Coup de coeur·Romans·Young adult

« Là où tombent les anges » de Charlotte Bousquet

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : Là où tombent les anges
Auteur : Charlotte Bousquet
Genre : Roman historique / Roman adulte / Young Adult
Editeur :
Gulf Stream

résumé du livre

Solange, dix-sept ans, court les bals parisiens en compagnie de Clémence et Lili. Naïve, la tête pleine de rêve, elle se laisse séduire par Robert Maximilien et accepte de l’épouser. Mais son prince est un tyran jaloux, qui ne la sort que pour l’exhiber lors de dîners mondains. Coincée entre Robert et Emma, sa vieille tante aigrie, Solange étouffe à petit feu. Quand la première guerre mondiale éclate, Robert est envoyé sur le front. C’est l’occasion pour Solange de s’affranchir de la domination de son mari et de commencer enfin à vivre, dans une ville où les femmes s’organisent peu à peu sans les hommes…

.

Ma critique

Malgré les bonnes critiques que je lisais sur la toile, je ne pensais pas que j’accrocherais autant à ce roman. C’est un véritable coup de cœur ! Le récit m’a fait l’effet d’une claque : il m’a émue, bouleversée et révoltée. L’auteure ne se concentre pas uniquement sur Solange, l’héroïne, mais sur tout un groupe de femmes issues de milieux sociaux différents et qui dissimulent des plaies derrière des sourires. Ces femmes, auxquelles je me suis attachée, m’ont énormément touchée. Là où tombent les anges Charlotte BousquetChacune a une personnalité intéressante, si bien que je ne saurais dire laquelle j’ai préféré. J’ai été admirative du trio principal : il y a la belle Lili au caractère explosif qui aime écouter son cœur et ses passions du moment, la douce Clémence qui va trouver l’amour en ignorant que ce dernier irait au front ainsi que l’altruiste Solange qui va, peu à peu, apprendre à s’affirmer. Il y a également cette vieille tante qui se révèle peu à peu au fil des pages…

Son mari est réellement un personnage exécrable. Je ne sais pas s’il est possible d’apprécier un tel homme, même avec du recul. Avec brio, Charlotte Bousquet a réussi à me faire ressentir de la haine et du dégoût. En lisant la quatrième de couverture, je ne pensais pas rencontrer un tel protagoniste aussi jaloux, soupçonneux, possessif, violent et cruel. Même une fois dans les tranchées, il a encore la main mise sur son foyer. Il contrôle tout… Prive aussi bien sa tante que sa femme de leurs libertés… Impose ses caprices par la force… Ainsi, les scènes de violence conjugales et de viols m’ont fait serrer les dents. J’ai ressenti beaucoup de peine pour cette jeune femme soumise qui est prisonnière de son statut et de ses obligations.

L’auteure a réussi à me captiver non seulement avec son récit mais également avec sa façon de narrer : on alterne entre des échanges épistolaires (lettres entre les trois amies, courriers des soldats à leur femme, etc.), extraits de journaux d’époque, passages du journal intime de Solange et simple récit. Le mélange fonctionne à merveille. Cela permet d’avoir un œil sur tous les protagonistes et de voir les liens se créer ou pérenniser. J’ai réellement eu l’impression de me trouver face à des personnes réelles. Charlotte Bousquet a su rendre sa fiction très crédible ! Ces portraits de femmes sonnent tellement juste !

J’aime beaucoup les récits abordant la Première ou la Seconde Guerre mondiale, néanmoins celui-ci a réussi à me faire découvrir une autre facette de cette période que j’avais assez peu lue : la vie des Femmes à Paris, pendant que les Hommes sont au front. Cela me changeait des ouvrages se déroulant au cœur de la Guerre, sous les déflagrations et les tirs incessants. J’ai également été intéressée par d’autres types de personnes que l’on ne voit pas dans toutes les œuvres : les marraines de guerre, les « putains » des soldats, les musiciens et autres artistes d’époque, …

C’est un ouvrage riche en informations qui a autant sa place dans les rayons adultes qu’adolescents. Les thèmes abordés m’ont beaucoup plu et les personnages ont non seulement su me convaincre, mais également me faire ressentir un panel d’émotions. À découvrir sans hésiter !

.

Citations

Vous savez à quoi elle me fait penser cette guerre ? À un abattoir. Quoique vous fassiez, vous êtes condamnés. La différence c’est qu’aux bêtes, au moins, on ne ment pas. On leur fait pas croire qu’elles vont gagner une médaille avant de les égorger.

—————

Pour la première fois, j’ai avoué mes sentiments à quelqu’un. Même si je ne me suis pas tant dévoilée que cela. Même si je n’ai rien dit de mon passé. Je me suis mise à nu, plus que je l’avais jamais fait auparavant.
D’habitude
Je suis celle qui écoute
Je suis celle qui se tait
Garde tout en elle
Peu importe les coups
Aujourd’hui
Quelques mots
Un aveu

—————

Quand les hommes sont partis, vous avez pris leur place : vous avez dévoilé votre jeu. Vous n’êtes ni frêles ni dépendantes. Et vous êtes aussi compétentes qu’eux. Si j’étais eux, je serais un peu effrayée, tout de même…

.

Ma note

  5/5 Coup de cœur !

.

challenge abc

Publicités

17 réflexions au sujet de « « Là où tombent les anges » de Charlotte Bousquet »

  1. Ce livre est tellement bon, et ta chronique le vend super bien ! Je n’ai pas eu de coup de coeur comme toi, mais j’ai adoooré quand même ! Il aborde tellement de sujets différents et nous fait voir un côté que l’on ne voit jamais dans les récits sur la guerre. Un pur bonheur !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s