Littérature jeunesse

« Le musée en pyjamarama » de Michaël Leblond et Frédérique Bertrand

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : Le musée en pyjamarama
Auteurs : Michaël Leblond et Frédérique Bertrand
Genre : Album jeunesse
Editeur : Éditions du Rouergue

résumé du livre

Le pyjama à rayures est idéal pour réveiller une très ancienne technique d’animation : l’ombro-cinéma. Passé la couverture et les premières pages, un enfant s’endort et le livre bascule… Une visite tout en mouvements pour comprendre la mécanique de certaines œuvres essentielles de l’art moderne et contemporain. Dans ce musée, tout bouge ! Même les gardiens qui ne restent pas en place.

.

Ma critique

« Luna Parc en pyjamarama » fait déjà craquer petits et grands à la médiathèque. Dans chaque opus de la série, le principe est le même : un garçon rêve et entraîne le lecteur dans un monde animé grâce à un système d’illusions d’optique que l’on appelle l’« ombro-cinéma ». Cette fois-ci, le petit héros s’endort après une journée instructive, puisqu’il a visité un musée d’art. Dans ses songes, il retrouve ce qu’il a découvert. Musée en pyjamaramaC’est vraiment joli. Je pensais que les auteurs avaient fait le tour avec quatre ou cinq ouvrages utilisant ce procédé, mais il n’en est rien ! Les effets se renouvellent sans cesse, pour le plus grand bonheur des lecteurs. Certaines doubles pages sont géniales, en particulier celle avec le gardien qui surveille, celle avec les tableaux impressionnistes ou encore celle avec les touches de musique. J’aime également les choses toutes simples comme la flèche clignotante faisant songer à certaines enseignes lumineuses ou encore l’onomatopée du gardien qui dort (ZzzZzz). C’est un livre-objet intéressant. On ne se lasse pas de le regarder.

Bien que j’apprécie certains artistes modernes et contemporains, j’avoue ne pas avoir tout reconnu. Certaines œuvres comme l’impressionnisme ou le mobile de Calder sont aisés à trouver, toutefois j’avoue que certaines planches ne me disaient rien. Peut-être serait-il intéressant de mettre les références des tableaux dont les auteurs font allusion en fin d’album ? Il n’est pas nécessaire de faire un mini-documentaire, toutefois quelques notes comme l’artiste ou le nom d’une œuvre serait un petit plus. Heureusement, le principe reste agréable : on peut découvrir diverses formes d’art grâce à l’ombro-cinéma. C’est fun et ludique.

Par contre, je dois avouer que le texte est similaire aux autres albums en pyjamarama : c’est simple et sans véritable sens. C’est presque un prétexte pour apporter de nouvelles illustrations magiques. Ce qui compte, c’est vraiment le jeu avec le calque. Pour ma part, je trouve cela très bien, car cela désacralise le Livre : l’enfant s’amuse, il essaye de faire fonctionner les illusions, il découvre en prenant son temps. N’est-ce pas là une première approche du Livre ? Une très belle façon amusante de passer du temps avec un ouvrage sans avoir l’impression de lire. À mettre entre toutes les petites mains qui pensent qu’un Livre, c’est ennuyeux !

.

Citations

Vous pouvez circuler, mais attention, je vous ai à l’œil !

—————

Ici, ça grince et ça fait des cliquetis dans un étrange mouvement… Même le gardien ne reste pas immobile !

.

Ma note

♥  4/5

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s