BD

« Silas Corey : Le réseau Aquila » T2 de Pierre Alary et Fabien Nury

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : Silas Corey : Le réseau Aquila T2
Auteurs : Pierre Alary et Fabien Nury
Genre : Bande dessinée adulte/Thriller/Polar/Histoire
Editeur : Glénat

Dans ce second et dernier tome de la série « Le réseau d’Aquila », on retrouve un scénario bien rythmé et ancré dans un contexte historico-politique intéressant.couv56423866 Même s’il travaille à la fois pour Clémenceau, Ledoux et Mme Zarkoff, Silas Corey prouve qu’il a le sens de la justice. Aidé par Nam, son homme de main, il va enchaîner les scènes d’action avec du combat à mains nues, des échanges de balles, des séances d’espionnage et une course poursuite dans les airs… Ne vous attendez à aucun temps mort : lorsque les pistolets ne chantent pas la sinistre mélodie de la Mort, les révélations et les retournements de situation entreront en scène ! Il y a tant de complots qui tournent autour de Guerre… Et cette belle Marthe Richer qui prend une place importante dans l’intrigue… Vous l’aurez compris : j’ai passé un bon moment… Et regrette que la bande dessinée ne soit pas plus longue !

En ce qui concerne le graphisme, j’ai été séduite. C’est tout à fait le style de dessin que j’apprécie : les décors sont de qualité, il y a de belles tenues d’époque, les couleurs sont judicieusement choisies, … Par exemple, j’ai été admirative du passage dans les boutiques des Galeries Lafayette. Tous ces personnages, ce dôme/cette verrière, les nombreux détails, … Waouh ! Quel travail !

Une BD à découvrir, que l’on aime ou non les contextes historiques. Apparemment, il existe une autre série avec Silas Corey également en deux tomes intitulée « Le testament Zarkoff ». Peut-être essayerai-je de mettre la main dessus en espérant ne pas être déçue (ce qui arrive fréquemment après une première série réussie…). Quoi qu’il en soit, ne passez pas à côté de cette aventure…

 

Citations :

« Tôi sè giêt ban, gián diêp crap crap !!! » *
* La décence nous interdit de traduire littéralement les propos de Nam, qui indiquent clairement son intention de mettre un terme à la carrière d’Aquila.

—————

Je n’ai pas besoin d’uniforme… je n’ai pas besoin de médaille… je n’ai besoin que de mon courage.. pour mourir en patriote.

 

Ma note :

  4/5

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s