Fantastique/Fantasy·Littérature jeunesse

« La guerre des fées » T1 de Herbie Brennan

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « La guerre des fées » T1
Auteur : Herbie Brennan
Genre : Roman ado / Fantastique
Editeur : Pocket jeunesse

.

résumé du livre

La vie de Henry Atherton bascule le jour où il capture… un papillon. Ce papillon très spécial n’est autre que Pyrgus, héritier du royaume des fées de la lumière. Entré dans le monde de Henry par un portail magique saboté, Pyrgus doit, coûte que coûte, rentrer chez lui. Car là-bas, Beleth, le démon des fées de la nuit, rêve de conquérir le pouvoir ! Malgré lui, Henry est entraîné dans la terrible guerre qui divise le royaume. Pour secourir Pyrgus, lui aussi doit franchir le portail qui permet d’accéder au monde des fées, désormais à feu et à sang…

.

Ma critique

J’ai emprunté ce premier tome dans le cadre du Challenge Printemps Elfique, car les critiques sur la toile étaient souvent positives et ce, même si elles décrivaient un côté trop jeunesse qui pouvait déranger les lecteurs les plus âgés. Malheureusement, ce n’est pas cet argument qui a fait que je n’ai pas accroché à ce monde féerique… J’ai eu beaucoup de mal à rentrer dans le récit et à me faire au style de l’auteur, notamment à ses changements de narration parfois en plein milieu d’un chapitre sans indications. Malgré ce petit côté parfois brouillon, cela reste tout de même assez fluide et les chapitres sont courts, ce qui permet à Herbie Brennan de changer souvent de sujet… Hélas, j’ai également trouvé qu’il y avait beaucoup trop de personnages d’un coup. Même si on apprend à les découvrir au fil des chapitres ou des parties (une partie monde des humains, une partie monde des fées, puis des parties où tout est réuni), je me suis perdue entre les différents protagonistes. la-guerre-des-feesIl m’a fallu la moitié du livre pour retenir qui était qui, s’il était bon ou mauvais (il n’y a malheureusement pas de personnages nuancés) et quelles relations entretenait-il avec tel ou untel. En soit, ce n’est pas si compliqué, cependant cela nécessite quand même un petit temps d’adaptation. D’ailleurs, j’ai davantage aimé ma lecture vers les deux tiers, une fois qu’Henry s’est rendu dans le monde féerique et que tout était clair…

L’intrigue est assez classique et ne surprendra pas les adeptes du genre fantastique/fantasy : on a le monde des humains (qui est celui que nous connaissons), un monde féerique avec des fées du jour (les gentils) et les fées de la nuit (leurs rivaux aux mauvaises intentions qui sont capables d’invoquer des êtres démoniaques). Bien sûr, il y a également un ou plusieurs passages capables de relier les deux univers, ce qui va permettre à tout ce petit monde de se rencontrer. Ajoutons à cela des complots maléfiques, de la corruption, un seigneur du mal et, sur Terre, des problèmes familiaux : en effet, le jeune Henry vient d’apprendre que sa mère trompe son père avec l’employée de ce dernier. On a là une première réflexion sur l’homosexualité parentale qui, bien que perçue très négativement par le héros (j’espère que cela va changer au fil des tomes !), est intéressante dans un roman jeunesse… Si l’intrigue dans le monde des fées est plus ou moins réglée dans ce premier opus, le lecteur a tout de même une grande quantité de questions sans réponses qui nécessitent la lecture de la suite.

