Romans·Science Fiction

« Sang-de-lune » de Charlotte Bousquet

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : Sang-de-lune
Auteur : Charlotte Bousquet
Genre : Roman / Science Fiction
Editeur : Gulf Stream

résumé du livre

Alta. Une cité où les femmes sont soumises à l’autorité des fils-du-soleil. Gia, comme toutes les sang-de-lune, doit docilement se plier aux règles édictées par le conseil des Sept, sous peine de réclusion, ou pire, de mort. Impossible d’échapper au joug de cette société où règne la terreur. Pourtant, le jour où sa petite sœur Arienn découvre la carte d’un monde inconnu, les deux jeunes filles se prennent à rêver à une possible liberté. Mais ce rêve est bientôt menacé par l’annonce du mariage de Gia. Le temps presse, elles doivent fuir. Or, pour atteindre ce monde mystérieux qui cristallise leurs espoirs, toutes deux doivent traverser les Régions Libres, un territoire effrayant où cohabitent hordes barbares et créatures monstrueuses, issues de la matière même de l’obscurité.

.

Ma critique

Encore une jolie claque grâce à Charlotte Bousquet ! Il faut dire que cette auteure a vraiment une plume maîtrisée, incisive, douce et aussi belle que cruelle. J’admire beaucoup son style. En quelques lignes, j’ai été happée par l’intrigue que l’on pourrait aisément diviser en deux parties. sang de lune Charlotte BousquetDans la première, on va découvrir une société souterraine qui rappelle assez la saga « Enclave » d’Ann Aguirre, mais qui est véritablement effroyable… En effet, les femmes ne sont qu’un ventre servant à porter un enfant. Elles n’ont le droit de rien. D’ailleurs, elles sont jugées comme des êtres corrompus : le sang qu’elles perdent mensuellement en est la preuve, le Mal les ronge peu à peu… Elles sont donc privées de tout et pointées du doigt à la moindre occasion ou signe de faiblesse. Pour ma part, il m’a été difficile de rester de marbre. Plusieurs émotions m’ont envahie : l’écœurement, le malaise, la colère et la révolte. Bien qu’il s’agisse d’une fiction, nous savons tous et toutes que ce type de société est encore d’actualité dans certains pays… L’auteure dénonce assez bien cette inégalité et fait passer un très beau message sur les conditions de la Femme et de la Liberté.

Le récit bascule totalement à partir du moment où Gia, l’héroïne, va fuir d’Alta avec sa petite sœur. On va quitter cet univers oppressant pour en découvrir un bien plus sombre où la mort est derrière chaque pierre… L’espoir est absent et a laissé place à des monstres sinistres ainsi qu’a des insectes géants qui peuvent vous tuer avec leur dard. D’ailleurs, Charlotte Bousquet n’épargne pas ses lecteurs ou ses personnages. Ces derniers souffrent, sont violentés, voire pire… J’avais déjà remarqué cela dans « Là où tombent les anges ». Chaque décès laisse une petite plaie dans le cœur du lecteur qui a pris le temps de s’attacher à ces protagonistes qui n’œuvrent que pour la Liberté et le changement. Personnellement, cela me plaît, car je trouve cela plus réaliste. D’ailleurs, Gia n’est pas comme toutes les héroïnes des dystopies : elle n’a pas un tempérament rebelle ou explosif. Assez douce, attachante, crédible et humaine, elle se pose des questions et a plus tendance à observer plutôt que de foncer. On peut aisément la comprendre ou l’imaginer dans notre monde. Valli est également un personnage qui m’a touchée car, même si on n’assiste pas réellement à son évolution, on ne peut qu’être admiratif de tout le chemin qu’elle a parcouru psychologiquement depuis son enfance…

Malgré le fait que le sujet me plaise beaucoup, il me manque quelque chose, en particulier dans la seconde partie. Bien que l’on se retrouve face à de nombreux rebondissements, j’avais d’autres attentes. Je n’aurais pas dit non à quelques chapitres supplémentaires au sujet des créatures non-humaines qui hantent les bas-fonds. J’ai également trouvé la conclusion hâtive voire trop ouverte malgré le prologue. J’aurais souhaité plus de pages afin de découvrir davantage cet univers ou de voir la société d’Alta se confronter à une révolution. Bref, il me manque quelque chose pour être totalement conquise. Cela dit, je remercie l’auteure de ne pas avoir proposé d’amourette ou de triangle amoureux. Bien que j’apprécie cela d’habitude, je pense que ça aurait été en trop. Or, c’est très rare une dystopie sans romance. Je tenais donc à le souligner. Bref, une lecture poignante qui vous donnera une claque et qui apportera une belle réflexion féministe. À découvrir malgré mes quelques remarques négatives en fin de critique.

.

Citations

Lorsque son épouse est stérile, l’homme est en droit de la répudier afin d’en prendre une conforme aux attentes de l’espèce. Il en va de même lorsque son épouse se montre inutile, par faiblesse de corps ou mauvaise volonté. (Lois d’Alta)

—————

En parcourant ce texte, j’ai découvert que la réglementation de la musique et de la peinture, la pression constante que subissent les poètes avaient pour origine le procès de Rovina et ses conséquences. Quant aux sang-de-lune, elles n’ont pas le droit de créer, seulement d’interpréter car, dans leurs mots, leur musique, le mal pourrait se dissimuler.

—————

Que répondre ? Les paroles d’Arienn font écho à mes propres réflexions. A force de ployer sous le joug des traditions et des lois, les gens oublient qu’ils sont humains. L’insupportable devient pour eux une norme. Et certains, comme notre génitrice, se prévalent d’en être les garants.

.

Ma note

♥  4/5

TGWE

10 réflexions au sujet de « « Sang-de-lune » de Charlotte Bousquet »

  1. Il est dans ma PAL celui-là, et il me tente vraiment beaucoup !
    Le fait que les morts ne laissent pas indifférent, que ce livre est une claque et fait passer un beau message, ça me donne encore plus envie !
    Après, ce n’est pas la première fois que je vois que l’on dit que la fin est un peu bâclée et qu’il manque un truc au livre pour que ce soit un coup de coeur. ^^

    Aimé par 1 personne

    1. Bon, je suis rassurée si je ne suis pas la seule alors. J’avais mis ça sur le compte du week-end où je m’étais retrouvée sur des lectures qu’avec des fins ouvertes… u_u Donc merci. Cela me rassure de ne pas être la seule.
      Je te souhaite une belle lecture lorsque tu le sortiras de ta PAL. J’ai hâte de lire ton avis. 🙂

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s