BD·Fantastique/Fantasy·Littérature jeunesse·Science Fiction

« Alexandrie – Dent de Parnasse » (Le Soufflevent T3) de Mel Andoryss et Xavier Collette

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : Alexandrie – Dent de Parnasse (Le Soufflevent T3)
Auteurs : Mel Andoryss et Xavier Collette
Genre : Bande dessinée ado / Littérature jeunesse / Fantastique / Science-Fiction
Editeur : Delcourt

résumé du livre

La tension monte aux portes d’Alexandrie, assiégée par Firenza et ses troupes. Derrière les murs, la résistance s’organise, pirates et habitants unis derrière leurs leaders : Sacha et Typhon. Mais au cœur de la ville, quelqu’un mène plusieurs guerres à la fois… Coline est en proie à ses propres démons, et il se pourrait bien qu’ils soient plus dangereux que toutes les d’Hercynion réunies.

.

Ma critique

le soufflevent

Bon sang, je ne pensais pas être agacée à ce point par un personnage, mais là, c’était plus qu’insupportable… Quelle « casse-pieds » cette Coline ! Bien que l’on démarre sur une superbe scène d’action mêlant infiltration et fuite en avion, la majorité des pages tournent autour du mal-être de Coline. Cette dernière est exténuée car elle refuse de dormir depuis plusieurs jours et se sent inutile, si bien qu’elle se remet en question. Pourquoi a-t-elle été créée ? À quel point est-elle un prototype raté ? Pourquoi personne ne l’écoute lorsqu’elle donne un conseil ou une directive ? Rejetant autrui, elle s’enferme dans une crise identitaire au point de devenir légèrement folle puisqu’elle voit les fantômes de ses proches ou de ses adversaires et elle leur crie dessus… C’est ça qu’elle va faire tout le temps : hurler et passer ses nerfs sur autrui. C’est beaucoup trop ! Je comprends que les auteurs veulent montrer que leur héroïne se sent perdue et qu’elle remette en cause le fait qu’elle soit une simple chimère et non une humaine… Néanmoins, ces scènes durent un certain temps et ralentissent considérablement la dynamique de l’ouvrage. Les quelques moments de poursuite ou de combat ne suffisent pas à gommer cet agacement que j’ai subi en découvrant la jeune fille totalement mal dans sa peau et au bout du rouleau !

En dehors de cette crise existentielle, j’ai trouvé que l’intrigue avançait bien. Les résistants sont toujours très impliqués dans leur combat et font de son mieux pour protéger leurs causes. Typhon continue d’étendre son pouvoir en faisant preuve de détermination et de ruse. Véritable maître stratège, il continue de tirer les ficelles avec brio. Hormis Nelli, Sacha, Typhon et Coline, les autres protagonistes ne servent pas à grand chose. C’est un peu frustrant, car je pensais découvrir davantage certains membres appartenant à la Résistance…

Heureusement, les illustrations sont toujours aussi somptueuses. Xavier Colette ne cesse de m’émerveiller à travers ses décors ou ses jeux d’ombres et de lumières. Ses planches sont dynamiques et travaillées. J’en suis totalement fan ! D’ailleurs, c’est en raison des graphismes que j’ai surtout continué la série. J’aime tellement le coup de pinceau/crayon de cet illustrateur-coloriste ! Rien que pour m’en mettre plein les mirettes, j’attends le tome quatre de pied ferme… En espérant que Coline sera moins tête de mule et mieux dans sa peau.

.

Citations

La seule arme que je craigne vraiment ici… c’est moi !

—————

Les gars, la prochaine fois qu’elle demande à entrer, laissez-la passer avant qu’elle ne morde. L’infirmerie est déjà bondée.

.

Ma note

  3/5

Publicités

2 réflexions au sujet de « « Alexandrie – Dent de Parnasse » (Le Soufflevent T3) de Mel Andoryss et Xavier Collette »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s