Littérature jeunesse

« Scritch scratch dip clapote ! » de Kitty Crowther

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : Scritch scratch dip clapote !
Auteur : Kitty Crowther
Genre : Album/Littérature jeunesse
Editeur : Pastel

Ce petit album au titre aussi amusant qu’original a été découvert et lu dans le cadre d’une heure du conte à la médiathèque. C’est l’histoire de Jérôme, une petite grenouille, qui a peur de dormir car il entend de curieux bruits… Brrr, c’est sûr : il y a un monstre d’eau douce ou un squelette des marais dans sa chambre ! scritch-scratch-dip-clapote-1c3a8-de-couvSon angoisse nocturne l’oblige à quitter son lit pour se jeter dans celui de ses parents. Mais Papa n’est pas content : maintenant, c’est lui qui n’arrive plus à dormir à cause de son petit galopin qui bouge dans son sommeil. Il se dirige alors dans la chambre de son fils et entend à son tour des sons étranges !…

Avant d’arriver au sujet principal qui est le titre du livre (Scritch scratch dip clapote !), on assiste au rituel de l’enfant avant d’aller dormir : vérification de la porte correctement close, nettoyage des mains, du visage et de la bouche (mais pas des dents pour notre petite grenouilles), habillage en tenue de nuit, petit passage aux toilettes, histoire du soir et pour finir, bisous et câlins des parents. Hélas, malgré ce rituel, Jérôme a tout de même peur et refuse de dormir ! En tant qu’adulte, on ne peut que comparer son expérience personnelle lorsque l’enfant refuse d’aller se coucher, même s’il est fatigué de sa journée… Le bambin se glisse dans le lit de ses parents, prend un refus, puis finit par avoir gain de cause en insistant une seconde fois… Cette scène sent tellement le vécu… ! C’est toujours difficile d’instaurer certaines règles liées au sommeil et cet album met cela assez bien en évidence…

L’imagination est également un thème assez bien abordé : dans le noir, on s’imagine et s’invente toute sorte de choses, surtout lorsque l’on est petit. Ainsi, des bruits inconnus ou insolites deviennent vite angoissants… On se sent seul(e), même si papa ou maman sont dans la pièce d’à côté. Tout se met à faire peur !… Dans le récit, la source de ces bruits est assez réaliste, ce qui apporte une fin plutôt touchante avec le petit Jérôme et son papa.

Entièrement réalisées en crayons de couleurs (il me semble ?), les illustrations de Kitty Crowther ne sont pas spécialement jolies comme d’autres albums, toutefois je les trouve simples et assez parlantes. Les décors pourraient très bien être dessinés par un enfant, car c’est un coup de crayon léger et peu détaillé. Cela dit, je trouve que le choix des couleurs est sympathique et intéressant. Le noir est omniprésent, tandis que le vert, le jaune et le rouge attirent le regard du lecteur. En revanche, je regrette que les planches soient si petites. Lorsque la lecture se fait en groupe, c’est vraiment difficile d’observer tous les éléments (surtout au moment de la révélation de « Scritch scratch dip clapote ! »).

Malgré les dessins qui ne plaisent pas à tous les parents, cette lecture a plu aux enfants et c’est finalement ce qui compte…

 

Citation :

Qui fait « Scritch scratch dip clapote » sous mon lit ?
Un monstre d’eau douce ?
Un serpent à plumes ?
Ou pire, un squelette des marais ?

 

Ma note :

♥  3/5

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s