Littérature jeunesse·Science Fiction

« Les pluies » T1 de Vincent Villeminot

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : Les pluies T1
Auteur : Vincent Villeminot
Genre : Roman ado / Science-Fiction
Editeur : Fleurus

.

résumé du livre

Kosh sortit sous le déluge, courut le long de la rue nationale. Les rares voitures en stationnement avaient déjà l’eau au ras de leurs caisses. Le courant était fort. Quand il arriva au nord du village, il comprit que c’était foutu. Il n’y avait plus de pont, ici non plus. Le tablier, le parapet apparaissaient encore parfois dans la boue écumante. Rien de plus. L’eau rugissait et roulait à hauteur du haut des digues. De l’autre côté, sur l’autre rive : plus de prairie, plus d’herbe- juste un fleuve immense large comme un bras de mer. On est coupés du monde… Il revint en courant vers la maison. Que faire ? L’eau pouvait-elle monter jusqu’aux étages ?
– On va à l’église. Suivez-moi !
– A l’église ? demanda Lou.
– Ouais, dans le clocher. C’est l’endroit le plus haut du village. Pressez-vous, l’eau arrive…

.

Ma critique

Quel plaisir de retrouver la plume de Vincent Villeminot dans un nouvel opus ! Celui-ci m’a particulièrement attirée puisqu’il s’agit d’une fiction où la pluie ne cesse de tomber en grande quantité et de façon ininterrompue. Ce nouvel univers apocalyptique est très bien dépeint : très vite, les flots, les requins, la nature ou la famine ne seront plus les seuls dangers… La folie, la peur et l’égoïsme vont très vite entrer en scène… Les habitués du genre le savent bien : l’Homme deviendra bien évidemment la chose pire à craindre… Ainsi, il ne fait pas bon d’être une femme… Les Pluies, tome 1 Vincent VilleminotBien que l’on reste dans la suggestion et dans de la littérature pour adolescents, les deux/trois scènes mettant en avant une meute d’hommes voulant assouvir leurs envies primaires montrent bien que ce monde est corrompu… Hormis la partie « Lettres à Lou », le récit est assez bien rythmé : on enchaîne progressivement les nouvelles épreuves à surmonter. Les personnages essayent de ne pas perdre espoir et s’efforcent de survivre ensemble.

Comme souvent chez Vincent Villeminot, les protagonistes que l’on va suivre sont des jeunes plutôt débrouillards, avec un caractère bien développé et un soupçon d’humanité qui rend la lecture crédible. Même si je ne me suis pas spécialement attachée à Kosh, le héros, j’ai apprécié chacun des membres de ce petit groupe d’infortune. J’ai pris plaisir à les voir évoluer, fuir, rechercher leurs proches ou trouver de nouvelles idées pour manger et se protéger. Même Noah, qui me semblait très transparent, rebelle et trop jeune s’est révélé au fil des pages, en particulier dans la partie « L’arche de Noah ». C’est l’un des héros qui va le plus évoluer. Chiloé a également su me surprendre et me convaincre… Pourtant, au départ, je n’avais pas adhéré à son caractère trop tape à l’œil, agressif, désinhibé et inconscient… Elle s’est finalement révélée dans « Les îles », la dernière section. J’ai beaucoup aimé cette idée de parties qui permet à la narration de se concentrer sur certains personnages en particulier. Par exemple « Lettres à Lou » propose un récit épistolaire où le lecteur va découvrir plusieurs feuillets rédigés par Kosh. Bien que ces lettres cassent le rythme, j’ai apprécié leur contenu, car c’était poétique et touchant. De plus, cela surprend le lecteur tout en tranchant avec le reste du récit.

Ce fut une chouette lecture que j’ai hâte de poursuivre lorsque le second tome sortira. Vincent Villeminot est un auteur dont j’apprécie souvent les univers, l’intrigue ainsi que les protagonistes. « Les pluies » ne fait pas exception puisque j’ai passé un très très bon moment de lecture. Je regrette de ne pas avoir osé plonger mon nez dans cette histoire avant !

.

Citations

Hier ton frère m’a demandé si on allait s’en sortir. Toi, tu me demandes comment. Ça fait une sacrée différence.
.
—————
.
En attendant, tu peux être fière de ta petite sœur : elle est amarinée. Si ça se trouve, notre petite matelote aura du mal à retrouver le plancher des vaches. Après tout, elle a appris à marcher sur les eaux.

.
—————
.
Il se leva, alla au parapet, sa couverture sur les épaules. Les rafales le fouettèrent. Maudites pluies. Les arbres émergeaient encore, les maisons au-dessus des fenêtres de rez-de-chaussée. Mais plus rien d’autre. Plus de champs. Plus de routes. Plus de voitures. Plus de magasins, plus d’école bientôt, plus de car scolaire, plus de terrain de foot pour les matchs du mercredi – plus de Nhattan. Une surface brune à peine tumultueuse, vague après vague, comme une marée. Il aurait voulu brandir le poing vers le ciel et vers ces nuages noirs. Mais il n’en avait pas la force. Même pas de colère, de révolte. Juste un profond, un immense, un existentiel découragement. Il baissa la tête, vaincu.
.

Ma note

♥  4/5

.

challenge mikasa

Publicités

23 réflexions au sujet de « « Les pluies » T1 de Vincent Villeminot »

      1. Pas encore. C’est prévu pour cette année. Sur la 4ème de couverture, tu avais un petit aperçu de la couv’ du T2 et la date de sortie (j’ai rendu le livre à la médiathèque et je ne sais plus la date, désolée).

        J'aime

  1. Déjà, rien que le fait de savoir qu’il s’agit d’un monde post apocalyptique ça m’attire 😉 Je trouve l’idée de base intéressante et comme dans ce genre d’univers on est de suite curieux de savoir comment chacun va s’en sortir, quels vont être leur choix … En tout cas ça donne envie 😉

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s