Horreur·Littérature jeunesse

« Au secours ! Les profs sont des zombies ! » de Johan Heliot

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : Au secours ! Les profs sont des zombies !
Auteur : Johan Heliot
Genre : Horreur / Roman ado
Editeur : Scrineo

résumé du livre

C’est le dernier jour d’école avant les vacances, et tous les élèves trépignent d’impatience. Enfin, plus que quelques heures de cours avant la liberté ! Mais voilà qu’un mystérieux virus se répand en salle des profs, et que les enseignants sont saisis d’une incontrôlable fringale… d’élèves ! Un seul mot d’ordre : fuir pour éviter de se faire dévorer par ces drôles de zombies… Ensemble, Norbert et Hakim, les pires cancres du collège, Jade la surdouée ainsi que Stef le surveillant se retrouvent pris au piège. Ils devront déployer mille ruses pour ne pas servir de friandise à une communauté éducative pas seulement affamée de savoir… Et peut-être découvrir l’origine du virus… à condition de survivre.

.

Ma critique

Voilà une lecture très sympathique qui m’a agréablement surprise ! En effet, rares sont les ouvrages pour adolescents qui parlent des zombies et qui le font bien… Hormis la très bonne saga de Charlie Higson, je n’ai pas beaucoup de romans qui me viennent en mémoire. Or, « Au secours ! Les profs sont des zombies ! » a le mérite d’être plein d’humour, un peu gore, bien construit, simple et assez parlant pour les ados. Au secours! Les profs sont des zombies!Johan HeliotHormis la fin que j’ai trouvée trop rapide, je me suis régalée tout au long de ma lecture ! On sent que l’auteur est un passionné et qu’il a bourré son récit de clins d’œil au genre Z… À commencer par l’enseignante qui apporte un curieux gâteau la veille de son départ et qui s’appelle Georgette Romero !

Comme dans « Wake the dead » de Fréderic Czilinder, les actions sont rapportées « en temps réel » : à chaque chapitre, on avance peu à peu dans la journée tout en passant d’un narrateur à un autre. Ainsi, on assiste progressivement à la transformation des enseignants et au chaos qui s’étend dans le pauvre collège… Cela permet également de faire connaître un peu mieux chaque protagoniste, tout en ayant une vision globale de ce qu’il se trame. Cela dit, notre groupe de héros est assez stéréotypé : on a Norbert et Hakim deux gameurs adeptes des films zombies, Jeff le rebelle, Jade l’intello (heureusement qu’elle est là, d’ailleurs ! Parce que sans elle, ça se serait terminé très vite…) et Stef le surveillant, symbole de l’autorité et du monde adulte, mais qui est sympa. S’ils ont échappé dans un premier temps au massacre, c’est parce qu’ils se sont tous fait coller ! J’ai trouvé cela original, car cela changeait des débuts habituels… D’autant que les survivants vont très vite avoir affaire aux macchabées ! Le livre a pour avantage de comporter peu voire presque pas de temps morts.

Pour les habitués du genre, sachez que l’on reste globalement sur du classique : une morsure et vous devenez l’un des leurs très rapidement ! Cependant, certaines choses m’ont surprise, en particulier les réflexes d’antan des infectés. Par exemple, la documentaliste a beau être une zombie, elle continue de faire ses photocopies… Mais celui qui m’a le plus amusée a été le prof de maths adepte du café ! J’imaginais aisément une scène de ce genre dans « Shaun of the dead » ou un autre film dans cette verve… « Au secours ! Les profs sont des zombies ! » est à mi-chemin entre l’horreur et la parodie du genre Z. D’ailleurs, en annexe à la fin du livre, Johan Heliot propose des conseils cinématographiques zombies présentés par nos deux héros. Ces derniers donnent le titre (VF/VO) de l’œuvre, le réalisateur, la date de sortie, le résumé, l’âge recommandé ainsi qu’un baromètre spécial : soit un « Trouillomètre », soir un « Hillaromètre ». Ces pages supplémentaires sont sympathiques et permettent aux lecteurs de poursuivre leur lecture.

Hormis la fin qui est trop vite expédiée et assez ouverte, je suis donc plutôt satisfaite par ce livre que je recommande notamment aux ados fans de morts-vivants. Pour ma part, je pense me renseigner sur cette curieuse collection « Roman d’horreur » de chez Scrineo Jeunesse, car je n’en avais jamais entendu parler. Or, je trouve que c’est un bel intermédiaire entre les « Chair de poule » et les romans d’épouvante pour adultes

.

Citations

Tu devrais essayer de réfléchir, des fois, toi aussi je suis sûr que tu peux y arriver, il n’est pas encore trop tard ! Enfin, j’espère…

—————

« Approche-toi encore un peu. »
Hakim rassembla tout son courage. Il fit un premier pas prudent, puis un deuxième, réduisant la distance entre les profs et lui d’à peine cinquante centimètres. Cela déclencha une abondante production de salive d’un vert peu ragoûtant, accompagnée d’une série de borborygmes que le garçon aurait trouvés comiques dans n’importe quelle autre circonstance, mais pas quand il était lui-même l’objet de ces manifestations de fringale – il se faisait l’effet d’un burger-frites agité sous le nez de grévistes de la faim.

—————

Jean Carpentier releva alors la tête de son « dîner » pour lancer aux fuyards un regard dénué d’expression. Puis il se redressa avec lenteur et, abandonnant le corps de la surveillante, il tourna les talons et s’éloigna à pas lents et raides. […] Le prof de maths s’arrêta quelques mètres plus loin, devant la machine distributrice de boissons chaudes. Puis il se mit à gratter la fente du monnayeur du bout de l’index, tout en répétant son drôle de brame :
– Aff… ééé… Aff… ééé
– Qu’est-ce qu’il veut, à la fin ?
Jade répondit d’une voix blanche :
– Comme toujours après manger, je crois qu’il a envie d’un café !

.

Ma note

♥  4/5

TGWE

Publicités

7 réflexions au sujet de « « Au secours ! Les profs sont des zombies ! » de Johan Heliot »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s