Fantastique/Fantasy·Science Fiction·Young adult

« Un manoir pour refuge » T1 d’Ena Fitzbel

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : Un manoir pour refuge T1
Auteur : Ena Fitzbel
Genre : Young Adult / Fantastique / Science-Fiction
Editeur : Rebelle

résumé du livre

Élève au lycée français de Prague, Mila fait chaque nuit ce rêve étrange et rassurant d’un manoir perdu au fin fond de la lande écossaise. Elle y rejoint une amie chère à son cœur et Kenneth, un mystérieux jeune homme dont elle est tombée amoureuse. Un jour, elle révèle à sa classe l’existence du manoir. Le soir même, le rêve qu’elle croyait immuable s’en trouve bouleversé : une domestique disparaît, tandis que l’une de ses camarades à Prague plonge dans un sommeil léthargique. Mila doit se rendre à l’évidence : son rêve n’est pas comme les autres. Les frontières entre songe et réalité n’en finissent pas de se brouiller. La jeune fille est cependant loin d’imaginer la véritable nature de ce qui pourrait devenir un vrai cauchemar. Commence alors une course contre la montre pour échapper à son emprise. Laissez-vous entraîner dans un univers onirique empreint de mystère !

.

Ma critique

La quatrième de couverture m’avait avertie : « Un manoir pour refuge » correspondait tout à fait à mon genre de lecture, notamment à cause de sa thématique du surnaturel. Effectivement, j’ai rapidement été envoutée par cette histoire originale et addictive. L’idée des deux récits m’a beaucoup plu. D’ailleurs, je n’ai pas noté de longueurs et étais captivée par les révélations qui s’enchaînaient. Il faut avouer que l’auteure m’a ballottée de surprise en surprise ! Un manoir pour refuge T1 d’Ena FitzbelJe suis systématiquement tombée de haut, notamment en ce qui concerne Baba et Kenneth… Menée par le bout du nez, j’ai pris grand plaisir à suivre cette histoire qui, même si on ne parle pas de réincarnation, me faisait songer à « Please save my earth », un manga/animé que j’ai adoré. On a cette idée de rêve et d’identité : on essaye de deviner quel lien a chaque personnage avec le manoir. Je n’ose pas trop en dire, car le résumé révèle déjà assez l’intrigue, toutefois sachez que voir les différents points de vue est très intéressant. De plus, les chapitres sont fluides, prenants et remplis de mystère.

Les personnages m’ont plu, toutefois j’ai eu du mal à cerner Tif, la meilleure amie de l’héroïne. Je n’ai pas sa conception de l’amitié et n’ai pas adhéré à ses sautes d’humeur. Mais je reconnais que sa présence ajoute un certain peps à la narration. En effet, cette chère Tif a la réplique facile ! Elle arrive aisément à lancer des répliques acerbes qui m’ont fait sourire ou m’offusquer seule devant mon livre (je ne compte plus les « oh, la vache, c’est cruel mais bien envoyé » que j’ai annoncé à haute voix)… Le nombre de personnages peut paraître affolant, mais si on n’interrompt pas trop sa lecture et si l’on se réfère à la liste des personnages, on finit vite par comprendre qui est qui. J’étais un peu perdue au début à cause du changement de lieu et de narration, cependant j’ai fini par m’y faire au bout de quelques chapitres.

Ena Fitzbel propose un récit atypique où rêve et réalité se frôlent et vont jusqu’à déboussoler les personnages et le lecteur. Je n’avais jamais lu un roman pareil, mais j’ai vraiment apprécié la découverte ! De plus, le style d’écriture est très agréable, en particulier au niveau des descriptions qui sont soignées et bien écrites. La seule chose qui m’a un peu déçue, c’est l’une des scènes de la fin, avec le train. C’était assez bizarre et digne d’un cauchemar… Heureusement que l’un des personnages a expliqué ce qu’il s’était passé, car j’avais trouvé ce passage déboussolant. Je ne sais pas si j’aurais introduit ce côté SF, car le texte était déjà très riche… Malgré cela, les derniers chapitres sont hauts en rebondissements et donnent envie d’avoir la suite sous le coude. Je me pose plein de questions sur le comportement de Michael et de Tif… Ainsi, il me tarde de découvrir la suite afin de voir si mes suppositions sont justes ou si l’auteure va encore une fois réussir à me surprendre et me tenir en haleine. Je ne peux que vous recommander de découvrir les mystérieuses aventures de Mila et ses compagnons… Merci encore aux éditions Rebelle pour ce service presse qui m’a beaucoup plu.

 

logo rebelle éditions

.

Citations

Une fontaine de regrets n’étancherait pas sa soif de vengeance.
.

—————
.
Oh vous, les jeunes ! s’exclame-t-elle en haussant les épaules. Vous changez plus souvent d’amis que de paire de chaussettes !
.
—————
.
Elle ouvre la porte et s’apprête à sortir de ma chambre sans répondre, puis se ravise.
— Je t’en supplie, Mila. Dis à tes camarades d’être prudents. Pour ta sécurité, je préfère ne rien t’expliquer. Mais je t’en conjure, modère ton amie Lynn ou qui que ce soit !
.

 

Ma note

♥  4/5

Publicités

12 réflexions au sujet de « « Un manoir pour refuge » T1 d’Ena Fitzbel »

  1. Ah! J’aime les rebondissements, de ce que tu en dis c’est un livre qui a l’air d’être plein de reliefs tant au niveau émotions qu’au niveau de l’action. La couverture est vraiment belle et j’ai l’impression qu’elle reflète bien l’univers… Je le découvrirai peut-être à l’occasion! 🙂 Bravo pour ta critique!

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s