Coup de coeur·Science Fiction·Young adult

« Inhuman » T1 de Kat Falls

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : Inhuman T1
Auteur : Kat Falls
Genre : Young Adult/Dystopie/Science-Fiction
Editeur : Milan

cvt_inhuman-tome-1_1293Ce premier tome d' »Inhuman » m’a fait de la peine… Quand je regarde la couverture, je ressens tant de regrets… POURQUOI LA SUITE N’EST-ELLE PAS ENCORE PUBLIÉE EN FRANCE ? Je souhaiterais tellement ne pas avoir fini cet ouvrage, ni avoir quitté cet univers ou abandonné les protagonistes ! C’était vraiment une lecture young adult passionnante. Avec cette histoire de mur, je m’attendais à quelque chose de réchauffé, du déjà-vu. D’autant plus que j’avais vu le tag « zombies » sur Babelio et pensais que, derrière ce mur immense, il y avait des revenants et non des créatures animales… Finalement, j’ai été agréablement surprise et emmenais partout mon livre juste pour lire une ou deux pages lorsque j’avais quelques instants… Ces 450 pages, je les ai parcourues avec enthousiasme et passion. C’était une vraie perle ! Vous l’aurez compris : j’ai été totalement séduite par ce premier volume addictif et souhaite mettre la main sur la suite au plus vite ! Hélas, d’après ce que j’ai lu dans les autres critiques, il faudra attendre un peu…

L’univers est vraiment passionnant, c’est l’un des points forts de ce récit. Effectivement, il y a un mur comme dans la plupart des dystopies, cependant cet obstacle est rapidement franchi en une trentaine de pages. Delaney alias « Lane », l’héroïne, va découvrir que son père est un récupérateur et qu’il traverse régulièrement le mur pour aller chercher des œuvres d’art illégalement. La police sanitaire, qui cherche à mettre la main sur son géniteur, va arrêter l’adolescente en espérant l’interroger. Malheureusement, Lane ne sait rien et va devoir aller chercher son père au-delà du mur…
C’est à partir de ce moment-là que l’héroïne et le lecteur vont découvrir ce qu’il se cache derrière cette immense paroi : le virus ferae avec de nombreux infectés… Attention, bien que la transmission de la maladie se fasse par le sang ou avec une morsure, les contaminés ne sont pas des zombies… Ce sont des animaux ! En effet, les personnes malades peuvent devenir des hommes-bêtes qui, progressivement, perdent peu à peu leur humanité jusqu’à devenir des hybrides déments, agressifs et inhumains… Incubation, mutation et psychoses, trois étapes qui prennent un temps variable selon l’animal contaminé. Il existe une quarantaine de souches de ce virus à transduction virale… Ce qui offre un beau bestiaire qui va certainement continuer d’être exploité dans le second tome.
J’ai trouvé le principe très sympathique, tout comme les mélanges de créatures ! Les infectés peuvent se reproduire, tout comme certaines bêtes, ce qui permet à des êtres étranges de voir le jour. Il y a plusieurs générations d’hybrides… Enfin, je n’en dis pas plus, mais vous voyez l’idée ! A mon sens, cela offre un véritable « plus » par rapport à une histoire de mutation classique. Bien que les noms de certaines bestioles laissent à désirer (exemples : fénard (mi-chat-mi-renard), hysangles (mi-hyènes mi-sangliers), etc.), j’ai pris plaisir à découvrir l’univers riche que proposait Kat Falls.

En second point fort, je dirais l’action. Ce premier volume est vraiment sans temps morts ! Il se passe toujours quelque chose. Rebondissements, révélations (plus ou moins attendues…), combats/attaques d’infectés, survie, retournements de situation, morts, confrontation à des hybrides, … Grâce à ce joli cocktail et à la plume rythmée de l’auteure, les pages ne laissent jamais place à l’ennui. C’est donc un très bon page-turner. Pour ma part, je n’avais pas envie d’interrompre ma lecture… C’était vraiment prenant ! D’autant plus que certaines rencontres font froid dans le dos. Je pense notamment au Chimpacabra ainsi qu’au Roi de Chicago dont je ne dévoilerais pas l’identité car cela a été une vraie surprise pour moi… Avec du recul, c’était logique que ce soit « lui », mais sur le coup, je me suis vraiment laissée portée par le récit au point de ne pas avoir envisagé cette évidence…

