BD·Littérature jeunesse

« Le tas de briques » (La guerre des Lulus T3) de Régis Hautière et Hardoc

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : Le tas de briques (La guerre des Lulus T3)
Auteurs : Régis Hautière et Hardoc
Genre : Bande dessinée jeunesse/Histoire
Editeur : Casterman

Les années filent pour nos Lulus qui tentent de survivre malgré la Guerre et la solitude. couv58408938En dépit de leur jeune âge, ils ont vécu des choses très difficiles, notamment le décès de leur ami Hans. Ils sont conscients que le danger ou la Mort sont partout… Et, si jamais ils l’avaient oublié quelques instants, le destin a décidé de le leur rappeler… Dans ce troisième volume, on est loin de l’ambiance détendue du début du volume un ou deux. Les enfants frôlent le danger et se feront plus d’une frayeur… J’ai d’ailleurs trouvé pertinent le fait que les couleurs soient très sombres par rapport aux autres tomes. La forêt automnale est brumeuse, presque sinistre ou morbide, la petite ville de Guise est saccagée/sans dessus-dessous après le passage des soldats, … Un choix judicieux qui fait comprendre au lecteur l’évolution de la guerre et la maturité des enfants.

En outre, des tensions au sein du groupe surgissent, en particulier avec les plus jeunes ou avec Luce qui s’affirme de plus en plus. D’ailleurs, cette dernière ne laisse pas les garçons indifférents… Oui : les Lulus grandissent, ils comprennent enfin qu’il y a une Femme/jeune fille parmi eux. Malgré cela, ils vont apprendre à cohabiter. A Guise, ils vont rencontrer des habitants qui les cacheront et qui prendront soin d’eux (lit, eau chaude, soins, …). L’éclair d’un espoir traverse nos cinq « têtes blondes »… Hélas, les soldats de l’armée allemande ne sont jamais loin… Malgré diverses stratégies pour leur échapper ou ne pas se faire voir, les enfants vont réaliser qu’ils ne pourront rester indéfiniment dans le petit grenier. Ils élaborent alors un plan pour partir…

Par rapport aux autres volumes de la saga, la deuxième moitié de la BD « le tas de briques » est bourrée d’action et de rebondissements. Les enfants échappent sans cesse de peu aux soldats. Après avoir vu que les auteurs étaient capables de faire mourir des protagonistes intéressants tels que Hans, je craignais pour la vie de l’un des lulus… Surtout qu’ils ont eu de la chance plus d’une fois !… Ce troisième tome m’a laissée pleine de questions et d’impatience puisque le lieu dans lequel les lulus ont atterri inaugure une suite détonante ! Malheureusement, il faudra attendre… J’ignore quand est-ce que le quatrième tome est programmé, mais j’ai hâte de plonger le nez dedans… Une belle série à découvrir au plus vite et à partager aussi bien aux jeunes qu’aux adultes.

 

Citation :

Vous aurez beau courir aussi vite et aussi loin que vous pouvez, vous n’échapperez pas à la guerre.

 

Ma note :

  4/5

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s