Littérature jeunesse

« Je suis le plus grand » de Stephanie Blake

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : Je suis le plus grand
Auteur : Stephanie Blake
Genre : Album/Littérature jeunesse
Editeur : L’école des loisirs

418yvfmryll-_sx210_Les enfants aiment beaucoup se comparer aux jeunes de leur âge et apprécient par-dessus tout « être mieux » que les autres. Ils cherchent leur place et ont besoin de reconnaissance. Ici, Simon n’est pas content car il n’a pris qu’un centimètre, alors que son frère en a pris trois ! Scandale… C’est pourtant normal pour un bébé… Hélas, notre petit lapinou ne l’entend pas ainsi et s’imagine que l’on favorise son cadet (exemple : il a PLUS de crêpes que moi !). Face à cette « injustice », Simon répond à ses parents avec insolence en espérant sans doute susciter une réaction ou attirer l’attention. Très vite, des tensions grandissent au sein du foyer, ce qui agace papa et maman. Mais Simon n’a pas dit son dernier mot : il va jouer un mauvais tour au sale bébé cadum qui est soi-disant meilleur/plus grand que lui…

De coutume, j’aime beaucoup les histoires amusantes et crédibles de Stephanie Blake. La petite bouille de Simon et de son frère Gaspard surnommé « Bébé Cadum » me font craquer et parlent assez bien aux enfants. Cependant, j’ai trouvé que « Je suis le plus GRAND » est un récit assez simple et peu surprenant. On s’attend vraiment à la chute et aux réactions de notre adorable protagoniste aux grandes oreilles… Par ailleurs, je doute qu’un petit garçon de 5/6 ans vouvoie et s’adresse à sa maman en disant « bien sûr, chère mère, ne vous inquiétez pas, je prendrai GRAND soin de lui. » C’est, à mes yeux, peu réaliste…

En revanche, à travers les illustrations, on retrouve avec plaisir le style simple, coloré et amusant de l’auteure. Les personnages sont toujours aussi expressifs, ce qui permet une meilleure compréhension du récit. L’absence de détails ou d’ombres, le fond unicolore et l’utilisation de plusieurs couleurs permet aux lecteurs de se focaliser sur les personnages (notamment sur leurs expressions et leurs gestes).

Les enfants (4-6 ans) avec qui j’ai lu cet album se sont reconnus dans le personnage de Simon, mais ont trouvé que l’histoire était assez courte et pas très drôle. Ils ont préféré d’autres albums de Stephanie Blake que je leur avais lu. C’est donc une petite déception à la fois pour eux et pour moi…

 

Citation :

Bien sûr, chère mère, ne vous inquiétez pas, je prendrai GRAND soin de lui.

 

Ma note :

♥  2/5

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s