Coup de coeur·Fantastique/Fantasy·Romans

« Maudit karma » de David Safier

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : Maudit karma
Auteur : David Safier
Genre : Roman/Chick Lit/Fantastique
Editeur : Presses de la cité

C’était l’année dernière… J’avais besoin de vacances ou d’un roman léger, qui ne me prend pas la tête et qui m’amuse de temps à autre. 9782258076617Ma mère voulait se débarrasser de « Maudit Karma ». « Prends-le, il est bien. Tu n’as qu’à le donner à la médiathèque. Moi, ça m’encombre. » En silence, j’ai observé cette couverture aux couleurs pimpantes. Était-ce un livre à la hauteur de son apparence ou était-ce encore un livre oublié sur une étagère ? Le résumé de la quatrième de couverture a fini par me convaincre…

Cet ouvrage a apporté tout ce que je souhaitais à cette époque : une histoire légère un brin loufoque, quelques répliques amusantes (Kim-Casanova), un soupçon de magie, des moments touchants, de l’originalité. J’ai vraiment adoré suivre cette affreuse Kim Lange devenir une fourmi puis, peu à peu devenir un animal de plus en plus imposant selon ses bonnes actions. Ses régressions m’ont également fait sourire. Finalement, cette femme n’est pas si mauvaise que ça… J’avais pourtant du mal avec son caractère ou son passé avant sa mort… C’était un personnage qui m’agaçait même si je tournais les pages. Ces dernières ont tourné toutes seules. C’était très agréable.

De l’humour, il y en a à foison, ne serait-ce qu’avec le duo atypique qu’elle va former avec Casanova. Ce dernier va l’aider -non sans tenter de la séduire- à se rapprocher de son ancien mari. Mais comment aimer autrui lorsque l’on est devenu le cochon d’inde de sa propre fille ? Par contre… (Mes propos risquent de révéler la fin, donc je la mets en « vert spoiler ». Si vous souhaitez lire, surlignez le texte.) La transformation finale (humaine) m’a moins amusée. J’avais l’impression de voir la série « Drop Dead Diva » où, ici aussi, une jolie taille 36 devient une petite ronde… L’héroïne aurait pu rester un animal toute sa vie, cela ne m’aurait pas dérangée. Pas besoin d’un happy end pour apprécier un roman…

Ce livre est ce que j’appelle une « lecture de plage » : ça détend, c’est léger et sans prétention, on ne se prend pas la tête et on sourit tout(e) seul(e) devant son roman. J’adhère ! En tout cas, depuis qu’il est à la médiathèque, il a séduit tous ses emprunteurs…


Citations :

Une minute chez le dentiste, c’est long. Une minute à regarder l’Eurovision, encore plus. Mais la pire épreuve de toutes, c’est la minute qu’il faut à un stupide test de grossesse pour décider s’il affichera ou non un deuxième trait.

—————

Ce n’est pas l’apparence qui fait la beauté d’une femme, c’est son rayonnement.

 

Ma note :

  5/5 Coup de cœur !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s