Fantastique/Fantasy

« L’héritage des rois-passeurs » de Manon Fargetton

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : L’héritage des rois-passeurs
Auteur : Manon Fargetton
Genre : Fantasy
Editeur : Milady

.

résumé du livre

Ombre et Rive sont deux reflets d’une même réalité, et Enora est la seule à avoir le pouvoir de passer de l’un à l’autre. Lorsque sa famille est brutalement décimée par des assassins, elle se réfugie au seul endroit où ses poursuivants ne peuvent l’atteindre : au royaume d’Ombre, sur la terre de ses ancêtres. Là, sa route croisera celle de Ravenn, princesse rebelle de retour d’exil et bien décidée à s’emparer du trône qui lui revient de droit. Coïncidence, ou rencontre orchestrée de longue date ?

.

Ma critique

Ce livre me faisait de l’œil depuis un certain temps à cause de sa superbe couverture (poche comme grand format) et parce que c’était Manon Fargetton qui l’avait écrit (j’avais beaucoup aimé la duologie « Le suivant sur la liste »). Or, c’est grâce à L_Bookine que j’ai pu l’avoir dans les mains ! L'héritage des rois-passeurs Manon FargettonJe la remercie encore pour ce cadeau d’anniversaire bien choisi, car j’ai passé un excellent moment avec Ravenn et Enora. Au fil des pages, j’ai été surprise à plusieurs reprises, notamment à cause du début qui propose deux univers : le nôtre et un second plus moyenâgeux avec de la magie. Il y avait donc un mélange d’urban fantasy et d’heroic fantasy aussi singulier qu’appréciable ! De plus, j’ai apprécié l’idée de Noirs Portraits qui consiste à dire que l’on a un double dans chaque univers : si le double souffre ou décède, notre sort sera le même (comme un Daemon dans la « Croisée des mondes »). Par ailleurs, si les Noirs Portraits se touchent, ils meurent instantanément. Cela permet de justifier les morts soudaines quel que soit l’âge de notre quotidien… C’est un concept à la fois poétique et original. Il y a un juste équilibre entre les deux mondes. D’autres éléments de l’univers m’ont séduite : les passeurs (si vous avez lu « Ewilan », l’idée est à peu près la même), les Dieux, la magie, etc.

On a là un one-shot très bien équilibré entre l’action, l’intrigue, les personnages et l’univers. Certes, on pourrait développer davantage certaines choses, néanmoins je n’ai pas ressenti de manque en refermant le livre, mais plutôt une envie de suite (apparemment « Les illusions de Sav-Loar » ?). J’ai trouvé que le scénario a été mené de façon habile. Il s’est d’ailleurs révélé plus compliqué qu’il n’y paraît : complots, assassinats, mensonges, rebondissements et non-dits ponctuent ce monde dans lequel basculent Enora, Julian et Charly… L’alternance de narration m’a captivée et a permis de ne pas s’ennuyer. Il faut dire que le style d’écriture de l’auteure est dynamique et addictif. J’aimais déjà la plume de Manon Fargetton, mais là, j’ai découvert un style plus mature, complet et toujours de qualité. J’ai donc été époustouflée ! Pourtant, ses personnages ont de sacrés caractères ! Si Enora est l’héroïne à laquelle on peut le mieux s’identifier, elle n’en demeure pas moins irascible lorsque l’envie l’en prend et a tendance à s’effacer par rapport à Ravenn/Elouane. Cette dernière est une protagoniste que l’on peut détester, car elle peut paraître froide, calculatrice et capricieuse… Mais cela n’a pas été mon cas. Je me suis attachée à elle et l’ai trouvée aussi vive d’esprit que véritable stratège. De plus, j’ai apprécié qu’elle soit une homosexuelle qui s’affirme. Cela change des princesses/reines qui s’effacent sous une présence masculine… Jana est aussi un personnage qui m’a marqué, toutefois je n’ose pas vous en parler par crainte de vous spoiler. En revanche, les garçons m’ont laissé une impression plutôt moyenne. Entre l’amoureux transi et celui qui oublie ses soucis dans la bouteille, je les ai trouvés plus classiques que ces dames… Les autres individus masculins ont généralement mauvais fond ou brident les femmes (ex: les sorcières). Bien que j’aime les ouvrages féministes, je trouve regrettable que l’image des Hommes soit aussi sombre ou peu développée. A mes yeux, c’est là le principal défaut du roman…

Si vous aimez le genre fantasy, je ne saurais que vous conseiller « L’héritage des rois passeurs » qui propose un récit d’une grande qualité et qui saura certainement vous faire passer un bon moment. Je comprends aisément pourquoi ce titre a reçu une récompense au salon des Imaginales en 2016 ! Pour ma part, je note « Les illusions de Sav-Loar » en wish-list et espère être de nouveau conquise par la plume ou l’univers…

.

Citations

Les connaissances ne sont pas faites pour rester enfermées.

.
—————

.
Ravenn soutint le regard de son père avec indifférence.
– Nos sujets te croient morte.
– Ils n’ont pas vu mon corps.
– Ils ont vu un corps. Ils n’accepteront jamais ton retour.
– Puisque vous en êtes si sûr, sourit Ravenn, vous n’avez rien à craindre. Mais après le règne des Rois-Passeurs et celui des Rois-Magiciens, le couronnement d’une Reine-Fantôme ne me semble pas si exotique.
.
—————
.
Elouane était taillée pour la liberté et l’indépendance. Tout ce à quoi une reine ne pouvait prétendre.

.

Ma note

  5/5

.

challenge abc

Publicités

14 réflexions au sujet de « « L’héritage des rois-passeurs » de Manon Fargetton »

  1. J’aime énormément cette auteure! Les illusions de Sav-Loar sont aussi dans ma wishlist 😉
    Le féminisme de ce roman m’avait aussi marqué, mais je n’ai pas ressenti la même chose pour les personnages masculins^^ Julian et Charly (pour une fois que c’est yn garçon qui est nunuche par amour^^) sont des personnages positifs, ainsi que le garde du corps du peuple des dragons et le petit garçon sont j’ai oublié le nom! Mais j’avoue que ce ne sont pas les personnages que j’ai préféré !
    Hâte de lire la suite 😉

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s