Fantastique/Fantasy·Romans

« La Chute des Rois » (Troie T3) de David Gemmell et Stella Gemmell

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : La Chute des Rois (Troie T3)
Auteurs : David Gemmell et Stella Gemmell
Genre : Fantasy
Editeur : France Loisirs

résumé du livre

Les ténèbres tombent sur la Grande Verte, et le Monde Ancien est cruellement déchiré. Sur les champs de batailles autour de Troie, la cité d’or, se réunissent les armées fidèles au roi mycénien, Agamemnon. Parmi ces troupes se trouve Ulysse, le fameux conteur, devenu leur allié malgré lui. Il sait que rien n’arrêtera Agamemnon pour s’emparer du trésor que renferme la cité,et qu’il devra bientôt affronter ses anciens amis en un combat à mort. Malade et amer, le roi de Troie attend. Ses espoirs reposent sur deux héros : Hector, son fils préféré, le plus puissant guerrier de son époque, et le redoutable Hélicon, détermine à venger la mort de son épouse aux mains des mycéniens. La guerre a été déclarée. Même si ces ennemis, qui sont aussi des parents, laissent libre cours à leur soif de violence, ils savent que certains d’entre eux, hommes ou femmes, deviendront des héros, dont les exploits vivront à tout jamais dans un récit transmis à travers les âges…

.

Ma critique

Et voilà une saga de Gemmell qui se termine… J’ai vraiment accroché à cet ultime tome. D’ailleurs, j’étais très contente de retrouver Banoclès, Calliadès, Ulysse, Andromaque, Hélicon et tous autres. Chacun a su me marquer par son caractère ou par son évolution au fil des chapitres. Ils ont tous leur part d’ombre et de lumière, ce qui fait d’eux des personnages très crédibles. troie la chute des roisMa préférence va tout de même à Banoclès dont l’humour et le côté bourru/bon vivant m’ont fait souvent sourire. Il reste fidèle à lui-même, ce qui apporte de la fraîcheur au récit. Évidemment, Hélicon est également un personnage aussi charismatique que marquant. C’est l’un des protagonistes qui m’a le plus marquée.

On est face à plus de combats que dans le second tome, car on est vraiment dans une ambiance de gros siège avec Troie. On assiste à plusieurs batailles qui constituent un siège sur le long terme. Cela prend du temps à bien se mettre en place et à s’installer. C’est un régal ! J’ai passé un très bon moment. J’ai d’ailleurs bien aimé le Cheval de Troie revisité. C’est beaucoup plus crédible que cette création de bois et très bien pensé. Gemmell arrive toujours à m’émerveiller avec de telles idées. Il m’a également étonnée avec la mort d’Achille qui n’est pas liée à son talon. C’est original… Mais je ne vous en dis pas plus… En parlant de décès, celles près du volcan m’a fait rager devant mon livre. C’était tellement évident ! Quelles morts stupides…  Ma dernière déception concerne la prophétie de l’enfant Aigle : on l’annonce au fil des pages en prédisant l’arrivée d’un grand sauveur… Mais, finalement, cette prophétie ne sert pas à grand chose alors que je me languissais d’un revirement de situation. (Ou alors j’ai dû passer à côté de quelque chose ?)

Cet ouvrage est à la fois dynamique et prenant. D’ailleurs, je n’ai pas senti de différence entre l’écriture de Stella et David Gemmell. Cela reste fluide, épique et captivant tout du long. Le second tome avait été un coup de cœur, toutefois celui-ci n’en est pas loin. A force, je me suis vraiment attachée à cet univers revisité. C’est une belle et longue saga où l’on ne voit pas les pages tourner tellement on est happé par l’intrigue. Un vrai régal en trois tomes à découvrir au plus vite pour tout adepte de Gemmell ou de mythes réadaptés.

.

Citations

– Ulysse n’est pas mort.
– Comment le sais-tu ? demanda-t-il.
– Parce qu’Ulysse est un conteur, et que les conteurs ne meurent jamais tant que leurs histoires survivent.

—————

– Ce n’est pas que je ne l’aime pas, dit Tudhaliyas en revenant dans la pièce. J’ai été élevé par des philosophes et des professeurs de grand talent, des historiens, des penseurs. J’ai étudié les stratégies d’anciennes guerres, les paroles des généraux, des poètes et des hommes de loi les plus compétents. Et maintenant, je suis banni du royaume de mon père, en compagnie d’un soldat dont la plus grande joie est de pisser contre un arbre. Non, « ne pas l’aimer » est une expression bien trop faible pour ce que je ressens !
Banoclès le foudroya du regard, puis se tourna vers Calliadès.
– Je pense que c’était une insulte, mais j’ai cessé d’écouter quand il est arrivé à philosophe. Je n’ai jamais aimé ces fils de pute. Je ne comprends pas un mot à leur baragouin.

—————

Ulysse ricana intérieurement. Il ne faut jamais sous-estimer la médiocrité des hommes puissants, se dit-il.

.

Ma note

♥  5/5

Enregistrer

Publicités

4 réflexions au sujet de « « La Chute des Rois » (Troie T3) de David Gemmell et Stella Gemmell »

    1. Oh… Effectivement, si tu as été émue aux larmes, c’est que c’était une saga qui t’a marquée, toi aussi. Oui, c’est assez difficile de quitter tous ces personnages. Surtout après tant de pages ! On a eu le temps de bien s’attacher à chacun d’eux… Gemmell est vraiment un excellent auteur ! ❤

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s