BD·Science Fiction

« Alpha » (Niourk T3) d’Olivier Vatine et Stefan Wul

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : Alpha (Niourk T3)
Auteurs : Olivier Vatine et Stefan Wul
Genre : Bande dessinée adulte/Science-Fiction
Editeur : Ankama

Dans le second tome, j’avais affirmé avoir été déçue par le rythme de l’auteur et craignais qu’il en soit de même pour le troisième. Bien que certaines révélations soient vite expédiées 3404236203(on apprend certaines informations, puis on passe assez vite à autre chose), c’est nettement plus compréhensible. Tout d’abord, le lecteur va découvrir ce qu’il s’est réellement passé grâce à une superbe double page explicative et grâce aux discussions entre les protagonistes. L’accident de 2011 est bien d’origine nucléaire et cela a créé des dérèglements catastrophiques ! Les Hommes vont connaître l’origine des poulpes géants, l’exode des terriens vers Mars et bien d’autres choses… La Terre est donc sous quarantaine depuis des années. Hormis les animaux, il ne devrait y avoir aucun représentant de l’espèce humaine. D’ailleurs, l’enfant noir n’aurait pas dû survivre tellement il est irradié… Et pourtant, il est bien là et va vous surprendre !

En effet, l’enfant noir a surévolué ! Grâce au doc, à Coffy et à Tomoe qui l’ont mis dans un caisson, il va devenir quelqu’un d’autre… Je ne saurais pas vraiment décrire ce qu’il est devenu étant donné qu’il a acquis des superpouvoirs faisant de lui un être indestructible : téléportation, transfusion de l’esprit dans l’informatique pour en prendre le contrôle, duplication de soi à grande distance et de toutes les tailles (face à Alpha/l’enfant noir, Naruto peut aller se rhabiller), déplacement dans les airs, contrôle des machines, passage à travers les murs, etc. Non seulement ce garçon est devenu surpuissant, mais également hyper intelligent au point de créer un système de clonage ! Comme les autres personnages, j’ai été impressionnée par le changement radical de ce héros. Tel un dieu (ou quelque chose s’en rapprochant), il va contrecarrer les plans de ses trois nouveaux amis. J’ai beaucoup aimé ce côté science-fiction et technologique.

Je ne pensais pas que l’auteur irait si loin dans son idée de clonage, d’environnement, d’évolution humaine et de technologie. J’ai dû relire la conclusion de cet ouvrage afin de voir si j’avais tout saisi, cependant la fin est très intéressante. Quant au dessin, c’est toujours aussi beau. Olivier Vatine a un coup de crayon très agréable et immersif : ses décors sont somptueux et on décèle beaucoup d’émotions sur le visage des personnages. J’hésite à noter entre 3 et 4 ce troisième tome… Il faudrait un 3,5… Etant donné que je n’ai pas accroché aux protagonistes et que le condensé d’informations est trop intense au point de devoir relire certains passages pour tout comprendre quand on ne connait pas le roman, je m’arrête à 3/5.

Cette trilogie aurait pu comporter un peu plus de pages, néanmoins je reste satisfaite de cette découverte. Si vous aimez la SF, l’adaptation de « Niourk » devrait voir plaire.

 

Citation :

– Qu’est-ce que c’est ?
– Une vieille bande dessinée. C’était dans son sac avec les vertèbres.
– Ces bouquins valent une fortune sur le marché noir des reliques de l’ancienne Terre…

 

Ma note :

♥  3/5

Enregistrer

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s