Fantastique/Fantasy

« Assassin’s Creed : La Croisade secrète » d’Oliver Bowden

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : Assassin’s Creed : La Croisade secrète
Auteur : Oliver Bowden
Genre : Fantastique/Roman Historique/Livre tiré d’un jeu vidéo
Editeur : Milady

couv32435507Du marketing ? Cela ne me dérange pas… Si c’est pour me faire revivre certains instants du jeu et m’apporter des informations supplémentaires, alors je me jette dessus avec grand plaisir ! Ma foi, c’est le cas avec ce troisième roman qui est l’adaptation du premier Assassin’s Creed avec Altaïr. Tout en restant fidèle au scénario, l’auteur a su retracer l’ambiance de la firme. Ahlala… Replonger au coeur de Masyaf, de Damas, d’Acre et de Jérusalem fut un régal… J’avais vraiment la sensation de me retrouver dans le jeu, arpentant ces cités où les sarrasins et les croisés se battent. Quel bonheur de retrouver Altaïr et ses questionnements sur son credo, sur l’avenir ou sur la guerre qui oppose les Assassins aux Templiers. Ses réflexions étaient intéressantes et assez bien développées. On sent qu’Altaïr est préoccupé par ce qui l’entoure. Il doute de sa confrérie et de lui-même. de plus, il sera réellement touché lorsque ses convictions seront remises en cause… Contrairement à d’autres protagonistes de la saga, il est moins égoïste (et sans doute plus utopiste), ses pensées sont davantage tournées vers le peuple et vers le futur.

J’ai été ravie de découvrir la jeunesse du héros qui, contrairement au reste du récit, est narré par Niccolo et Mattéo (la famille du célèbre Marco Polo). C’était une découverte intéressante. Par ailleurs, les trois quarts du livre retracent fidèlement le jeu, cependant l’histoire ne s’arrête pas après la trahison d’al Mualim. En effet, dans la dernière partie, notre jeune héros va rencontrer Maria. Je ne sais pas si c’est de l’invention ou si cela retrace un seconde jeu comme « Altaïr’s Chronicles » mais, quoi qu’il en soit, ce fut une découverte très plaisante. Leur rencontre et leur relation m’a grandement plu. J’étais surtout satisfaite de ne pas tout connaître du récit.

La plume de l’auteur m’a séduite : les scènes de combat sont prenantes et dynamiques. Comme dans le jeu, les batailles et les rebondissements s’enchaînent. Certes, certains passages sont répétitifs, cependant c’était aussi le cas dans le jeu lorsque l’on est sans cesse envoyé dans les cités pour faire la même chose : espionner/s’informer, tuer un templier puis faire son rapport de mission afin d’espérer retrouver son rang. Honnêtement, cela reste fidèle au jeu car j’avais ressenti cette impression de répétition, mais qu’importe puisque le reste me plaisait… Par contre, peut-être aurait-il fallu quelques descriptions supplémentaires ? Même si l’on imagine aisément les places du marché bondées par la foule, j’ai parfois ressenti un manque « visuel » que j’ai comblé en allant rallumer mon ordinateur/ma console. Malgré cela, j’ai trouvé la lecture simple, fluide et bourrée d’action. Cela se lit bien et c’est ce que je recherchais. J’ai également été ravie de cette dernière partie qui, à mes yeux, offre un « plus » par rapport à une simple adaptation. Si vous avez pris plaisir à jouer à AC, que vous aimez la fiction dans l’Histoire, alors ce roman devrait vous plaire.

 

Citations :

Autour de son cadavre, le sang inonda la pierre. Frédérick le Rouge n’avait jamais si bien porté son nom.

—————

L’hospitalier était plus petit qu’Altaïr ne l’aurait cru. Glabre, les cheveux blancs et ras, les yeux vides et cruels, la bouche aux commissures tombantes, il avait l’air d’un cadavre. Il portait sur chaque bras la croix blanche des Hospitaliers, et un crucifix pendait à son cou; malgré cela, Altaïr ne put s’empêcher de penser que, quel que soit le Dieu qu’il adorait, ce dernier l’avait privé de son humanité. Car il portait également un tablier. Un tablier maculé de sang.

 

Ma note :

♥  4/5

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s