BD·Fantastique/Fantasy

« Redwin de la forge » (Nains T1) de Nicolas Jarry et Pierre-Denis Goux

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « Redwin de la forge » (Nains T1)
Auteurs : Nicolas Jarry et Pierre-Denis Goux
Genre : Bande dessinée pour adulte / Fantasy
Editeur : Soleil

.

résumé du livre

Redwin, fils d’Ulrog, a grandi auprès d’un père aimant et attentif à son apprentissage de la forge. Mais, autrefois admiré de tous, Ulrog ne veut plus créer d’armes runiques. À compter de ce jour, Ulrog le forgeron est devenu « Ulrog le Lâche ». 
Humilié, fou de rage, Redwin est prêt à tout pour s’éloigner de son père et devenir un seigneur des runes : le maître forgeron et maître combattant de l’ordre de la Forge.
Contre la volonté de son père, il se rend à la forteresse-état retrouver son oncle, un Vénérable de l’Ordre qui accepte de lui enseigner le combat et la forge d’armes.
..

.

Ma critique

Du combat, du sang, du muscle, de la sueur et des coups de marteau ! J’ai été conquise par l’ambiance proposée par Nicolas Jarry et Pierre-Denis Goux. Pas forcément fan des nains par rapport à mon conjoint qui les trouve bien badass, je ne pensais pas découvrir un scénario comme celui-ci ! Certes, il y a des escarmouches et de la violence, mais pas que ! En effet, de l’émotion se dégage au fil des pages. Redwin est partagé par ses sentiments, l’ambition et les racontars qui pèsent sur sa famille. Il en a assez qu’on le traite de « fils de lâche », si bien qu’il se laisse ronger par la haine et la rancœur… On a là un bon récit à la fois dynamique, touchant et impressionnant dès qu’il est question d’arène ou de fabrication d’armes. couv11869678J’ai beaucoup aimé le personnage d’Enïme, une jeune naine et amie d’enfance, qui va réussir à apaiser la colère et l’aspiration destructrice de Redwin. À l’inverse je n’ai pas accroché au personnage de Rom qui n’est pas un antagoniste spécialement intéressant. À force de le mettre en scène en train de rosser le héros, les auteurs arrivent à nous le faire détester mais, au fond, Rom n’a rien de charismatique. Ce n’est pas un « bon » méchant comme je les aime… J’en attendais peut-être trop de lui ? Disons qu’il est simplement le Némésis de Redwin et qu’il va lui mettre des bâtons dans les roues dans sa quête initiatique…

Les planches sont tout simplement à couper le souffle ! Les détails sont nombreux que ce soit dans les décors ou dans les tenues et coiffures des personnages. Je me suis régalée pendant les scènes de combats qui sont impressionnantes : le sang gicle dans tous les sens, les ennemis perdent des membres et les planches sont dynamiques. L’ambiance des batailles est très bien retranscrite. Petit plus appréciable : des pages bonus en fin de BD qui permettront de découvrir des croquis, des informations ainsi que du vocabulaire propre à l’univers de « Nains ». La qualité graphique de cette bande dessinée est aussi remarquable que l’histoire. Les amateurs de fantasy trouveront leur bonheur dans ce premier tome !

C’est en voyant le compte Instagram de Jean-Paul Bordier, l’un des illustrateurs de la saga « Nains », que j’ai eu envie de découvrir cet univers, car j’ai trouvé son travail très abouti… J’ignorais que les illustrateurs changeaient à chaque tome, cependant j’ai réussi à mettre la main sur trois opus de la saga. J’ai également découvert que plusieurs membres de Babelio que je suis attentivement comme Marina53, Tatooa, Pavlik et Alfaric  avaient lu certains tomes de la série ! Je vous recommande leur critique (cliquez sur leur nom) et suis souvent d’accord avec leurs propos, notamment ceux concernant les œuvres de Gemmell.

.

redwingdelaforge(Croquis de la belle Enïme et du père de Redwin à la barbe époustouflante !)

.

Citations

Aujourd’hui je sais qu’Ulrog n’a jamais cessé de croire en moi et que c’est ça le véritable courage. Croire, envers et contre tout en ceux qu’on aime.
.
—————
.
On ne peut progresser dans son art, sans progresser dans ce que l’on est en essence…

.
—————
.
Le grand Art doit s’exprimer à travers la vie. L’utiliser pour étouffer la lumière de la création, c’est le pervertir et se pervertir soi-même.
.

Ma note

♥  4/5

Publicités

14 réflexions au sujet de « « Redwin de la forge » (Nains T1) de Nicolas Jarry et Pierre-Denis Goux »

  1. J’avais repéré la BD sur la toile, mais comme je ne l’ai pas feuilletée, elle m’était un peu sortie de la tête. Mais tu m’as bien donné envie de voir si ma médiathèque l’a acquise 🙂 L’ajout de bonus en fin d’ouvrage est en outre un plus très appréciable…

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s