Fantastique/Fantasy·Romances

« La Louve et la croix » de S. Andrew Swann

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : La Louve et la croix
Auteur : S. Andrew Swann
Genre : Fantastique/Romance/Roman historique
Editeur : Milady

Le roman « La louve et la croix » m’a attiré grâce à sa couverture et à son résumé. Un ouvrage mêlant templiers et lycans, cela ne peut qu’être un mélange explosif ! 51uwkxkimzl-_sx210_Seulement voilà, c’est une véritable transposition du manga « Elfen Lied » de Lynn Okamoto… Certes, c’était annoncé dès le début par l’auteur dans les remerciements… Mais tout de même, le scénario est quasiment le même. Je ne pensais pas que S. Andrew Swann suivrait autant l’histoire d’Elfen Lied. Ainsi, on ne peut pas dire que j’ai été surprise par l’intrigue. En revanche, j’ai adhéré au style fluide et maîtrisé de l’auteur. On sent qu’il s’est documenté sur les croisades. L’univers qu’il propose est très intéressant.

Comme Lucy d’Elfen Lied, Lilly est une jolie jeune femme fragile d’apparence qui a du mal à s’exprimer : au début, elle a du mal à aligner plus de trois mots et se contente de dire le nom d’Udolf ou de parler avec des mots-clefs. Sa naïveté donne l’impression qu’elle est aussi douce qu’inoffensive, mais c’est se méprendre : Lilly est également une véritable machine à tuer. Lorsque sa nature lupine prend le dessus, elle est capable d’assassiner de sang froid et de monter une stratégie redoutable ! Deux personnalités hantent ce petit corps frêle qui a bien du mal à s’épanouir et à se faire accepter des autres Humains… Heureusement, Udolf, un jeune paysan manchot, est là pour prendre soin d’elle : il tentera de la protéger des hommes qui veulent la capturer mais aussi d’elle-même… Ah, cet « Ulfie »…

Le doute et les remises en question ponctuent le récit, notamment avec Lilly qui ne dissocie plus vraiment le présent du passé. Elle est réellement perdue, si bien qu’elle perd plus d’une fois le contrôle… A noter que la plume de l’auteur peut sans doute choquer quelques âmes sensibles. En effet, certaines scènes sont très difficiles puisqu’il s’agit de viols assez bien décrits et répétés… (Les femelles loups-garous ont un hymen qui se reconstruit après l’acte sexuel… Elles sont donc, en quelque sorte, toujours vierges… Un atout très plaisant pour certains membres malsains de l’Ordre…) D’autres scènes sont très violentes, sanglantes voire gore à souhait… En même temps, on ne peut pas dire que les croisades se faisaient dans la douceur et la paix… Donc voilà : des scènes riches en action, en hémoglobine et en membres tranchés. Si vous souhaitiez lire cet ouvrage juste pour l’histoire d’amour, il va falloir vous accrocher, car ce qu’a subi Lilly est révoltant…

La romance, parlons-en : l’histoire d’amour entre Lilly et Udolf est assez touchante bien qu’étonnante. Malgré tout ce qu’il s’est passé et les non-dits qui vont exploser à la fin du récit, les deux protagonistes vont s’accrocher l’un à l’autre. Udolf a vraiment grand cœur (trop ?), car c’est surtout lui qui va pardonner… De plus, je suis étonnée que Lilly se jette dans les bras d’Ulfie après tout ce qu’elle a vécu. A sa place, je n’aurais plus touché un seul homme de ma vie… Malgré tout, les deux protagonistes restent tout de même attachants et j’ai pris plaisir à les voir se chercher, puis s’aimer. Ce n’est pas niais et cela ne prend pas toute la place dans l’intrigue, ce qui est très appréciable.

Enfin, j’ai apprécié l’idée d’intégrer des loups-garous dans un contexte Moyenâgeux avec l’Ordre Teutonique. Cela change et surprend. Par ailleurs, le contexte historique est riche, tandis que les personnages secondaires sont plutôt bien travaillés. Certains templiers sont vraiment guidés par de mauvaises intentions et, contrairement à ce que le lecteur peut penser au début, les « méchants » ou les « gentils » ne sont pas forcément ceux que l’on croit… J’ai apprécié la relation entre Lilly et son « mentor »/ »maître ». Les différents chapitres permettant de se projeter dans le passé pour comprendre feront tomber de nombreux masques…

Le scénario n’a donc pas été une surprise pour moi, toutefois la plume de l’auteur, la réflexion des personnages et les thèmes abordés m’ont fait dévorer le livre en quelques jours. Une bonne surprise.

 

Citations :

Il venait de lui offrir une chose qu’elle n’aurait jamais osé lui demander : l’espoir.

—————

– Quand on s’attache à quelqu’un, lui dit l’autre voix, seule la souffrance est au bout du chemin.

 

Ma note :

♥  4/5

Enregistrer

Enregistrer

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s