Littérature jeunesse·Romans policiers / Thriller

« Virus 57 » de Christophe Lambert et Sam Vansteen

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : Virus 57
Auteurs : Christophe Lambert et Sam Vansteen
Genre : Roman adolescent / Thriller
Editeur : Syros

résumé du livre

57 adolescents, procréés par insémination artificielle et issus du même donneur, sont porteurs sans le savoir d’un virus extrêmement virulent et contagieux. Ce virus dormant totalement inconnu des laboratoires de recherche se déclenche à l’adolescence, lorsque la température extérieure atteint les 45 °C. Wade Dillon, âgé de quinze ans, décède brutalement lors d’une partie de pêche au large des côtes californiennes, contaminant en quelques instants tous les passagers du bateau. Ce n’est que la première des 57 bombes bactériologiques en puissance lâchées dans la nature.

.

Ma critique

C’est avec sa quatrième de couverture alléchante que « Virus 57 » a su me tenter. En effet, celui-ci faisait référence à un virus mortel génétiquement transmis à cinquante-sept enfants par un seul et même père. couv24940042Tous sont potentiellement porteurs de ce virus : ils peuvent mourir et contaminer les autres si la température atteint les 45° (ce n’est pas dans ma région lorraine que cela va arriver…). Comme certains le savent, j’adore les scénarios post-apocalyptiques ou les virus qui changent leurs hôtes en zombies… Or, il n’y avait rien de ça dans ce roman. Ce n’est pas de la science-fiction, il s’agit surtout d’un polar rempli d’action. Cela m’a grandement surprise, car j’avais certaines attentes et pensais que j’allais avoir affaire à des groupes de survivants face à des contaminés… Mais non ! Très vite, la police va réussir à faire le lien entre ces jeunes et va les emmener pour les dépister, voire les soigner… Seuls deux adolescents, Sia et Virgil, vont prendre la fuite sans savoir ce que leur corps peut abriter… Ajoutons à cette course-poursuite les recherches de Gary, ce fameux père biologique donneur de sperme qui a mystérieusement disparu, et vous aurez le véritable synopsis de ce roman !

Même si ce n’est pas ce à quoi je m’attendais, je dois avouer que le rythme est bien mené. C’est un assez bon thriller pour ado : les fugitifs font de leur mieux pour échapper aux autorités, plusieurs flics avancent séparément dans leur enquête, il y a des rebondissements ainsi que diverses révélations, … Les chapitres permettent un changement régulier de narrateur afin de voir les différentes avancées de chacun. On a donc trois affaires qui, vous vous en doutez, vont finir par se croiser. Ça se lit bien, l’écriture est fluide et on avance progressivement. Ce qui est un peu dommage, c’est que l’on reste assez en « surface » dans ce récit. Par exemple, on ne saura pas d’où vient réellement le virus et pourquoi le père biologique a hérité ou transmis ce gène alors qu’il n’en avait pas connaissance. J’aurais souhaité que le côté scientifique prenne un peu plus le dessus. C’est donc un peu frustrant… On se concentre surtout sur les scènes de fuite, les recherches, les enlèvements et les moments d’action. Hormis pour retrouver Gary, il n’y a pas vraiment d’indices à rechercher ou de coupable à déterminer. C’est un thriller avec quelques clichés, mais se lit aisément, et c’est ce qui compte.

Par contre, je dois avouer ne pas m’être attachée aux personnages. Virgil, ce gosse paumé hacker et persuadé d’être la cible d’un complot, est celui qui m’a le plus déplu. Je l’ai trouvé fade, assez agaçant, susceptible et tête brûlée. Ses réactions avaient tendance à m’énerver, si bien que j’étais même satisfaite de la conclusion de ce récit… (Mais non, je ne suis pas un monstre sans cœur…) Sia est sympathique, cependant je l’ai trouvée un peu creuse. Les auteurs se sont davantage penchés sur l’action plutôt que sur les personnages, si bien que j’ai l’impression de ne pas connaître assez l’adolescente pour l’apprécier. Quant aux nombreux policiers, je n’ai pas grand chose à dire sur eux… On a quelques pistes physiques et psychologiques, on lit quelques lignes sur leur passé, mais c’est tout. J’ai vraiment ressenti un manque vis-à-vis de ces protagonistes : j’ai l’impression de ne les connaître qu’à leurs actes. C’est dommage…

Malgré les quelques défauts qui ponctuent cet ouvrage, je reste sur une note positive : c‘est un thriller pas trop mal qui peut certainement plaire aux ados adeptes des romans à suspense. Les auteurs ont très bien su jouer avec la tension du lecteur en proposant une course-poursuite endiablée ainsi que diverses prises d’otage faisant monter l’adrénaline.

