Littérature jeunesse

« Le coq qui faisait coquelicot » d’Arnaud Madelénat

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : Le coq qui faisait coquelicot
Auteur : Arnaud Madelénat
Genre : Album/Littérature jeunesse
Editeur : La joie de lire

« Co… Co… Coq… Coque… Coqueri… Coqueli… Coquelicot ! »

51rpjqy253l-_sx210_Il n’aurait pas un grain, le coq de cet album ? Pourquoi ce sage volatile ferait-il « coquelicoooot » ? Surtout qu’il est la risée de toutes les poulettes… Seigneur coq « n’en fait qu’à sa crête »…

« Le coq qui faisait coquelicot », c’est un joli petit album avec des illustrations en aquarelle. Les paysages et les fleurs sont superbes ! C’est léger et plein de douceur, cela fait rêver. J’adore !… Quant au coq, je suis admirative de sa frimousse (surtout lorsqu’il s’apprête à pousser son cri). Sa crête et son barbillon sont en fait de jolies pétales de coquelicot. C’est vraiment beau. Par contre, je regrette certaines pages dont le dessin est tranché net par un cadre jaune où l’on discerne parfois le texte. Certaines illustrations mériteraient une double page tant elles sont jolies, c’est donc dommage de les « gâcher » ainsi…

Mon autre regret concerne la police du texte : c’est parfois trop petit ou illisible. J’ignore si c’est la lumière qui a effacé certaines couleurs de l’album que j’ai emprunté, mais rien que le titre de la couverture est peu visible. Jaune sur blanc… A moins de plisser les yeux, la plupart de mes collègues ont été incapables de lire le titre ou certains mots à l’intérieur du livre (exemple : la première page avec « Dans la brume du petit matin » qui est écrit gris clair sur vert clair/blanc). Le choix des couleurs n’est donc pas toujours judicieux… C’est dommage !

Quant à l’histoire, elle est courte, très simple et poétique ; toutefois, j’ignore si les petites oreilles saisiront toutes les subtilités de chaque jeu de mots… Pour ma part, j’ai trouvé ce récit très poétique et en harmonie avec les illustrations. Un album qui fait rêver mais qui a également ses petits défauts…

 

Citation :

Les poules en rient tellement, qu’elles perdent toutes leurs dents ! Mais le coq s’en moque, il n’en fait plus qu’à sa crête.

 

Ma note :

  3/5

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s