Bit-Lit·Fantastique/Fantasy·Romances

« Vent de discorde » (Les Gardiens des Éléments T4) de Rachel Caine

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : Vent de discorde (Les Gardiens des Éléments T4)
Auteur : Rachel Caine
Genre : Fantastique/Bit-Lit/Urban fantasy/Romance
Editeur : Panini France

Le troisième tome nous avait laissés sur un événement brutal et déroutant : David, l’amour de Joanne, était devenu un Ifrit, une sorte de vampire version « génie ». Pour survivre, David est donc obligé de se nourrir/tuer des Djinns. Chaque Djinn dévoré lui permet de retrouver peu à peu sa vraie nature mais ce n’est que temporaire… couv8205176Afin de le protéger, Joanne s’est liée à David, l’a enfermé dans une bouteille et le laisse se nourrir de ses propres pouvoirs. Sa magie étant progressivement drainée, elle ne peut plus maîtriser les éléments. Elle est donc une mortelle comme les autres

Notre belle héroïne est alors constamment épuisée… Cependant elle se doit de vivre comme les autres humains et de payer son loyer. Elle décide donc de trouver un emploi. Son choix se porte sur la météo à la télévision… Cependant, tout ne se passe pas comme elle le souhaite : on l’oblige à porter des combinaisons imperméables affreuses ou à se dénuder pour plaire à l’audimat. Il y a également son « chef » qu’elle méprise qui considère la Femme comme un simple corps sans cervelle. A ses yeux, une Femme est une potiche. Or, jouer les pimbêches n’a jamais plu à Jo’ qui a de plus en plus de mal à prendre sur elle… Ajoutons à cela la présence de sa sœur Rachel qui, fraichement divorcée, s’est installée chez elle. Son nouveau compagnon, un mystérieux britannique, semble cacher de lourds secrets… Est-il réellement celui qu’il prétend être ? Est-il sincèrement amoureux ? Un autre soucis noircit le quotidien de la jeune femme : un drôle de flic vengeur la suit partout. Que lui veut-il ? Jusqu’où est-il prêt à aller ? La situation finit par virer au drame lorsque la bouteille de David disparait…

Toujours plus loin dans les rebondissements, Rachel Caine continue de rendre la vie de son héroïne un calvaire. Dès le début, on sent que Jo’ en a assez et qu’elle est fatiguée de tout ce qu’il lui est arrivé. Elle se plaint souvent et tente malgré tout de garder la tête haute. Préoccupée par David, elle fait des cauchemars… Le début de l’ouvrage est très lent : on découvre le quotidien de Joanne au boulot. La pauvre jeune femme est tombée bien bas ! C’est tellement dur pour elle… Son job de Miss Météo m’a fait de temps en temps sourire, cependant j’ai eu l’impression que la saga s’essoufflait. Certes, le style de l’auteure me plaît toujours : c’est fluide, simple, avec des rebondissements ou des révélations et cela se lit bien. Toutefois le procédé est sans cesse le même : Joanne arrive à résoudre l’un de ses soucis et un autre lui retombe dessus… Le pire étant la fin : tout se bouscule dans les dernières pages au point de donner un rythme intense. Ce qui donne envie de savoir la suite ! Pourquoi ne pas avoir fait de même tout au long du roman ? Pourquoi toujours attendre les dernières pages pour vraiment attiser la curiosité du lecteur ? J’ai l’impression que ce volume a uniquement servi à « planter le décor » pour le prochain opus !

Joanne ne m’a pas autant séduite que d’habitude… Bien sûr, elle a toujours un sale caractère comme j’aime, mais là parfois, c’est un peu trop… Le pire étant David qui m’agace de plus en plus. J’ai toujours été fan de Lewis, donc je ne comprends pas ce que notre héroïne trouve à son bellâtre mystérieux… A la fin, j’en venais à me demander s’il la « méritait »… Contrairement à ce que je pensais, mes personnages favoris de ce tome sont Imara et Jonathan qui m’ont intriguée…

C’est tout de même dommage : mon enthousiasme est allé decrescendo de tome en tome et c’est à partir de celui-ci que j’ai commencé à « bouder » ma lecture. Hélas, j’avais déjà acheté les autres volumes… Il fallait donc que j’aille jusqu’au bout en espérant un revirement de situation…

 

Citation :

Je ne cessais d’essayer de me dire : Tu as survécu à pire que ça, mais cela ne semblait pas fonctionner.
D’une seconde à l’autre maintenant, j’allais hurler puis tuer quelqu’un, et pas forcément dans cet ordre… Tu as traversé bien pire. Ouaip. En effet. Seulement, ce n’était pas l’impression que j’avais, à ce moment précis.

 

Ma note :

  2/5

Enregistrer

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s