Bit-Lit·Fantastique/Fantasy

« Lettres Écarlates » (Meg Corbyn T1) d’Anne Bishop

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « Lettres Écarlates » (Meg Corbyn T1)
Auteur : Anne Bishop
Genre : Bit-Lit / Urban-Fantasty
Éditeur : Milady

.

résumé du livre

Meg Corbyn est une cassandra sangue, une prophétesse du sang, capable de prédire l’avenir lorsqu’elle s’incise la peau. Une malédiction qui lui a valu d’être traitée comme de la viande par des hommes sans scrupules prêts à la taillader pour s’enrichir. Mais aussi un don qui lui a permis de s’échapper et va la pousser à chercher refuge chez les Autres. Là où les lois humaines ne s’appliquent pas. Même si elle sait, grâce à cette vision, que Simon Wolfgard causera également sa perte. Car si le chef des loups est d’abord intrigué par cette humaine intrépide, peu de choses la séparent d’une simple proie à ses yeux…

.

Ma critique

J’ai découvert cet ouvrage grâce à l’opération Milady où certaines publications sont à 3,99 euros. J’avais hâte car, par le passé, j’avais fait d’excellentes découvertes comme « Waylander », « Les vampires de Chicago », « L’homme runes » ou « Démences »… Cette fois-ci, ce n’est pas forcément un livre que j’ai adoré, néanmoins j’ai passé un bon moment. Par contre, s’il vous plaît les éditions Milady, remettez le prix en rouge sur gommette plutôt que de l’intégrer dans la couverture à l’impression… C’est moche…

Pour en revenir à « Lettres Écarlates », j’ai trouvé ça pas mal : le dernier tiers m’a vraiment tenue en haleine, tandis que le début était vraiment long… J’ai mis un certain temps à rentrer dans l’histoire, car je trouve le scénario peu haletant par rapport à d’autres sagas de cette maison d’édition. Ce premier tome est certainement une introduction à l’univers : on apprend à connaître Meg, comment les cassandra sangue procèdent, qui sont les Autres et quels liens les habitants de la réserve ont entre eux. couv10328950Certes, le danger est là et un groupe de flics fait de son mieux pour enquêter… Toutefois le rythme reste très lent ! On se focalise surtout sur des scènes de vie ou des conversations tournant autour de Meg, le nouvel agent de liaison.

En réalité, la belle cassandra sangue ne m’a pas spécialement plu… Je l’ai trouvée assez fade et trop gentille. J’ai tendance à préférer les héroïnes avec un peu plus de peps ou de mordant. De plus, j’ai trouvé qu’elle s’intégrait trop facilement et en peu de temps… J’aurais souhaité un peu plus de défi. En revanche, j’ai aimé son passé ainsi que ce qu’elle est. C’est aussi intéressant qu’original… J’ai surtout préféré Tess aux pouvoirs impressionnants, Sam le petit loup qui va redevenir lui-même au fil des pages, Vlad qui semble être un personnage prometteur et à creuser ainsi que les esprits des saisons ou des éléments comme Hiver. C’est rare que ça arrive : j’ai préféré les personnages gravitant autour de l’héroïne plutôt que cette dernière… Quant à Simon, je l’ai trouvé assez classique pour un loup-garou. Pour les adeptes de romance dans les romans Bit-Lit, sachez qu’il n’y en a pas… En tout cas, pas dans cet opus ! Certes, il y a rapprochement, on devine les sentiments de certains et on prédit un triangle amoureux si ce cher Simon ne se déclare pas, mais c’est tout. Pas d’étreintes passionnées, de tentatives de séduction ou de baisers passionnés. Les relations de Meg restent amicales. D’un côté, c’est frustrant car on a l’impression qu’il ne se passe pas grand chose, mais de l’autre, je trouve que ça change que les personnages ne se courtisent pas dès le début, donc que c’est bien.