Côté personnages, il y a du bon comme du mauvais. Il y a d’abord Lane dont le caractère m’a surprise. Bien qu’elle ne se laisse pas faire et soit en même temps « trop bonne, trop c**ne » (parfois, c’est plus que de la naïveté ou de la gentillesse…), elle a un tempérament qui me plaît. De plus, la demoiselle a du répondant. Je ne compte plus les sourires que j’ai esquissé lorsque j’assistais aux piques qu’elle échangeait avec Rafe ! A la fois dégourdie, dynamique, naïve et trop loyale, Lane est un personnage intéressant.
Dans son aventure au delà du mur, deux garçons vont l’accompagner : Rafe et Everson. Petit défaut : malgré le fait qu’ils soient hors de la ville, parfois livrés à eux-mêmes, ce sont deux beaux gosses au corps d’Apollon… Je veux bien qu’ils soient mignons… Mais là, Lane a tiré le jackpot : ce sont deux bellâtres avec des tablettes de chocolat qui n’ont d’yeux que pour elle ! Bon sang, c’est d’un cliché… Et je ne parle pas du faux triangle amoureux dont la finalité se savait depuis le début du livre… C’est un peu dommage… Personnellement, je n’ai pas accroché à Everson, le gentil garçon un peu coincé un peu trop parfait. J’ai préféré Rafe, ce jeune homme qui a vécu plus ou moins seul et qui s’est débrouillé comme il a pu parmi les manimaux (personnes contaminées qui n’ont pas encore atteint la démence) ou les férals (dernier stade du virus). Légèrement bourru, franc au point d’être blessant, parfois bad-boy, il a surtout un caractère aussi développé qu’intéressant qui, contrairement à son rival amoureux, va évoluer au fil du récit. Comme Lane, on va apprendre à s’attacher à lui petit à petit…
Enfin, même s’il ne sert pas à grand chose, j’ai apprécié Cosmo , un enfant-singe qui n’apparaît que tardivement dans l’intrigue. Ce petit bout est touchant. C’est un personnage au passé sinistre à qui il va arriver bien des péripéties… On s’attache aisément à lui… Ce qui n’est pas le cas des autres personnages secondaires. Il y en a beaucoup et, malheureusement, ils seront très peu exploités/développés. J’espère que le second volume corrigera ce défaut…

Malgré quelques éléments décevants, j’ai adoré « Inhuman ». C’est un très bon ouvrage young-adult qui plaira certainement autant aux grands ados qu’aux adultes. Je ne connaissais pas l’auteure avant d’aller sur Babelio. C’est en lisant les suggestions puis les critiques que je me suis décidée à acheter ce premier tome… Et je ne suis absolument pas déçue ! Merci à ceux et celles qui, sans le savoir, m’ont permis de passer un excellent moment en compagnie de Lane et ses compagnons.


Citations :

– Toi et moi, on savait bien que tu n’allais pas me laisser ici, a-t-il dit en levant les yeux vers moi.
A l’entendre, se préoccuper des autres était une faiblesse.

—————

Pourquoi des images d’œuvres d’art me venaient-elles à l’esprit dès que je voyais Rafe torse nu ? Quand je l’avais rencontré pour la première fois, j’avais pensé à un archange et, à présent, Rafe me rappelait le David de Michel-Ange. Il ne lui manquait qu’une pierre dans la main et une fronde glissée à l’épaule. Plus jeune, j’avais passé beaucoup trop de temps à contempler une photo de David dans un des livres d’art de mon père. ‘Interprétation de l’idéal masculin sous la Haute Renaissance’, disait la légende, et j’étais entièrement d’accord. David avait été la première célébrité pour laquelle j’avais craqué. J’étais la fille d’un amateur d’art, pas de doute là-dessus.

 

Ma note :

♥  5/5 Coup de cœur !

Enregistrer

Publicités

3 réflexions au sujet de « « Inhuman » T1 de Kat Falls »

  1. J’ai ressenti exactement la même chose que toi à propos de ce livre ! Je pensais lire une dystopie comme les autres alors qu’en fait pas du tout ! Passe lire ma chronique si tu en as l’occasion, j’ai besoin d’échanger à propos de ce livre ! Je suis frustrée de ne pouvoir en parler à personne 😂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s