Horreur·Science Fiction·Young adult

« Enclave » (Enclave T1) d’Ann Aguirre

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : Enclave (Enclave T1)
Auteur : Ann Aguirre
Genre : Young Adult/Dystopie/Science Fiction/Horreur
Editeur : Le Livre de Poche

« Enclave » est une dystopie young adult où l’on découvre un monde ravagé par les épidémies et où les zombies (surnommés « Les Mangeurs », »Les Monstres » ou « Les Mutants » selon les peuples) sont partout ! couv51945566La faim au ventre, ils rôdent parmi les décombres ou les souterrains à la recherche de chair humaine… Très vite, le lecteur se retrouve fasse à une communauté aussi étrange qu’intéressante. Dans leur ville souterraine que l’on nomme « enclave », les survivants s’organisent comme ils peuvent avec des règles très strictes qu’il est impossible de contourner sous peine de mort…

Tout d’abord, on contrôle les natalités : seuls certains habitants peuvent se reproduire et on ne garde que les bambins les plus robustes. Les faibles et les handicapés sont immédiatement tués. Ensuite, on ne nomme pas les enfants, on leur attribue un numéro après leur sexe comme par exemple notre héroïne : « Fille15 ». Les enfants n’ont le droit qu’à un nom et à un métier qu’après un rituel bien précis. C’est ainsi que Fille15 est devenue « Trèfle », une Chasseuse. Dans l’enclave, il y a plusieurs types de personnes : les Chasseurs qui doivent aller chercher à manger, protéger et tuer les Monstres (comme Trèfle et Del), les Ouvriers qui œuvrent au sein de l’enclave (comme Oeillet et Bannière) et les Géniteurs qui sont les seuls à pouvoir enfanter (comme Sable). Un peu comme dans « Divergente », la fonction au sein de la communauté dépend des caractéristiques physiques et mentales de la personne.

Les Ainés (qui ne sont pas tellement vieux car Cuivre, la citoyenne la plus âgée encore en vie, n’a que 24 ans. Rares sont ceux qui excèdent cet âge…) dirigent dans l’ombre. Pour protéger leur peuple, ils n’hésitent pas à mentir, trahir ou à garder les objets d’avant la destruction du monde. Seul le Gardien des mots en a le droit et il censure le maximum d’informations. J’ai été étonnée de voir à quel point TOUT était contrôlé : les relations amoureuses et/ou sexuelles, la culture, les objets du quotidien (montre, toilettes, livres, etc.), la « normalité », … Le seul point positif que je retenais était le fait que la femme était l’égale de l’homme et que certains s’entraidaient au maximum… Ce n’est pas une vie, c’est une prison de verre dans laquelle les Ainés ont enfermé tout le monde… Je ne suis donc pas restée de marbre face à cette société qui me fascinait autant qu’elle m’irritait et, comme Trèfle, j’ai été assez déçue de quitter les lieux…

Cela dit, l’ambiance de l’univers souterrain m’a grandement plu, tout comme la découverte du monde du dessus (une ville américaine dont le lecteur connaîtra le nom à la fin de l’ouvrage). Dans le monde d’en haut, la société est encore une fois surprenante : tout est régi par des gangs. Ces derniers sont violents et pervers/violeurs. La femme n’a pas sa place : elle est faible et n’est bonne qu’à ouvrir les cuisses, s’occuper des enfants ou faire à manger. Autant dire que Trèfle, la protagoniste, va faire des étincelles !

 

Trèfle est un personnage qui m’a autant plu qu’agacée. Un peu « badass », elle explique plusieurs fois aux lecteurs qu’elle a été entraînée pour combattre et que rien ne lui résiste. Cette grande confiance en elle m’a un peu lassée au début. Puis, grâce à son tandem avec Del et à quelques retournements de situations, cela s’est estompé. Trèfle a su montrer au fil des pages qu’elle était une personne sincère, avec des principes et du courage. Par amitié, elle est ainsi capable de se sacrifier alors qu’elle était considérée comme une citoyenne modèle. Notre héroïne est également quelqu’un d’attachant et d’assez naïf : grâce à Del, elle va ouvrir les yeux et découvrir un monde insoupçonné ! Bien qu’elle sache raisonner et apprendre vite, je regrette le fait qu’elle soit une vraie novice dans le domaine affectif. Au début, elle ne comprend pas pourquoi elle a le cœur qui se met à battre au moindre contact, pourquoi ses pensées sont orientées vers son partenaire et pourquoi celui-ci jalouse lorsqu’un autre Homme la convoite… C’est assez paradoxal ! Malgré quelques points négatifs, la relation Trèfle-Del m’a beaucoup plu. De plus, la présence de Bandit a ajouté un peu de piment à l’intrigue et à la psychologie des personnages. Je me demande comment les choses vont évoluer dans le second tome…

L’univers et les personnages d' »Enclave » est très riche et varié. D’ailleurs, il est possible que le lecteur soit un peu perdu au début à cause des règles de la ville souterraine et des nombreux personnages ! Il y a tellement de choses à apprendre que l’on est aussi perdu(e) que Trèfle lorsqu’elle découvre la neige ou un oiseau. Je ne me suis pas ennuyée un seul instant et me suis vite laissée entraîner par la plume d’Ann Aguirre. On y trouve de la romance, de l’action, des morts et de la survie. L’auteure a su créer un univers intriguant et une course à la survie passionnante au point que l’on souhaite ABSOLUMENT se jeter sur le tome suivant lorsque l’on découvre la dernière page du roman. Pour conclure, je tiens à remercier L_Bookine qui m’a offert ce livre et ainsi fait découvrir l’univers d' »Enclave ».


Citations :

Pour être pris au sérieux, il ne fallait pas montrer sa fragilité aux autres.

—————

– Je sais que tu es une Chasseuse, reprit-il. Il est clair que tu ne vis que pour ça.
– Alors, où est le problème ?
– Je n’aime pas partager.
Ça, je pouvais le comprendre. Cela me fit penser à ma massue. Celle que mon ami Sable m’avait fabriquée. Je l’avais prêtée à Tegan, et elle ne me l’avait toujours pas rendue. Rien que d’y penser, j’en eus un pincement au cœur… Je comprenais donc Del dans le sens où, moi aussi, j’avais du mal à partager ce qui m’appartenait. Mais Del n’avait pas l’air de parler de choses matérielles. C’était plus subtil, et j’avais du mal à le suivre.
– Partager quoi ? demandai-je.
– Toi, répondit-il.
Décidément, les garçons étaient bien plus compliqués que je ne le pensais ! Charmants, certes, mais compliqués.

 

Ma note :

♥  4/5

Enregistrer

Publicités

5 réflexions au sujet de « « Enclave » (Enclave T1) d’Ann Aguirre »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s