Littérature jeunesse

« Lika aux cheveux longs » de Yûji Kanno et Matayoshi

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : Lika aux cheveux longs
Auteurs : Yûji Kanno et Matayoshi
Genre : Conte/Littérature jeunesse
Editeur : Nobi Nobi !

résumé du livre

Il existe un mystérieux village situé dans les gorges d’une montagne où vit une jeune fille aux longs cheveux prénommée Lika. Tous les jours, Lika va vendre les pots-pourris fabriqués par sa grand-mère pour subvenir à leurs besoins. Mais l’hiver approchant, les clients se font de plus en plus rares. L’inquiétant coiffeur du village propose alors à Lika de couper sa chevelure en échange d’une forte somme d’argent. Attiré depuis longtemps par la beauté et la brillance de ses cheveux, il sait qu’il pourra en faire de luxueuses postiches…

.

Ma critique

Lika aux cheveux longs« Nobara et la malle du sorcier » avait été une très belle découverte ! J’ai donc eu envie de mettre la main sur d’autres œuvres de Yûji Kanno et de Matayoshi. Par chance, la médiathèque possédait « Lika aux cheveux longs » que j’ai emprunté dès qu’il a été disponible. Comme l’album précédent, il s’agit d’un joli conte aux dessins sublimes avec des personnages possédant une bouille craquante. Ici, on découvre la petite Lika, cette fillette aux cheveux longs (faisant songer à Raiponce ou à Chii (« Chobits » de Clamp)) qui vit seule avec sa grand-mère. Le cœur sur la main, elle tente de subvenir aux besoins de sa mamie en vendant des pots-pourris dans les villages environnants. Hélas, lorsque l’hiver arrive et les ventes se font rares… Si bien que l’argent vient à manquer… Voyant la longue chevelure de la bambine, un coiffeur aux allures fourbes ne cesse de lui proposer un deal…

La construction du récit est assez classique et comporte quelques éléments attendus, néanmoins cela reste une belle histoire avec une morale toute mignonne et des valeurs comme le don voire le sacrifice de soi… Bien évidemment, on retrouve d’autres thématiques habituelles comme l’amour, l’entraide ainsi que le partage. Si vous avez aimé Nobara, sachez que le scénario fonctionne de la même manière, puisqu’un curieux personnage masculin n’est jamais loin pour changer de destin de la petite héroïne…

Le style de dessin m’émerveille toujours autant : c’est beau, féerique, délicat et coloré, tandis que les protagonistes sont mis en valeur par des pages blanches ou beiges. Les teintes sont douces, parfois très pâles, ce qui donne une ambiance plutôt poétique. Sans oublier la magnifique couverture solide en tissu de l’album qui donne envie au lecteur de toucher. Vous l’aurez compris, je suis ravie d’avoir découvert cette histoire. Bien que je préfère Nobara, j’ai passé un doux moment en compagnie de Lika, cette petite elfe. Je vous recommande vivement ces deux albums à l’histoire remplie de douceur et aux dessins somptueux.

.

Citations

Ce coiffeur était connu pour la qualité des perruques qu’il fabriquait. Il les parfumait avec les fleurs séchées qu’il achetait à Lika et elles se vendaient comme des petits pains. Alors il était d’autant plu ravi de récupérer les cheveux naturellement parfumés de la jeune fille, car il savait que ses clients allaient les adorer. C’est pour cette raison qu’il la harcelait sans cesse.

—————

L’hiver arriva au village. Mais Lika continuait à vendre ses petits sachets chaque jour. Elle endurait bravement le froid, sans fléchir.

.

Ma note

♥  4/5

Publicités

2 réflexions au sujet de « « Lika aux cheveux longs » de Yûji Kanno et Matayoshi »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s