Romans

« Mille femmes blanches » de Jim Fergus

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : Mille femmes blanches
Auteur : Jim Fergus
Genre : Roman historique
Editeur : Éditions Succès du livre

.

résumé du livre

En 1875, le chef cheyenne Little Wolf, se rend à Washington pour demander au président Ulysses S. Grant de lui faire présent de mille femmes blanches, dans le but d’assurer la sécurité et la prospérité d’un peuple assiégé de toutes parts. Les volontaires seront recrutées pour la plupart dans les pénitenciers et les asiles de fous. Prenant pour point de départ ce fait historique, Jim Fergus retrace l’aventure de ces femmes parties vivre dans les grandes plaines de l’Ouest ; à travers les carnets intimes de l’une d’elles, May Dodd, le lecteur partage leurs appréhensions et leurs doutes, mais aussi leur exaltation à la découverte émerveillée d’une civilisation respectueuse des individus et de l’environnement.

.

Ma critique

Pour commencer, je suis impressionnée, parce que l’auteur est parti d’un fait historique réel dont je n’avais jamais entendu parler (et, apparemment, mes proches non plus). Une page noire que les autorités américaines ont tenté de cacher… C’est aussi impressionnant que déstabilisant… Par ailleurs, bien que le récit de May soit une fiction, on sent que Jim Fergus s’est documenté sur les Cheyennes et sur cette période… Mille femmes blanches Jim FergusCette lecture intéressante et dépaysante propose de suivre le quotidien de May, une jeune femme jugée obsédée par la chair, car elle a aimé quelqu’un qui ne plaisait pas à sa famille. Au jour le jour, May va coucher ses ressentis en prouvant que ce grand voyage va lui permettre de retrouver la Liberté tout en se reconstruisant… La Vie lui a donné une nouvelle chance et elle compte bien la saisir même si c’est avec son ventre. May va faire des rencontres plus ou moins amicales, va tomber amoureuse d’un capitaine, va apprendre à connaître son mari Little Wolf et va se lier d’amitié avec d’autres femmes qui sont dans le même cas qu’elle.

Cet ouvrage est bien écrit, tandis que la narration sous forme de journal est plaisante. On rentre aisément dans cette ambiance Cheyenne et on s’attache facilement à cette narratrice féministe et courageuse. Certes, elle a parfois de curieuses réactions contradictoires, mais cela ne m’a pas dérangée… On apprend énormément de choses, car cette confrontation de deux cultures est fascinante. Jim Fergus a un certain talent pour décrire les paysages envoutants et la nature indomptable. C’est vraiment magique ! Pourtant, la lecture est loin d’être douce : on assiste à des horreurs, certains personnages ont réellement mauvais fond (viols, enlèvements) et la fin est tout simplement bouleversante. Je ne pense pas que l’on puisse rester de marbre face à cette lecture. Cela dit, je reconnais qu’il y a énormément de longueurs. C’est pour cette raison que ma note est moyenne : certains passages étaient trop longs à mes yeux, si bien que j’ai parfois lu en diagonale. De plus, j’ai trouvé ces deux civilisations parfois trop manichéennes pour être crédibles…

J’ai lu « Mille femmes blanches » pour mon travail, car on m’a dit qu’il s’agissait d’un classique incontournable. Bien que ce soit effectivement très intéressant, je ne sais pas si je qualifierais ce livre ainsi… C’est distrayant, mais je suis loin du coup de cœur. Reste à voir si « La vengeance des mères », la suite qui est parue lors de la dernière rentrée littéraire, ressemble ou non à son prédécesseur. Je m’y attaquerai lors du premier semestre 2017…

.

Citations

Franchement, vu la façon dont j’ai été traitée par les gens dits « civilisés », il me tarde finalement d’aller vivre chez les sauvages.
.

—————
.
Les Cheyennes croient que toute chose ayant eu lieu quelque part – chaque naissance, chaque mort – s’y trouve toujours, de sorte que le passé, le présent et l’avenir cohabitent éternellement sur terre.
.
—————
.
Je ne peux m’empêcher de penser une fois de plus que l’homme est bel et bien une créature brutale et imbécile. Est-il une autre espèce sur terre qui tue pour le plaisir ?

.

Ma note

♥  3/5

Publicités

7 réflexions au sujet de « « Mille femmes blanches » de Jim Fergus »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s