Littérature jeunesse

« Félicien le Jardinier » de Bénédicte Quinet et Gaëtan Évrard

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : Félicien le Jardinier
Auteur : Bénédicte Quinet et Gaëtan Evrard
Genre : Album/Littérature jeunesse
Editeur : Pastel

Félicien est un lapin qui est jardinier. Devant son terrier, il cultive des salades, des carottes, des choux, etc. Et cela ne passe pas inaperçu ! En effet, Odette la poule et ses poussins, Rosalie la truie et ses porcelets, 518zb7yxr9l-_sx210_Ginette la chèvre et ses chevreaux viennent le voir en espérant ne pas repartir les pattes vides… Le cœur sur la main, notre gentil lapin donne toutes ses plantations ! Malheureusement pour lui, l’hiver arrive et la faim aussi. le pauvre Félicien n’a plus rien car il a offert tous ses beaux légumes aux autres… En faisant le tour des maisons afin de retrouver ceux qu’il a aidé, il se rend compte que personne ne peut lui rendre la pareille et que, ce qu’on lui propose (foin, grain, farine) n’est pas mangeable ! Comment va-t-il faire pour se nourrir ?…

Je vais devoir révéler la fin de cet album, car elle me dérange beaucoup. Si vous tenez à avoir la « surprise », je vous invite à passer directement au paragraphe suivant où je donnerai mon avis sur les illustrations.
Félicien va finir par rencontrer Annabelle la lapine qui va partager ses réserves de nourriture. Les deux compères vont tomber amoureux et vont fonder une famille. Lorsque la belle saison revient, Félicien va de nouveau planter des choses dans son potager. Une fois de plus, les autres animaux vont venir quémander à manger… Mais Félicien va réfléchir : peut-il distribuer de nouveau ses provisions alors qu’il a une famille nourrir ? Apparemment oui, il partage… Et je ne suis pas vraiment d’accord… Ce qui me gêne, c’est qu’il n’y a pas vraiment de morale : Félicien a aidé et personne n’a pu en faire de même. D’ailleurs, lorsqu’il a donné ses fruits et légumes, personne ne l’a remercié ! Au final, ses voisins vont continuer à abuser de sa gentillesse… Cela serait passé si les autres avaient fait des efforts en apportant quelques petites choses comme des graines pour contribuer au jardin… Mais non ! Félicien va continuer d’être niais et trop généreux… Une belle valeur, certes, mais il ne faut pas abuser…

Dans ses illustrations, Gaëtan Evrard a utilisé un effet pointillé, ce qui est plutôt joli. Les petits lecteurs reconnaissent aisément les animaux ou les légumes et peuvent participer en les nommant pendant ou après la lecture. J’ai trouvé Félicien tout mignon, car il a toujours le sourire et a une bouille adorable. On est dans un univers gai et coloré. Tout le monde semble heureux… Les décors sont peu détaillés, mais ce n’est pas forcément un mal : ainsi, l’enfant peut focaliser son attention sur les animaux (leurs expressions ou leurs actions).

Globalement, l’histoire est mignonne et plaira certainement aux petites oreilles… Mais j’ai été sidérée par la gentillesse abusive de Félicien. Il n’a pas vraiment appris de ses erreurs et les autres animaux n’ont rien fait lorsqu’il en avait le plus besoin. C’est dommage. Cela dit, est-ce qu’il ne vaut mieux pas montrer et enseigner de jolies valeurs sans penser à l’égoïsme potentiel des autres ?… Je ne sais pas…

 

Citation :

L’hiver est arrivé. Dans son terrier, Félicien a faim. Il a distribué tous ses beaux légumes. Il n’a plus rien !

 

Ma note :

♥  2/5

Enregistrer

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s