Fantastique/Fantasy·Young adult

« Les Cendres d’Auranos » (Le Dernier Royaume T1) de Morgan Rhodes

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : Les Cendres d’Auranos (Le Dernier Royaume T1)
Auteur : Morgan Rhodes (alias Michelle Rowen)
Genre : Fantasy / Young Adult
Editeur :
Michel Lafon

résumé du livre

Après des siècles de paix, une rumeur de guerre enfle entre les trois royaumes d’Auranos, de Paelsia et de Limeros. Au centre de ce conflit naissant, un funeste souvenir : une sombre magie oubliée, sur le point de s’éveiller de nouveau. Pour la maîtriser, tous les coups sont permis et seuls les plus forts, ou les plus rusés, s’en sortiront.

.

Ma critique

Même après quelques jours pour prendre du recul, je ne saurais dire si le premier tome de la saga « Le Dernier Royaume » m’a plu ou non… Je suis trop partagée pour trancher. Le plus agaçant a été ce début très lent, assez moyen et difficile à suivre en raison des nombreux protagonistes. Bien que le lieu soit systématiquement indiqué en début de chapitre, Le dernier royaume, tome 1 : Les Cendres d'Auramosil me fallait régulièrement aller au début du livre afin de voir à quelle faction appartenait chaque personnage et quels étaient leurs liens. Il y a tellement de noms d’un coup que c’est très fastidieux avant de tous les connaître. De plus, la narration changeant souvent n’aide pas : à chaque chapitre, on passe soit d’un camp à un autre, soit à un groupe de personnages du même camp mais complotant contre les personnages du chapitre précédent. J’étais donc souvent perdue, surtout en ne lisant que le soir. Pour réellement rentrer dans l’intrigue, il a fallu que je lise plus d’une heure sans poser mon roman. Par ailleurs, j’ai relevé quelques incohérences, notamment celle liée à la magie : on interdit, voire tue, les êtres capables de lancer des sorts, mais l’un des rois a une sorcière pour maîtresse et conseillère…

Il faut également avouer que j’ai mis du temps avant d’apprécier les personnages. Je les trouvais assez stéréotypés, survolés et peu convaincants… Ajoutons à cela que les rares personnages me plaisant ont rendu l’âme au fil du récit ! Frustrée, j’avais l’impression de me retrouver face à un « Game of Thrones » pour ados. Cela y ressemble beaucoup : traîtrises pour avoir le pouvoir, mariages arrangés, coucheries, meurtres, enlèvements, magie, etc. C’est assez perturbant, car les faits ont beau être destinés à des adolescents ou des adultes, j’ai tout de même trouvé les dialogues ou certains comportements hyper enfantins. Cela nuit à l’histoire. À la fois jeunesse et adulte, je ne savais pas toujours sur quel pied danser avec cet ouvrage…

En revanche, la seconde moitié m’a comblée ! Ça bougeait énormément, les masques tombaient, les morts augmentaient, une bataille sanglante se préparait (assez décevante, car je m’attendais à plus de descriptions des combats), chacun faisait preuve de stratégie, … Il y avait énormément de rebondissements. Non pas que je sois sadique, mais je me réjouissais de certaines trahisons, désillusions ou morts. Certes, le scénario est très classique, cependant j’étais tellement contente que les actions s’enchaînent enfin ! La conclusion est vraiment mouvementée et fait assez « cliffhanger », néanmoins j’étais ravie de voir que l’intrigue en arrivait là. Étant donné le début trop long à mettre en place, je craignais qu’il en soit ainsi jusqu’au bout.

J’ai acquis ce roman grâce à ma Kube mensuelle et avais pas mal d’attentes sur ce premier tome, car je trouvais l’illustration en couverture très jolie et le résumé plutôt alléchant. Finalement, je suis trop partagée : certaines choses m’ont déplu alors que d’autres ont su m’intéresser. L_Bookine m’a informée qu’elle possédait la saga complète. Je pense lui emprunter le second tome plus tard, afin d’avoir un avis plus tranché.

.

Citations

La vérité est dangereuse uniquement si elle peut infliger une blessure.

—————

Si tu veux quelque chose, avait toujours dit Tomas, tu dois le prendre. Parce que personne ne te le donnera jamais.

—————

J’ai appris que les rumeurs avaient beaucoup de points communs avec les plumes : il est rare que l’une ou l’autre pèsent vraiment lourd.

.

Ma note

  3/5

Publicités

10 réflexions au sujet de « « Les Cendres d’Auranos » (Le Dernier Royaume T1) de Morgan Rhodes »

  1. Je n’ai jamais eu de problème à trouver de la « bonne » fantasy (faut dire qu’entre les revues de blogs et mon libraire qui est très branché fantasy, j’ai de quoi avoir des conseils jusqu’à un âge avancé). C’est vrai que le début un peu lent peut donner envie parfois de lâcher l’affaire, mais je me dis que si la suite vaut le coup, je peux m’accrocher. En tout cas la couverture est vraiment très belle !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s