Romances·Romans

« Soie » d’Alessandro Baricco

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : Soie
Auteur : Alessandro Baricco
Genre : Roman/Romance
Editeur : Folio

Ce court roman a été vivement recommandé dans le cadre du Club des lecteurs de ma médiathèque. soie_alessandro_bariccoTous les membres de ce club sont revenus avec le sourire en disant que cet ouvrage était vraiment fantastique, que c’était une perle à ABSOLUMENT découvrir. Avec tous ces bons retours, je m’attendais donc à quelque chose de sensationnel… Ce ne fut pas forcément le cas…

On découvre la vie d’Hervé Joncourt, un français passionné par son métier qui l’entraîne à travers l’Europe voire le monde… En effet, Hervé est vendeur d’œufs de vers à soie. Ce petit commerce lui permet de bien gagner sa vie et de combler sa femme. Mais, un jour, suite à une épidémie européenne frappant tous les œufs de vers à soie, le voilà contraint de devoir aller commercer au Japon… Là bas, il tombe sous le charme d’une Geisha. C’est alors que toute sa vie bascule…

J’ai été surprise par les personnages : ils sont à la fois bien décrits et pas assez. On en sait juste assez pour se les imaginer soi-même et les interpréter à notre façon. C’est un procédé assez troublant dont je n’ai pas l’habitude. Certes, il faut laisser part à l’imagination, mais ici, on est vraiment libre d’imaginer comme on le désire tous les personnages. Cela séduira sans doute certains lecteurs ou déplaira à d’autre. Personnellement, je suis assez partagée.

Ce n’est pas le type de lecture que j’apprécie ni vers laquelle je me dirige d’habitude (néanmoins, c’est l’avantage d’un club de lecture : on lit de tout), cependant je reconnais que la plume de l’auteur est plaisante et qu’il sait conduire ses lecteurs dans un voyage sensoriel grâce à ses mots. Il a un style très maîtrisé qui est vite additif. J’ai d’ailleurs lu « Soie » d’une traite. Les chapitres sont très courts, tels les battements d’ailes d’un oiseau en plein envol. La fin m’a agréablement surprise : je ne m’attendais pas à une telle révélation de la part de Madame Blanche… Pour le reste du récit, je n’ai pas apprécié l’intrigue. En revanche, j’ai été touchée par les émotions, la poésie, la sensualité et les mots délicats d’Alessandro Baricco. On suit avec plaisir le protagoniste à travers ses voyages ou ses découvertes culturelles. En outre, grâce aux descriptions, on « voit » vraiment certains paysages.

Ce roman ne m’a donc pas vraiment conquise, car j’ai besoin de plus d’action ou de rebondissements. Toutefois je ne regrette pas ma lecture, car je retiens plusieurs points positifs comme le style de l’auteur, ce voyage plein de poésie, ainsi que les références culturelles et historiques (Flaubert, Abraham Lincoln, Louis Pasteur, …).

 

Citations :

Les oiseaux volaient avec lenteur, montant dans le ciel puis redescendant, comme s’ils avaient voulu l’effacer, méticuleusement, avec leurs ailes.

—————

C’était au reste un de ces hommes qui aiment assister à leur propre vie, considérant comme déplacée toute ambition de la vivre. On aura remarqué que ceux-là contemplent leur destin à la façon dont la plupart des autres contemplent une journée de pluie.

 

Ma note :

♥  3/5

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s