BD·Littérature jeunesse

« La déchirure » (La guerre des Lulus T4) de Régis Hautière et Hardoc

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : La déchirure (La guerre des Lulus T4)
Auteurs : Régis Hautière et Hardoc
Genre : Bande dessinée / Littérature jeunesse
Editeur : Casterman

résumé du livre

1917. La guerre s’éternise. Le blocus naval mie en place par l’Angleterre, pour empêcher le ravitaillement des puissances centrales, provoque une pénurie alimentaire dans toutes les zones contrôlées par l’armée allemande. Dans cette Europe meurtrie, le périple des Lulus se poursuit. Malgré leur optimisme naturel, ils commencent à désespérer de revoir un jour l’abbé et les copains de l’orphelinat. Et, s’ils restent soudée dans l’adversité, des lézardes apparaissent dans leur belle amitié. Leur route, semée d’embûches, leur réserve toutefois de belles surprises et c’est d’un pas décidé qu’ils partent à la rencontre d’un pays qui leur est inconnu et de ses drôles d’habitants…

.

Ma critique

La Guerre des Lulus, Tome 4 : 1917 : La déchirure Régis Hautière et Hardoc« La Guerre des Lulus » est une saga que je suis depuis ses débuts et que j’affectionne grandement. Souvent, j’attends la sortie de chaque tome avec impatience ! Hélas, je dois reconnaître que ce quatrième volume m’a beaucoup déçue… Certes, j’étais ravie de retrouver Luce et les garçons, cependant j’ai trouvé que l’intrigue n’évoluait pas beaucoup. Ce long passage avec l’éléphant Zanzibar et le photographe Sylvestre Criquelion n’a pas servi à grand-chose… J’étais bien plus intéressée par cette course-poursuite que l’on découvre au début et à la fin de l’album ou encore par ce qu’il s’est passé en Allemagne… Hélas, je vais devoir rester sur ma faim… Ou bien acheter « La perspective de Luigi » pour savoir ce qu’il s’est passé en Allemagne. J’avoue avoir serré les dents en voyant ce petit astérisque qui annonce la future publication. Si ce n’est pas du marketing, cela y ressemble bien… Dommage, car je n’avais pas cette impression avec les autres ouvrages de la série !

Les graphismes me plaisent toujours autant. C’est beau, expressif, plein de détails, tandis que les pages transcrivent à merveille l’émotion des personnages grâce aux couleurs. Mes mirettes en prennent plein les yeux à chaque fois. C’est un régal ! Les croquis à la fin de l’album sont toujours aussi jolis. Par contre, je suis un peu déçue par l’annonce du narrateur : nos chers lulus laissent Luce à la fin du tome (je ne vous dirai pas pourquoi afin de ne pas spoiler) et ne la reverront pas de suite. Or, c’était l’un de mes protagonistes favoris. Elle apportait une véritable bouffée de fraîcheur ainsi qu’un regard plus adulte que la majorité des garçons. La scission entre la demoiselle et ses camarades est plus que jamais visible dans ce quatrième tome. C’est vraiment une femme : elle calme les tensions, écoute, relativise et essaye de se faire sa place. À l’inverse, les lulus sont entre deux âges : ayant grandi trop vite, ils peuvent aussi bien jouer comme des gamins, se bagarrer ou réagir comme des jeunes bien plus matures.

Malgré ma déception, je sais que j’attendrai vivement la suite, car cette saga est un véritable bonheur que ce soit au niveau de la narration ou du coup de crayon… J’espère cependant voir un autre scénario que des fuites ou des rencontres… Heureusement, les quelques premières pages en fin d’ouvrage ont l’air d’annoncer du lourd ! Il me tarde de lire ce fameux « Le Der des ders » !

.

Citations

– Luce… Je voulais te dire… Y’a quelque chose que… Que j’aime encore plus que la confiture…
– Ah oui ? Qu’est-ce que c’est ?
– C’est… C’est toi.

—————

Dans ce contexte de pénurie généralisée, le cadeau de la fermière était un vrai trésor. Un trésor dont nous mesurions pleinement la valeur à présent que nous l’avions perdu.

—————

– J’aime Luigi ! Et toi aussi je t’aime. Et Ludwig. Et Lucas. Et si vous vous battez à cause de moi, je ne veux plus vous voir ! Jamais !
– Mais…
– Vous ne trouvez pas que la guerre a fait assez de malheurs ? Vous ne trouvez pas qu’il y a assez de gens qui se battent, sans savoir pourquoi ?
– Ben…
– JE VOUS DÉTESTE !
– Faudrait savoir… Elle nous aime ou elle nous déteste ?
– … Je ne sais plus.

.

Ma note

♥  3/5

Publicités

6 réflexions au sujet de « « La déchirure » (La guerre des Lulus T4) de Régis Hautière et Hardoc »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s