Littérature jeunesse

« J’attendrai Pâques » de Géraldine Elschner

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : J’attendrai Pâques
Auteur : Géraldine Elschner
Genre : Album/Littérature jeunesse
Editeur : Mijade

Mais il n’en fait qu’à sa tête ce p’tit bout de chou ! Lui, c’est Quentin, une malicieuse petite boule de plumes dissimulée sous sa coquille qui a décidé d’attendre le jour de Pâques pour sortir. 51adjtdcu5l-_sx210_Cela fait pourtant plus de vingt-et-un jours que Marguerite, sa maman, couve affectueusement. Mais le petit poussin s’est décidé : sa mère devra se montrer aussi patiente que lui, car il a décidé de naître le jour de Pâques. « Tout le monde raconte que c’est une fête superbe, alors je veux naître ce jour-là, pas un de plus, pas un de moins ! » Assure-t-il. C’est qu’il fait déjà sa loi, le petit bougre ! Contrainte d’obéir à son fils, Marguerite va questionner les autres animaux de la ferme, puis va rendre visite à Adèle, une chouette pleine de sagesse et de bons conseils. Cette dernière explique que Quentin va devoir attendre longtemps avant de sortir de son œuf ! Il y a trois étapes à franchir… Heureusement, elle sera là pour prévenir la petite famille…

C’est un récit mignon, un peu niais et assez drôle. Marguerite est une gentille maman patiente, douce, attentionnée et dévouée à son enfant. Un peu trop. Tous ses actes sont tournés vers son fils… A croire qu’elle ne vit que pour lui. Personnellement, j’aurais menti à Quentin, juste pour qu’il arrête de faire sa loi et pour lui clouer le bec… Hélas, les directives du petit poussin ont amusé les enfants à qui j’ai fait la lecture. Il est bien probable que les bambins se soient identifié à lui. (Si c’est le cas, je plains les parents…) Les plus jeunes auditeurs ont aimé voir la lune croitre et décroitre. Cette petite initiation les a marqué car ils n’ont pas arrêté de commenter ce passage (et celui de la découverte des œufs) une fois le livre terminé.

Côté illustrations, je suis plutôt conquise. C’est détaillé, coloré et bien réalisé. J’aime beaucoup les expressions de Marguerite ou celles des autres animaux. Les émotions sont assez bien décrites. (Par contre, je me demande si le chat ne va pas tenter de croquer Quentin à la fin de l’album. Rien n’est dit dans le texte, mais je trouve que l’illustration finale parle d’elle-même : étant donné son regard affamé et son sourire mesquin, j’imagine que Marguerite n’a pas intérêt à laisser seul son enfant…) Sinon, j’ai découvert en lisant la quatrième de couverture qu’un ou plusieurs lapins étaient dissimulés à chaque page. Une sorte de « cherche et trouve » sympathique qui ajoute un « plus » à l’album. Cependant, je regrette que les solutions ne soient pas marquées quelque part… Honnêtement, certains lapins sont difficiles à trouver. Mieux vaut la présence d’un adulte pour aider et accompagner l’enfant dans sa recherche.

 

Citations :

« Comment veux-tu que je sache ce que fait la lune ? Je ne vois rien d’ici ! »
Sa maman perce alors un petit trou dans sa coquille et, avec un brin de paille en guise de longue-vue, il observe le ciel chaque soir avec elle.

—————

« Dis, maman, il reste combien de jours jusqu’à Pâques ? […]
– Euh… Aucune idée ! C’est toujours au printemps, mais parfois en mars, parfois en avril. Ca change tous les ans.
– Eh bien, essaye de savoir ! reprend la petite voix. A la ferme, tout le monde raconte que c’est une fête superbe, alors je veux naître ce jour-là, pas un de plus, pas un de moins. Trouve-moi quand c’est, s’il te plaît ! »

 

Ma note :

♥  3/5

Enregistrer

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s