Fantastique/Fantasy

« Le feu de la sor’cière » (Les bannis et les proscrits T1) de James Clemens

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : Le feu de la sor’cière (Les bannis et les proscrits T1)
Auteur : James Clemens
Genre : Fantasy
Editeur : Milady

Découvert il y a quelques années, c’était le premier livre que j’ai lu de cet auteur. les-bannis-et-les-proscrits-tome-1-le-feu-de-la-sor-ciere-67485-250-400Je dois avouer que j’avais été agréablement surprise par la plume de James Clemens. C’était très fluide, assez agréable à lire malgré quelques longueurs, simple, … Les 600 pages avaient vite défilé. Même si le scénario était assez basique, j’avais passé un assez bon moment de lecture. J’avais également apprécié le fait que le début de l’ouvrage entraîne le lecteur directement dans l’action. Et de l’action ou des rebondissements, il va y en avoir tout au long du roman ! Trop pour certains… Il est vrai que l’action se déroulant sur quelques jours, on se demande comment tout peut s’enchaîner si vite !

Par contre, le nombre de personnages m’avait assez rebutée, si bien que j’avais dû noter la plupart des noms et leur race/rang/métier sur mon marque-page… Il y a de tout : une jolie rouquine qui a tout de même de sacrées menstruations (amis de la poésie, bonjour…), son frère, un guerrier de cinq cent ans, un vieil oncle mal en point, quelques créatures fantastiques (og’re, nymphai, el’phe, etc.) et bien d’autres… Tous ne sont pas forcément développés, cependant ils ont un point en commun : un fardeau/un passé torturé/un secret lourd à porter. Chacun a un chapitre qui lui est dédié, ce qui permet d’apprendre à les connaître… Mais qui ralentit également l’histoire principale. Finalement, on s’attache assez bien à certains protagonistes et on se plaît à les voir évoluer ou s’entraider… Ce qui n’est pas plus mal car Elena, l’héroïne, était au départ assez agaçante… Son côté froussarde et « je ne veux pas connaître mes pouvoirs » m’avait fait serrer les dents. Heureusement, d’autres personnages plus développés à mes yeux avaient fait leur apparition ; ce qui m’avait permis de m’intéresser davantage à l’intrigue. Quant à Elena, elle a finalement regagné des places dans mon cœur vers la moitié de l’ouvrage…

J’étais ressortie plutôt contente de cette lecture. Ce n’était pas vraiment un coup de cœur car l’intrigue restait trop classique, toutefois j’étais assez curieuse de connaître la suite…


Citation :

Parfois, le temps ne développait pas la sagesse : il se contentait d’endurcir le cœur.

 

Ma note :

♥  3/5

Enregistrer

Publicités

7 réflexions au sujet de « « Le feu de la sor’cière » (Les bannis et les proscrits T1) de James Clemens »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s