Fantastique/Fantasy·Littérature jeunesse·Science Fiction

« Les deux ligues » (Justices T1) de Renaud De Vriendt

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : Les deux ligues (Justices T1)
Auteurs : Renaud De Vriendt
Genre : Roman jeunesse/Fantastique/Science-Fiction/Littérature jeunesse
Editeur : Kennes Editions

Avant de commencer ma critique, je remercie Babelio pour son opération « Masse critique » et les éditions Kennes pour l’envoi de « Les deux ligues », le premier tome de la série « Justices » écrit par Renaud de Virendt et illustré par Gihef.

Le récit se déroule à Nova City, la capitale des États-Unis d’Europe (USE). Camille est un petit garçon normal qui va à l’école, se fait embêter par certains élèves notamment Jason, apprécie plus ou moins sa remplaçante Mlle Pêlemêle, … 61ui3magnll-_sx210_Il a donc un quotidien comme les autres enfants de son âge… Ou presque ! En effet, Camille a la chance de vivre auprès de super-héros ! Alors, quand il découvre que des personnes disparaissent mystérieusement à cause de la grippe, il ne pense qu’à une chose : c’est un super-vilain qui enlève les gens ! Hélas, personne ne le croit… Seul le petit nouveau, Maximilien, ne met pas sa parole en doute. Flatté et souhaitant avoir un ami, Camille décide de l’emmener à S. T. O. N. E., un lieu où on soigne les personnes blessées par des super-vilains.
Aux côtés de Camille, Maximilien va faire la rencontre de BoingMan (un héros qui fait d’énormes bonds mais qui ne sait pas se contrôler), LadyWood (une belle héroïne qui a un certain talent avec la nature mais qui, dès qu’elle panique, fait n’importe quoi) et M. Grenat (un gentil vieillard qui fait parfois peur lorsqu’il est mal luné ou lorsqu’il est en désaccord avec Camille). Ces trois personnes font partie de la guilde « Justice pour tous » qui a pour but de ne pas se battre mais plutôt de rendre service aux autres ou faire du bénévolat au sein de S. T. O. N. E.. M. Grenat refuse que son groupe se batte car ses comparses ne se maîtrisent pas assez et ont fait des erreurs par le passé comme l’affaire « Ginkgo Biloba »… Cependant, Camille ne l’entend pas de cette oreille. Ainsi, quand il apprend que le diabolique M. le Mystère a pour but d’enlever tout le monde et de détruire tous les super-héros, il passe à l’action ! Entraînant Maximilien avec lui, il file en direction de Luminoland, un parc d’attraction à l’abandon qui est surtout le repaire de tous les méchants…

Ma lecture s’est agréablement bien passée. Je ne m’attendais pas à découvrir un tel univers dans ce roman jeunesse. Le monde de Camille est complexe, mais on prend plaisir à le découvrir au fil des pages. En outre, le fait que l’enseignante aborde la thématique des super-héros dans son cours permet au lecteur de découvrir l’univers de Renaud de Virendt. On apprend ainsi que PowerStone, un héros contrôlant avec brio la Terre, a créé la Justice Elite, une ligue de héros hors du communs dont le but est de protéger la ville ainsi que ses habitants. Malheureusement, PowerStone a disparu… Or, Camille est un grand fan de PowerStone au point de ne penser qu’à lui et de faire la collection de pierres comme son idole… Sa perte l’affectionne beaucoup…
Le parc « Luminoland » est un véritable régal pour le lecteur. On y trouve plusieurs attractions comme les « Pédaloves », le « Labrillerinthe », le jeu du marteau, … Ainsi que des créatures étranges comme « P-L », un ours rose en peluche qui parle. Ce dernier est un personnage amusant car il a une double personnalité assez étonnante (le lecteur en connaîtra la raison plus tard dans le récit). Il peut enlacer les deux enfants et vouloir les tuer avec un couteau juste après ! Ce n’est vraiment pas évident d’être à ses côtés, car il peut devenir agressif à tout moment… Son côté bipolaire ressort également grâce à son physique : il est tout mignon et rose, mais porte quelques déchirures un peu partout… le personnage de P-L est donc très intéressant, surtout dans un roman pour enfants où ces derniers ont l’habitude de rencontrer des personnages manichéens.

