il est nécessaire de lui trouver une monture plus jeune et fougueuse… C’est alors que Joseph Sani, l’un de ses vieux amis, le contacte. Cela fait vingt ans qu’ils ne se sont pas vus ; Joseph propose donc de rencontrer Anna et de découvrir son ranch où il élève des cheveux arabes. Notre joli couple prend alors la route pour Scottsdale, en Arizona…
C’est à partir de ce moment que les deux récits ne vont faire plus qu’un. Le séjour d’Anna et Charles va se changer en une incroyable aventure où se mêlent suspense, sorcellerie, enlèvements d’enfants, complot fae, …

Une fois de plus, on retrouve le cocktail habituel de Patricia Briggs : romance, action, suspense et urban-fantasy. Ce n’est pas aussi dynamique que les aventures de Mercy Thompson ou que le troisième tome de cette série spin-off, cependant l’intrigue reste prenante. Ainsi, on apprend à découvrir une petite famille de l’Arizona, tout en enquêtant avec Charles et Anna. Petit bémol : j’avais deviné l’identité de celui/celle qui kidnappait les enfants… Est-ce parce que je m’habitue à la plume de l’auteure ou est-ce parce que c’était une évidence ? Quoi qu’il en soit, j’étais assez déçue du dénouement et du combat final. Je m’attendais à quelque chose de plus innovant… D’ailleurs, même Anna avait trouvé le coupable : lorsqu’on lui a posé la question, elle a hésité entre deux personnages puis, dans la seconde, a nommé l’auteur(e) de tous ces enlèvements…

En ce qui concerne les personnages, j’ai été satisfaite et suis à la fois restée sur ma faim. J’ai trouvé que certains personnages étaient vraiment intéressants. C’est le cas de Chelsea dont la double nature m’a vraiment plu. J’aurais toutefois voulu qu’on la développe davantage ou que l’on découvre son intégration dans sa « nouvelle » famille. J’espère donc la revoir dans d’autres tomes afin d’en apprendre plus sur cette femme de caractère…
De leur côté, Anna et Charles ont toujours une relation très intense : on discerne quelques piques affectueuses entre les deux, du sexe, de l’affection, des petits contacts ou des échanges bien à eux. De plus, ils se complètent vraiment, surtout face à autrui. Quand Charles parle peu (ou pas), Anna apaise, explique et fait réfléchir. Certes, il y a moins de romance que dans les autres tomes, mais un beau lien subsiste… Par ailleurs, Charles est devenu plus fragile et plus humain. Sa femme a pris une grande place dans sa vie : lui qui a toujours rejeté l’amour ou l’affection a cruellement besoin d’elle. Malgré son âge et les rencontres qu’il a faites, Anna est la première femme qui comble son Loup et lui-même. A plusieurs reprises, le lecteur découvrira le passé de Charles grâce à des flash-back. (Les fans de ce personnage seront donc ravis !)
Malgré ses blessures et son sinistre passé, Anna a pris confiance en elle et n’hésite pas à s’imposer… Que ce soit dans le couple ou dans une situation conflictuelle ! Elle semble plus à l’aise avec son pouvoir d’Omega. Elle revendique également son mari, montre des signes de jalousie, … Vous l’aurez compris : elle a changé ! Ce n’est plus une femme renfermée et docile… Nos deux loups-garous ont donc une jolie relation qui continue d’évoluer sans être niaise ou trop pesante dans l’intrigue. Leurs amour et complicité sont touchantes et font la force de ce duo.

Ce qui m’a le plus agacée dans ma lecture, c’est le jargon équestre… En effet, lorsque l’on n’enquête pas sur les enlèvements, on suit Charles et Anna dans leur choix de monture. Anna va découvrir et tester plusieurs chevaux qui seront décrits assez longuement. Le passage le plus pesant fut le concours hippique où j’ai dû sauter quelques paragraphes. Comme Anna, je n’y connais rien et cela ne m’intéresse pas vraiment. J’apprécie les chevaux, mais pas à ce point… J’ai trouvé que ces passages équestres ralentissaient cruellement l’histoire. D’un autre côté, il est vrai que l’on sent que les chevaux sont l’une des grandes passions de Patricia Briggs. C’est touchant, néanmoins je regrette que cela ait pris une telle place dans le roman. Ce point ne m’a donc pas plu, mais il est probable que les fans de chevaux soient comblés !

Malgré la fin attendue ou les nombreux passages en rapport avec les chevaux, j’ai dévoré cet ouvrage. J’étais ravie de retrouver le duo « Charles-Anna » que j’affectionne énormément. Leur relation actuelle est plaisante et je leur souhaite le meilleur pour la suite. D’autant plus que l’ouvrage conclue sur une belle proposition qui annonce une suite touchante. Même si ce n’est pas aussi intense que de coutume, le suspense et l’enquête m’ont également plu. Les fans de cette saga ne seront certainement pas déçus !


Citation :

La plupart des gens abritent un monstre. Pas juste les loups-garous et les faes, la plupart des gens. Ce monstre n’a rien à voir avec notre loup, si ce n’est que le loup le rend plus dangereux. C’est un monstre né de nos désirs égoïstes et des blessures que la vie nous laisse à tous. Que la durée de ces vies soit de quelques décennies ou de quelques siècles, on ne vit jamais sans connaître la souffrance, et certaines de ces blessures ne guérissent pas ou pas totalement.

 

Ma note :

♥  4/5

Enregistrer

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s