Littérature jeunesse

« Pénélope, la poule de Pâques » de Hubert Ben Kemoun et Stéphane Girel

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : Pénélope, la poule de Pâques
Auteurs : Hubert Ben Kemoun et Stéphane Girel
Genre : Album/Littérature jeunesse
Editeur : Père Castor/Flammarion

1540-11Je suis cachée ! Vous ne me trouverez pas ! Pénélope, c’est une jolie poule en chocolat qui a été cachée dans un nichoir. Impatiente, elle observe les enfants ramasser des œufs. En quelques instants, les bambins grimpent partout et raflent tous les chocolats. Laissant parler sa fierté, Pénélope décide de se dissimuler tout au fond de sa cachette et de ne plus bouger… Elle veut être la dernière trouvée afin d’être la « Reine de Pâques » ! Seulement voilà : les petits chercheurs pensent avoir tout trouvé et s’en vont chez eux afin de partager leur butin. Pénélope comprend alors que personne ne viendra la chercher… Les jours passent… Les mois aussi… le dimanche de Pâques est déjà bien loin ! La pauvre Pénélope est envahie de regrets : avec la chaleur, elle commence à fondre et elle a terriblement faim… Que faire ?

Le texte de Hubert Ben Kemoun est simple, rempli de poésie et de douceur. Les enfants à qui j’ai fait la lecture ont adoré cette petite poule en chocolat qui a appris de ses erreurs. Même si le récit est un peu long, cela n’a pas semblé les déranger. D’ailleurs, je suis certaine que les plus jeunes possédant un nichoir dans leur jardin iront jeter un coup d’œil pour vérifier si la poulette s’y est cachée…

Quant aux dessins de Stéphane Girel, ils sont petits et simplistes. Ce n’est pas forcément beau, cependant j’ai trouvé la petite Pénélope très mignonne. Pas besoin de détails ou de jeux d’ombres : l’illustrateur va au plus simple et utilise des couleurs basiques. Son trait est presque enfantin, ce qui permet aux enfants de facilement identifier ce qui est représenté. J’ai aimé le fait que les illustrations soient représentées sur un espèce de fond de bois. On se croirait à l’intérieur du nichoir…

Des histoires aussi poétiques sur Pâques et qui ne tournent pas forcément autour du lapin, j’adhère !

 

Citation :

Parfois, lorsque quelques-unes de ses plumes de pétales se détachent, elle va se blottir sur les branches des pêchers, des pommiers ou des poiriers, et s’envole, parée d’un tout nouveau plumage.

 

Ma note :

♥  4/5

Enregistrer

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s