.

Citations

La prochaine grande catastrophe ne viendra pas d’un immense astéroïde mais plutôt d’un germe impossible à voir à l’œil nu. Vous pouvez également oublier le trou dans la couche d’ozone, le réchauffement planétaire, la fonte des glaciers et tout le tintouin. Le vrai danger est… en nous !

—————

Et puis il y avait cette blague. Il ne l’avait jamais complètement comprise, jusqu’à ce jour funeste où ses parents avaient été contraints de lui révéler leur honteux secret.
C’est l’histoire de deux gars, un peu poivrots sur les bords. Ils font une traversée en paquebot. Un soir qu’ils ont bien picolé, ils vont prendre le frais sur le pont-promenade. Le premier s’accoude au bastingage, regarde la mer et dit :
– Bon sang, tu as vu toute cette étendue d’eau ?
Et l’autre répond :
– Et encore, ce n’est que la surface !
Ouais, c’était tout à fait ça. 99% des gens s’arrêtaient à la surface des choses. Leur vision glissait dessus, pareille à une goutte sur de la toile cirée. Mais sous les flots tranquilles, il y avait des formes sombres qui nageaient en eaux troubles, des trucs horribles, des Léviathan, des pieuvres… C’était plus confortable de les ignore, bien entendu. Peut-être qu’un écrivain comme Lovecraft n’était pas cinglé, finalement ? Il y avait dans son œuvre trop de choses pertinentes, des vérités profondes pour qu’on la circonscrive au seul champ de la littérature fantastique.

.

Ma note

♥  3/5

Enregistrer

Publicités

8 réflexions au sujet de « « Virus 57 » de Christophe Lambert et Sam Vansteen »

  1. Juste avec le résumé, je pense que c’est un livre qui aurait pu m’attirer (comme toi je suis assez friande des scénarios post-apocalyptique qui mettent en scène des virus, savoir comment les gens vont survivre, ce que deviennent les contaminés, etc )
    Finalement, j’aurais peut être été un peu déçue en voyant qu’il s’agissait d’un « simple » polar … Du coup, je ne pense pas que j’investirais dans ce roman ^^

    Aimé par 1 personne

    1. Si tu préfères le post-apo, je te déconseille ce roman, effectivement. C’est vraiment du thriller/polar avec un bon rythme, mais qui rien à voir avec la survie en communauté ou à un virus qui s’étend et tue l’humanité. Là, le virus est rapidement mis hors d’état de nuire. On se concentre surtout sur le père biologique et les deux jeunes porteurs de ce virus qui sont en fuite en espérant que l’un ne va pas mourir et contaminer les autres. C’est plus une course contre le temps.

      Aimé par 1 personne

  2. En voyant le titre et le résumé, je me suis dit que ça allait être un super roman post-apo et la déception quand tu as dit que c’était juste un polar 😦 Dommage, le résumé donne envie, mais ta chronique met en avant des défauts qui je sûre vont aussi me gêner. Et puis surtout, je n’aime pas les polars, donc ça c’est fait ^^

    Aimé par 1 personne

    1. Oui, ça c’est dit ! 😉
      Il n’empêche que cela me rassure de voir grâce à ton commentaire et celui de dreamingwithboooks que je ne suis pas la seule à imaginer du post-apo grâce à la couv ou au résumé ! Je trouve que le fait que ce soit un polar devrait être marqué quelque part… Bien que j’apprécie les deux (le polar et le post-apocalyptique), j’aurais souhaité être aiguillée sur le genre… Ce n’est pas assez clair. Je pense que plus d’une personne a dû se faire avoir…

      Aimé par 1 personne

      1. C’est vrai que c’est assez fréquent. A moins que la maison d’édition soit assez grande pour faire des collection (ex : Folio SF, Milady romance, etc.). Là, on sait d’avance que l’on ne se plantera pas.^^

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s