En revanche, les personnages ne sont pas forcément bien exploités. On sent que c’est un livre pour les jeunes lecteurs car les personnages les plus développés sont le héros et le méchant. Les autres sont simplement décrits par leurs actions ou leurs dialogues. On en apprend finalement peu sur BoingMan, LadyWood ou la famille de PowerStone (ThunderDad, AquaGirl et FireBoy que l’on aperçoit à droite sur la couverture). Les membres de la famille de PowerStone ne pensent finalement qu’à signer des autographes et n’auront pas une grande utilité (si ce n’est de faire rire à cause de leur caractère hautain… alors qu’ils ne font rien !) Je trouve cela dommage et espère en savoir davantage dans un autre tome. En revanche, j’ai bien aimé le méchant. En effet, M. Mystère est l’archétype du super-vilain : il ricane méchamment sans arrêt, a des sbires qui font tout son boulot, explique ses desseins diaboliques au lieu de passer à l’action, aime les trappes et la technologie, n’a que la vengeance en tête, … Bien qu’il réunisse tous les clichés, l’auteur ne manque jamais d’humour avec lui.
Et de l’humour, il y en a très souvent ! Sans trop en dire, je vais tout de même énumérer les deux choses qui m’ont fait le plus sourire. Tout d’abord, il y a l’absurde. En effet, à plusieurs reprises certaines scènes m’auront amusée pour leur côté burlesque : il y a par exemple la scène avec le sbire qui s’excuse d’interrompre un moment de retrouvailles mais il ne faut pas pousser : il est payé pour combattre ; il y a également la remarque avec les lunettes 3D qu’il faudra rendre après le visionnage du film révélateur, … Ensuite, il y a les notes de bas de page de Camille. Lorsqu’un mot est compliqué, notre petit narrateur l’explique en se basant sur son expérience ou son ressenti. C’est souvent très drôle et cela apporte un petit plus au fil de la lecture.

Le protagoniste est un personnage auquel on s’attache. C’est un garçon courageux, plein de malice et d’espoir. Même lorsque le danger est là, il se bat et fonce. Je pense qu’un enfant peut aisément s’identifier à lui, d’autant plus que Camille est crédible : il a des qualités et des défauts. En effet, il est par exemple assez susceptible : il n’aime pas qu’on dise qu’il est une fille à cause de son prénom ou de son comportement. Son petit complexe le fait souvent démarrer au quart de tour. Malheureusement pour lui, Jason (un camarade de classe) aime le ridiculiser avec ça… Camille est également têtu puisqu’il n’écoute pas les adultes et leurs conseils. Il n’en fait qu’à sa tête et, dans un sens, c’est tant mieux car sinon il n’y aurait pas d’aventure à Luminoland !

Vous l’aurez compris : dans ce livre, le lecteur plonge dans une incroyable mission « infiltration / sauvetage » avec du suspense, de l’action et de l’humour. (Quand je parle de suspense, je m’adapte au niveau des jeunes lecteurs. Il est évident qu’un ado ou un adulte va deviner ce qu’il se trame de A à Z…) La lecture est à la fois légère, simple et fluide, si bien qu’il est difficile de s’ennuyer. De plus, l’histoire peut plaire aux filles comme aux garçons (surtout ceux qui sont adeptes des comics ou des Avengers) ! Il est également plaisant de retrouver des moments clefs en illustration puisque, de temps à autre, on distingue des dessins en double page. Ces derniers sont en noir et blanc, toutefois ils sont bourrés de détails, ce qui est très agréable. (Au passage, l’adaptation BD que l’on aperçoit à la fin du livre doit être vraiment fun.) Ce fut donc un moment de lecture divertissant que je recommande à tous les parents dont les enfants aiment les super-héros.

babelio_mbamci

editions_kennes

 

Citations :

Dire à une classe d’enfants de dix ans « Soyez sages ! », c’est comme dire à un chat dans une poissonnerie « je vais aux toilettes, mais surtout ne touche à rien !  »

—————

Ce qui compte, ce n’est pas l’apparence, mais le contenu…
Ma note :

♥  4/5

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s