Personnellement, je vais m’arrêter là, car j’ai eu du mal à me faire à la plume de l’auteur. De plus, je pensais découvrir davantage le monde des fées, un peu comme dans « Arthur et les Minimoys » : je pensais tout découvrir dès le début par les yeux du héros et non à travers une affaire de chats assez rocambolesque… Le rythme a été plutôt bien géré : un début lent, une seconde partie dynamique, puis une troisième et une quatrième partie où l’action est bien dosée. Il n’y a que les derniers chapitres qui ont été trop vite expédiés… Par ailleurs, les personnages ne m’ont pas spécialement plu : Henry ne m’a pas marquée par son caractère, M. Fogarty est amusant avec sa paranoïa, mais cela s’arrête là, le prince Pyrgus m’a plutôt agacée et les autres personnages ne m’ont pas spécialement marquée… Même Beleth, le grand démon, ne m’a pas laissé une forte impression. Seule la princesse Holly Bleu a titillé ma curiosité, toutefois elle n’est pas assez présente dans l’intrigue. Elle reste un protagoniste à fort potentiel : je n’ai aucun doute sur son développement plus tard !

Ainsi, vous l’aurez compris, « La guerre des fées » est une déception pour moi : je m’attendais à une immersion féerique dans le monde et une aventure moins classique. Je ne me suis pas spécialement attachée aux personnages. De ce fait, je suis passée à côté de ce premier tome, ce qui est dommage, car les notes sur la toile étaient généralement enthousiastes… Cette saga a été traduite dans de nombreuses langues et chaque tome a été réédité plusieurs fois au goût du jour (la dernière édition de chez PKJ est juste sublime !) ; il y a même eu une version intégrale. C’est donc que cette aventure a beaucoup plu ! Mon avis est sans doute un cas isolé… Le mieux est encore de découvrir les aventures d’Henry et Pyrgus par vous-même…

.

challenge-printemps-21

.

Citations

Sulfurique écarquilla les yeux :
– Tu veux… tu veux un sacrifice humain ?
– Oui.
Ce n’était que ça ! Rassuré, le vieillard soupira :
– Aucun problème !
.
—————
.
– Tu sais combien d’Américains sont enlevés par les extraterrestres, chaque année ? Six millions ! SIX MILLIONS !
– Monsieur Fogarty…
– Et je ne parle pas que des Américains ! Imagine ce que ça donne à l’échelle mondiale… Crois-moi, il y a un complot dans l’air, et ça ne m’étonnerait pas que cette pseudo-fée en fasse partie. Elle a déjà admis qu’elle venait d’un univers parallèle. Et qu’est-ce qui vient des univers parallèles ? Des nounours en peluche, peut-être ? Non, Henry : imagine que cette créature soit verte avec des tentacules ou qu’elle ressemble à l’espèce de chose qui sort de la poitrine de John Hurt, dans Alien.

.
—————
.
Une fois lâchés, les mots s’étirèrent et restèrent en suspens dans l’air. Comme un drap qu’on déplie. Ou un linceul, plutôt.
.

Ma note

♥  2/5

Publicités

7 réflexions au sujet de « « La guerre des fées » T1 de Herbie Brennan »

  1. Oh, c’est bien dommage ! Personnellement je garde un excellent souvenir de cette saga (principalement du 2 et du 3 à vrai dire, j’ai l’impression que le 1 pose surtout le décor) mais je l’ai lue il y a des années, il faudrait que je retente aujourd’hui pour voir ce qu’il m’en reste 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. J’ai lu cette saga il y a bien longtemps ^^ Du coup je n’en garde pas tellement de souvenirs … Je me rappel avoir eu du mal à entrer dans l’histoire et j’avais été beaucoup plus conquise par la fin, j’avais d’ailleurs enchainé avec sa suite 😉
    Dommage que ce roman n’est pas été à la hauteur de tes attentes, j’espère que tu trouveras d’autres romans sur les fées qui sauront de conquérir 😉

    Aimé par 1 personne

  3. Ce qu’il y a de sur, c’est que je passerai à coté la prochaine fois, sans m’attarder…
    Je suis tellement désolée que ce ne soit pas le coup de cœur attendu, au vu de tes espoirs sur les bonnes critiques, mais bon, on ne peut pas gagner à tous les coups!!!!
    Merci en tout cas pour cette lecture elfique!!!!! ❤

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s