Ce premier opus a ses forces et ses faiblesses. Il plaira surtout à celles qui aiment l’urban fantasy avec des créatures de différentes races. C’est là toute la richesse de la saga d’Anne Bishop : son bestiaire ! On a envie d’en savoir plus sur ces personnages aux apparences ou aux pouvoirs insoupçonnés. On découvre tout cela à travers les yeux de Meg, encore novice, ce qui est très agréable… Le monde imaginé par l’auteure est très intéressant. Elle est même allée jusqu’à changer le nom des jours de la semaine. C’est sympathique. Hélas, malgré des personnages secondaires intéressants et un dernier tiers addictif, je ne suis pas sûre de m’attaquer au second tome de suite. Il me manque un petit quelque chose qui me pousse à vouloir continuer la saga… Sans oublier les longueurs que la narration alternée entre Simon, Meg, la fougueuse Asia et le policier n’a pas réussi à combler. À voir si l’occasion se présente, mais pour l’heure, lire la suite n’est pas une priorité. J’ai plusieurs livres dans ma PAL à découvrir avant…

.

Citations

Arracher la main d’un client s’essayant au vol à l’étalage instillait un certain sens de l’honnêteté chez les humains fréquentant les Bouquins Hurlants.
.
—————
.
– Un Corbeau à l’accueil, un louveteau dans la salle de tri, et un Loup enragé dehors, marmonna-t-elle. Ça ne peut pas être pire.
Apparemment, si. Heureusement, elle remarqua l’insecte que Jake avait mis dans son infusion – sans doute en guise de gage de réconciliation – avant d’y tremper les lèvres.

.
—————
.
— Mais… pourquoi vous êtes-vous enfuie ? Vous vivez dans des endroits spéciaux. On vous couve de tous les soins, on vous donne le meilleur de…
— Que l’on vous batte ou vous dorlote, que l’on vous nourrisse de la meilleure cuisine qui soit ou qu’on vous laisse mourir de faim, que vous viviez dans la crasse ou la propreté la plus étincelante, une cage reste une cage, assena Meg avec passion. On apprend ce que les Noms-qui-marchent veulent que nous sachions, car à quoi sert une prophétesse si elle n’est pas capable de décrire ses visions ? On passe nos journées assises dans des salles de classe, à regarder des images représentant des situations du monde réel, mais on nous interdit de faire connaissance, de nouer des liens d’amitié, de parler, à moins que ça fasse partie d’un exercice. On nous dit quand manger, quand dormir, quand utiliser le tapis de course pour faire un peu d’activité physique, et même quand aller chier ! On est vivantes, mais sans jamais avoir le droit de vivre. Combien de temps résisteriez-vous, enfermé comme ça ?

.

Ma note

♥  4/5

.

Publicités

14 réflexions au sujet de « « Lettres Écarlates » (Meg Corbyn T1) d’Anne Bishop »

  1. Je connaissais la série de nom, mais je ne sais pas si je lui donnerai sa chance… Le côté bestiaire et l’absence de romance que tu mentionnes sont en tout cas deux points très positifs pour moi. Quant au caractère fade de l’héroïne, ça risque de vite m’ennuyer…

    Aimé par 1 personne

  2. Le résumé de ce roman est très attirant …
    Je dois dire que les différentes créatures, les pouvoirs et surtout l’absence de romance serait un gros point positif pour moi, tandis que la lenteur du récit et le caractère de l’héroïne aurait tendance à me freiner … Je ne sais donc pas si je tenterais cette lecture … Mais merci pour la découverte 😉

    Aimé par 1 personne

  3. Oh 😦
    J’ai adoré ce premier tome ! Pas un coup de coeur mais une excellente lecture 😀
    Je dois dire que, oui, le début est peut-être un peu lent mais, pour une fois, je n’ai pas été énormément dérangé par cet aspect là ^^ C’est plutôt le style qui m’a posé quelques problèmes au départ. Un peu brouillon, je pense … Après, j’ai trouvé que cela s’améliorait 😉 Ensuite, la romance n’est pas vraiment une romance mais il ne faut pas s’attendre trop à cela car même dans le 3, il ne s’est pas passé énormément de chose de ce côté-là (au vu des avis que j’ai pu lire).
    De mon côté, j’ai hâte de découvrir le tome 2 qui m’attend dans ma PAL 😀

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s