Fantastique/Fantasy·Young adult

« Les Adversaires » de Fabien Clavel

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : Les Adversaires
Auteur : Fabien Clavel
Genre : Fantastique/Young Adult
Editeur : Le Pré aux clercs

Ouvrage découvert en raison d’une opération « Livres à cinq euros » chez un bouquiniste, couv11521045je me suis laissée tentée par ce roman young adult en me disant qu’à ce prix-là, que ce soit une déception ou un coup de cœur, je ne le regretterai pas. Au final, ce n’était ni bon ni mauvais. J’ai pris plaisir à découvrir certains passages tandis que d’autres auraient mérité un peu plus de contenu ou de détails. L’idée de deux héros que l’on suit grâce à une narration alternée m’a plu, car cela permet de découvrir chaque côté : celui d’Ayati qui a bien du mal à accepter ce qui lui arrive et celui de Driss qui ignore dans quel guêpier il s’est lancé… Petite information/note personnelle qui peut dévoiler une partie de l’intrigue (pour voir, surlignez le texte en vert clair) : Par contre, je ne sais pas si c’était utile d’instaurer de la romance entre ce curieux duo que tout oppose… J’ai trouvé leur relation assez surfaite… Soit il fallait rajouter quelques scènes de couple, soit il fallait ne pas en faire… En tout cas, j’ai trouvé qu’ils s’étaient attachés l’un à l’autre beaucoup trop vite…)
Avant d’acheter ce roman, je ne connaissais pas Fabien Clavel, cependant son écriture m’a plu. C’est dynamique, assez simple, fluide et facile à suivre. Les chapitres relativement courts permettent de rapidement passer à autre chose et de ne pas trop se lasser.

En revanche, j’ai trouvé que certains protagonistes étaient assez clichés et des situations très attendues… Des scènes prévisibles, c’est là le principal défaut de l’ouvrage « Les Adversaires ». J’aurais souhaité être davantage surprise, surtout avec un univers riche et mythique opposant les Anges et les Démons. Malgré cette déception concernant l’originalité de l’histoire, j’ai été ravie de voir que tout n’était pas manichéen. Chaque personnage est composé d’ombre et de lumière. Ainsi, les Démons ne sont pas si « méchants » que ça tandis que les « Anges » n’ont pas toujours le cœur sur la main, bien au contraire… L’auteur casse les codes du Bien et du Mal, ce qui n’est pas pour me déplaire !

La fin ne m’a pas forcément marquée… Elle est ouverte sans vraiment l’être. J’ignore s’il y aura une suite de prévue. Si c’est le cas, je pense que, malgré ma note et quelques déceptions, je l’achèterai quand même… Par simple curiosité et pour retrouver la plume de l’auteur qui était loin d’être désagréable.

 

Citations :

Il avait gardé l’idée que les gens plongés dans des bouquins en permanence ne vivaient pas vraiment dans le monde, ils traînaient dans une sorte d’ailleurs, un entre-deux étrange qui l’effrayait et le fascinait à la fois.

—————

Moi, je vis dans le présent. C’est votre problème, à vous les anges : vous êtes toujours, soit à remâcher un passé idéal, soit à imaginer un avenir radieux. Il n’y a jamais de place pour l’ici et maintenant dans vos têtes.

 

Ma note :

  3/5

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s