BD·Fantastique/Fantasy

« Morgane » de Stéphane Fert et Simon Kansara

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « Morgane »
Auteurs : Stéphane Fert et Simon Kansara
Genre : Bande dessinée pour adultes / Fantastique
Editeur : Delcourt

.

résumé du livre

Privée de son destin de reine, la demi-sœur du roi Arthur devient la sulfureuse fée Morgane et se dresse contre la tyrannie de la Table ronde et les manipulations de Merlin le fou. Écœurée par le magicien qui joue avec sa vie depuis sa plus tendre enfance, Morgane laisse libre cours à sa colère et assouvit sa soif de pouvoir envers et contre tous : son ancien maître, les hommes, leur nouveau dieu unique et l’ordre établi.

.

Ma critique


Waouh, quelle personnalité ! Je suis bluffée par le personnage de Morgane que l’on peut découvrir sous un nouveau visage. Dans cette BD, elle est lubrique, sournoise, machiavélique, orgueilleuse, vengeresse et prête à tout, même du pire ! Mais elle est surtout très humaine ! Étant donné ce qu’elle a dû traverser, on comprend aisément son courroux et ses peines. Certes, ce n’est pas pour autant que je cautionne ses actes, cependant j’ai ressenti de l’empathie pour elle… J’ai pris plaisir à découvrir sa jeunesse ainsi que la façon dont elle a grandi. Enfant non désirée par sa mère, elle va pourtant être choyée et entraînée par le roi qui se fiche qu’elle soit une « pisseuse » ou un mâle. Pour l’époque, une femme a beau être belle, rusée et forte, elle n’en demeure pas moins une Femme.
couv39346269Ainsi, sa parole n’a pas d’importance. Pire : lorsque Morgane est chargée de juger une affaire et défend une bonne sœur violée puis mise en cloque par un prêtre, on l’accuse de sorcellerie ! Véritable féministe, Morgane a bien du mal à s’opposer au sexe fort et à la parole divine… Mais le pire est à venir, notamment à cause de Merlin et d’Arthur, son demi-frère qu’elle découvrira bien plus tard dans la douleur, les larmes, le sang et la rancœur !…

Retrouver les personnages connus comme Merlin, Guenièvre, Merlin, Arthur, Lancelot et la table ronde m’a fait plaisir ! D’autant plus que Stéphane Fert et Simon Kansara revisitent leur caractère. Par exemple, Lancelot est bête comme ses pieds, Arthur est crédule et se laisse manipuler par tout le monde, tandis que Merlin apparaît comme un être perfide et manipulateur ! C’est sans doute le protagoniste qui m’a le plus surprise ! Ce n’est pas l’image que j’avais de lui. Les auteurs l’ont vraiment dépeint sous un autre visage… Plein de noirceur, on découvre qu’il ne profite qu’à lui-même et a de bien sinistres desseins. J’aime beaucoup l’idée ! Les auteurs osent nous surprendre et, parfois, vont même assez loin. Trop ? Peut-être… La scène où Morgane couche avec Cernunnos, un homme-cerf, est assez dérangeante… En effet, notre belle héroïne est très libérée sexuellement : en plus de se faire culbuter par une bête, elle écartera les cuisses pour son demi-frère, puis se changera en homme pour coucher avec une femme. Rien que ça ! J’avoue que je ne m’attendais pas à trouver ce trait de personnalité chez Morgane, mais pourquoi pas… Après tout, chaque personnage a sa part d’ombre et de lumière. Dans cette bande dessinée, ils sont loin d’être manichéens !

J’ai découvert cette BD sur le blog de MaLecturothèque qui m’a vraiment convaincue par son article. Or, les critiques sur la blogosphère étaient toutes enthousiastes, j’ai donc décidé de partir à la rencontre de la terrible Morgane, avide de vengeance et de Pouvoir… Les illustrations sont très particulières et ne plairont pas à tout le monde. D’ailleurs, les proportions m’ont parfois paru mauvaises, les visages laids et le trait brouillon… Pourtant, au fil des pages, je me suis fait au coup de crayon et j’ai été enchantée par le choix des couleurs qui apportent de véritables ambiances tantôt oppressantes tantôt sensuelles et féeriques. Il m’a fallu un certain temps d’adaptation mais, au final, je suis assez satisfaite, en particulier avec le character design de Morgane. Je reste donc sur une impression positive et suis certaine que cet ouvrage mettant en scène une Morgane vengeresse et féministe saura trouver son public…

.

Citations

Il ne suffit pas de jouer avec son épée pour mériter une couronne.
.
—————
.
Tu es douée, c’est vrai, mais pour le moment, tu n’es qu’un bourgeon de sorcière et ton poison est trop dangereux pour une si jeune pousse. Tu agites courageusement tes épines… Mais tu finiras piétinée par les sabots des chevaliers. Sois patiente. Bois mes leçons. Apprends mes tours. Grandis à l’ombre de mon hêtre… Et tu accompliras tous les miracles.
.
—————
.
– Lancelot, un mot !
– Pas maintenant, je prie.
– La Reine a besoin de toi.
– Quoi ?! Elle est en danger ?
– Oui, en grand danger, elle a… un peu froid. Elle a besoin d’être… réchauffée, vois-tu ?
– Elle a froid ?! Mais c’est horrible ! Elle va attraper un rhume ! J’y vais ! …… Une minute, quelque chose ne colle pas. Pourquoi ne demande-t-elle pas à ses servantes de lui faire du feu, ou de lui apporter une couverture ? …… Oh… Je vois, elle a besoin d’être « réchauffée »…
.

Ma note

♥  4/5

 

Publicités

21 réflexions au sujet de « « Morgane » de Stéphane Fert et Simon Kansara »

  1. Cette BD me fait de l’œil depuis sa sortie et je désespère de la trouver à la bibliothèque. J’aime beaucoup la manière dont tu décris la personnalité de Morgane qui a l’air complexe. Il me tarde encore plus de faire la connaissance de cette forte tête 🙂

    Aimé par 2 people

  2. Ta chronique m’a beaucoup rappelé une série appelée Graal Noir, c’est aussi une réécriture très sombre de la table ronde mais qui cette fois est raconté par un Merlin jeune et la majorité de l’action est située avant même la naissance d’Arthur. Je te le conseille si tu cherche une autre réécriture, mais comme cette BD c’est très sombre.
    En tout cas merci pour cet article, ça donne envie de le lire 🙂 !

    Aimé par 1 personne

  3. Les différentes relations sexuelles de Morgane ne m’ont pas dérangée : elle a toujours été présentée comme une femme luxurieuse (au contraire de Viviane), libérée. Bon, j’avoue que le cerf, même si c’est un dieu, c’est un peu particulier ! Et l’inceste, même étant habituée avec GoT, bon… Mais voilà, sa sexualité « débridée » ne m’a pas gênée 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s