Horreur·Science Fiction

« Contamination » (LZR-1143 T1) de Bryan James

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : Contamination (LZR-1143 T1)
Auteur : Bryan James
Genre : Horreur/Science-Fiction/Humour
Editeur : Panini France

résumé du livre

Ancienne star du cinéma d’action, Mike McKnight a été condamné à la réclusion à perpétuité dans un hôpital psychiatrique pour le meurtre de sa femme. Se réveillant un matin dans un asile déserté avec une mémoire plus que défaillante, il comprend qu’une terrible épidémie ravage le pays. Il parvient néanmoins à quitter l’hôpital en compagnie de quelques survivants… Tout en essayant de survivre, Mike retrouve progressivement la mémoire et découvre la raison pour laquelle il a été enfermé : sa femme, une chercheuse en biochimie qui travaillait sur la réanimation des cellules dans le cadre d’un projet nommé Lazare, était proche du but… Y aurait-il un lien entre ces recherches et la pandémie qui ravage le monde ? Désormais persuadé que sa femme a été éliminée, il part à la recherche de ce qu’elle cherchait à protéger : un moyen de contrer l’épidémie.

.

Ma critique

LZR est une saga que j’ai lue à sa sortie en 2014… Mais que je n’ai jamais pris le temps de critiquer ! Elle a pourtant su me marquer pour son humour (assez particulier et parfois lourd, je l’admets) et son rythme entraînant. couv4555682Mike, le narrateur, est un personnage plutôt atypique : un schizophrène sarcastique envahi par des références de son passé où il était un acteur de films d’action. Accompagné de Kate et d’autres survivants, il va tenter de survivre tout en cherchant des réponses… Ce qui, il faut l’avouer, ne sera pas de tout repos ! Les rencontres avec des zombies sont nombreuses, les affrontements entre les survivants aussi… Si bien qu’il n’y a presque aucun temps mort ! C’est l’une des raisons qui m’avait fait apprécier la saga : l’action et la survie sont omniprésentes. Ajoutons à cela de belles descriptions sanguinolentes avec des morts-vivants bien décomposés. Fans d’hémoglobine, vous serez conquis par certains passages relativement gores.

Honnêtement, si vous avez déjà lu ou vu des œuvres Z, celle-ci ne vous marquera pas plus que ça, car cela reste une intrigue assez classiqueMais étant donné que cette saga fait partie de mes premières séries de zombies, elle est devenue l’une de mes favorites. Cela a beau fait plus de deux ans que j’ai lu le premier tome, j’arrive encore à me rappeler de certaines scènes ainsi que du dénouement. Ce dernier m’avait fait particulièrement tomber de haut, tout en me donnant envie de m’attaquer à la suite (ce que j’ai fait). Pourtant, je n’avais pas du tout accroché à la petite voix qui converse régulièrement avec Mike. Elle m’insupportait… Tout comme l’humour à la longue. Au début, on se contente de sourire à quelques remarques ou à certaines scènes… Mais à force, cela devient lourd et rébarbatif. Si j’ai apprécié ce premier tome ainsi que cette série, c’est surtout pour la belle Kate unique personnage féminin pas trop bête et assez débrouillarde qui a le courage de supporter son acolyte d’infortune. J’avais souhaité la voir se développer au fil des tomes et, pour mon plus grand plaisir, cela a été le cas.

Vous n’avez rien contre les anti-héros pas très sains d’esprit ? Vous aimez les revenants qui traînent leurs tripes en chassant les humains ? Vous appréciez la survie dans les mondes post-apocalyptiques ? Les road-movie loufoques ne vous effraient pas ? Vous recherchez une histoire dynamique avec des combats incessants ? Alors vous allez adorer mener l’enquête aux côtés de Mike et allez frémir pour son petit groupe… N’attendez plus : prenez un Pancake, un petit verre de sang frais et venez découvrir « Contamination ».

.

Citations

Dans mes films, je trouvais toujours un lance-grenades, un pistolet géant ou un tank portable au dernier moment – également le plus commode et le plus opportun. Comme pendant un dîner romantique ou aux chiottes. Pas de chance aujourd’hui : si je voulais de l’aide, il fallait que je l’ajoute moi-même au script.

—————

D’habitude, j’étais réveillé en douceur, affectueusement, par un infirmier ressemblant à Conan le barbare, qui me serrait avec tendresse contre lui tandis qu’il me faisait ingurgiter de force un petit déjeuner complet constitué  d’eau et de neuroleptiques. Ceux qui considèrent le pain et l’eau comme un repas digne d’une prison n’ont manifestement jamais suivi ce régime.

—————

Surpris, je relevais brusquement la tête. Quelque chose se déplaçait de l’autre côté de la porte, dans le couloir. Je m’imaginai, manquant de me déboîter l’épaule en me tapant dans le dos pour me féliciter d’avoir verrouillé les portes.

.

Ma note

♥  4/5

4 réflexions au sujet de « « Contamination » (LZR-1143 T1) de Bryan James »

Répondre à lespagesquitournent Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s