Fantastique/Fantasy·Horreur

« Faërie » de Raymond E. Feist

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : Faërie
Auteurs : Raymond E. Feist
Genre : Fantastique/Horreur
Editeur : Bragelonne (10ème anniversaire)

« Faërie » est une lecture commune à laquelle Siabelle m’a conviée. J’ai été très contente qu’elle pense à moi, car c’est tout à fait le type de lecture que j’affectionne : du fantastique, du suspense et de l’horreur. ob_bc7260_9782352948599-orgDans cet ouvrage, on suit la famille américaine riche, parfaite et recomposée qui est constituée d’un couple pour qui tout va pour le mieux, d’une ado d’une grande beauté, de deux jumeaux taquins et aventuriers, d’un chien fidèle et d’un chat. Ce petit groupe a emménagé dans une vieille maison à l’orée des bois… Sans savoir que le Mal se cache derrière les arbres, les observe sous un pont et va même jusqu’à rentrer dans la chambre des enfants le soir… Ce qui devait être le début d’une nouvelle vie tranquille tourne vite au drame ! J’ai vraiment aimé le fait que la tension monte crescendo. Bien que le roman comporte des longueurs, le lecteur est très vite happé par les faits et gestes de ces ombres malveillantes et perverses qui dérangent le quotidien de la petite famille…

Dès le début, des êtres hostiles font leur apparition et observent les nouveaux arrivants. Grâce à la narration alternée, le lecteur sait plus ou moins ce qu’il se passe et assiste, impuissant, à des scènes qui en feront frémir plus d’un… Vous aimiez les gentilles fées et les petits mignons ? Alors passez votre chemin : ici les créatures folkloriques sont là pour abuser vos jeunes voisines, pour dévorer vos bambins et pour tourmenter ceux qui vous sont chers. Ces choses que l’on va découvrir au fil du récit sont totalement mauvaises et ont de bien sombres desseins ! Quelles créatures hantent la forêt ? Que veulent-elles ? Comment vont se débrouiller Phil et ses proches ? Une chose est sûre : des scènes aussi sordides que mystérieuses se succèdent…

Certains passages m’ont fait serrer les dents et m’ont parfois empêchée de fermer l’œil. Il faut dire que lire ce genre de chose avant de dormir n’est pas forcément conseillé… Mais que voulez-vous : je voulais savoir ce qu’il allait advenir des protagonistes et souhaitais connaître la nature des créatures ! Bien que certains chapitres soient longs et pas forcément nécessaires à l’intrigue, je n’ai quand même pas souhaité poser mon livre. Pourtant, cette lecture comporte quelques défauts à commencer par les personnages qui ne m’ont pas convaincue. Même si je me suis inquiété pour la petite famille et que j’ai attentivement suivi leurs mésaventures, je les ai tous trouvés trop clichés et c’est ce qui m’a empêchée de m’attacher à eux. Après, cela ne m’a pas empêchée d’avoir de la peine pour ce qu’a subi Gabbie ou d’autres protagonistes ! C’est juste que je les trouve trop stéréotypés…

Raymond E. Feist a su me captiver avec son mélange de folklore celtique, irlandais et européen ainsi que la tension grandissante qu’il propose au fil des mois (hormis le dernier chapitre intitulé « Le Fou », les chapitres sont en fait des mois de l’année). Tel un puzzle, tout se met doucement en place… J’ai apprécié le fait que l’auteur ne fasse pas dans la dentelle : il n’épargne pas ses personnages et leur fait subir mille et un sévices. Ce qu’il leur arrive est violent, sanglant et sexuel… Donc si vous êtes une âme sensible ou que vous n’aimez pas le genre « Horreur », cela ne devrait pas vous plaire. Pour ma part, cela ne m’a pas dérangé car certains polars comme « Le Visage de Satan » et « Mapuche » ou certains ouvrages de Graham Masterton m’avaient déjà habituée à ce genre de scènes angoissantes ou perverses.

Enfin, même si je m’attendais à quelque chose de ce genre, la conclusion m’a plu et me permet d’affirmer que, dans l’ensemble, je suis contente de ma lecture. Merci à Siabelle pour cette découverte ! Si vous souhaitez avoir d’autres avis, je vous conseille de découvrir les autres critiques des membres Babelio ayant participé à cette lecture commune (ici). Quoi qu’il en soit, cet ouvrage va vous faire radicalement changer de point de vue sur les êtres féériques. De plus, dorénavant, vous allez peut-être réfléchir à deux fois avant de louer ou acheter une jolie petite maison près de la forêt… Promenons-nous dans les bois… Pendant qu’les fées n’y sont pas… *CRAC* Vous en entendez ?… Qu’est-ce que c’est que ce bruit ?… Tiens ?! Je sens une curieuse odeur : un curieux mélange d’épices et de fleurs… Allons voir par là…

 

Citations :

Soudain, le mal jaillit des profondeurs, virevolta autour d’eux comme un vent fétide. Les deux garçons marchaient à vive allure, les yeux écarquillés par la terreur tandis qu’ils franchissaient le pont d’un pas sûr. Ils connaissaient d’instinct les règles à respecter. Ils ne devaient regarder ni en bas ni derrière eux. Ils ne devaient pas parler. Ils ne devaient pas courir. Et ils ne devaient pas s’arrêter. Accomplir un de ces actes permettrait à la chose tapie sous le pont de bondir sur eux, de les saisir et de les traîner dans sa tanière. Les jumeaux n’avaient pas édicté ces règles, mais ils les connaissaient et les respectaient.

—————

Mon enfant, dit Agatha à Gabbie, votre père n’écrit pas. Il distille une liqueur magique au fond de son antre et malheur à celui qui rompt le charme avant qu’il ait accompli son œuvre.

—————
Mark leva les yeux vers son visage et l’étudia. Puis il sut. Il n’y avait rien de jeune dans le visage qui le regardait dans la pénombre. Une éternité se lisait dans ses yeux.

 

Ma note :

♥  4/5

3 réflexions au sujet de « « Faërie » de Raymond E. Feist »

  1. Ce livre ! J’ai adoré le lire même si ça fait longtemps, c’est toute l’ambiance qu’il a su créer que j’ai adoré et qui m’a foutu la frousse à certaines scènes. Ta chronique me donne envie de le relire !

    Aimé par 1 personne

Répondre à AMBROISIE Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s