BD·Fantastique/Fantasy

« Venin de village » (L’École Capucine T1) de Jean-Blaise Djian, Vincent et Delf

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : Venin de village (L’École Capucine T1)
Auteurs : Jean-Blaise Djian, Vincent et Delf
Genre : Bande dessinée/Fantastique
Editeur : Vents d’Ouest

Contrairement aux avis que j’ai lu sur divers sites internet, cette bande dessinée ne m’a pas séduite. Pourtant, le récit nous entraîne directement dans une région que j’affectionne : couv32007595la Bretagne, lieu féerique où la magie n’est pas uniquement présente dans les superbes paysages… Oui, il y a également des sorcières ! Derrière le visage d’une gentille maîtresse d’école par exemple…

J’aime beaucoup les histoires où la magie est à l’œuvre… Pourtant, celle-ci est loin de m’avoir plu. Quand j’ai vu que cette enseignante pratiquait la sorcellerie, je me suis attendu à toutes sortes de péripéties, à des sorts impressionnants ou à des poisons vengeurs… Je n’ai eu rien de tout cela : le sort jeté est un voyage dans le temps, accompagné de paradoxes spatio-temporels (par exemple, le petite Honoré rencontre son « lui » du futur et discute avec lui). Même si l’idée est bonne, cela m’a déçue, car j’avais d’autres attentes. L’intrigue est pourtant séduisante : on suit Honoré et Camille, un couple parisien qui revient à Kerfilec, un village natal. Même si cela fait des années qu’ils n’y ont pas mis les pieds, les villageois les reconnaissent. Aussitôt, les commérages vont de bon train : normalement, Honoré aurait dû être avec Emma, une demoiselle apparemment morte en mer. Les habitants sont surpris de voir l’impétueuse et calculatrice Camille être aux côtés d’un homme qui ne l’a jamais vraiment aimée. Que s’est-il passé pour qu’ils se soient unis ? La sorcière Hortense compte bien connaître le fin mot de cette histoire et décide alors de créer une faille temporelle afin de remonter dans le temps. Hélas, tout se met lentement en place. Les rebondissements sont vite expédiés et le mystère obscurcit chaque page. Le lecteur se pose plein de questions mais devra attendre le second tome pour tout comprendre… C’est assez frustrant. J’aurais souhaité une mise en contexte un peu plus rapide.

De plus, malgré la grande quantité de protagonistes, je ne me suis attachée à aucun d’eux… C’est sans doute cela qui a influencé ma note et mon impression générale. N’appréciant pas vraiment les personnages, je me suis presque ennuyée ! Si j’ai continué de lire cette bande dessinée, c’est surtout grâce au coup de crayon de Vincent ainsi qu’à l’admirable mise en couleur de Delf. Les couleurs sont maîtrisées et apportent de belles ambiances aux planches déjà très intéressantes esthétiquement parlant. C’est tout à fait le style d’illustrations qui me plait… Mais quel dommage que ce soit au dépend du reste ! J’espère que le second tome saura me faire changer d’avis…

 

Citation :

Tu es jeune, tu ne le sais pas encore, mais… Les souvenirs sont comme les gens, ils prennent de l’âge et se déforment progressivement… Même le souvenir d’un être aimé devient flou. Puis un jour, le flou disparaît, et il reste juste un prénom…

 

Ma note :

♥  2/5

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s