BD

« Rebelle & moi » de Philippe Reyt

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « Rebelle & moi »
Auteur : Philippe Reyt
Genre : Bande dessinée pour adultes humoristique
Éditeur : Rebelle

.

résumé du livre

Un regard déjanté et drôle sur le monde de l’édition à travers la rencontre improbable entre Filipré, dessinateur de BD, et Astrid, éditrice de romans. Une conversation à bâtons rompus – souvent sur le dos du dessinateur – qui revisite la bande dessinée avec finesse et légèreté (mais pas que). Un hommage, enfin, à Rebelle et ses lecteurs.

.

Ma critique

J’ai reçu cette bande dessinée en cadeau au salon des Imaginales pour l’achat de trois ouvrages sur le stand des éditions Rebelle. Je ne savais pas du tout à quoi m’attendre, car je ne connaissais pas l’auteur et n’avais jamais lu de BD publiée par cette maison d’édition. Appréciant souvent les romans Rebelle, je me suis dit pourquoi pas… Verdict ? couv75344450Je vais à contre-courant des critiques sur la toile… En effet, contrairement à la majorité des lecteurs, j’ai détesté cette lecture !

Pendant tous l’ouvrage, on suit une longue conversation entre Philippe Reyt, le dessinateur, et Astrid, la responsable de la maison d’édition. Vainement, la pauvre Astrid essaye de tout faire pour remettre Philippe Reyt sur le droit chemin ou de le forcer à être un peu moins vicieux… Mais c’est peine perdue ! On a le droit à une succession d’humour cru et graveleux assez lourd ainsi qu’à des idées placées en dessous la ceinture. Dans sa BD, l’auteur n’hésite pas à « se taper » ses lectrices (souvent sacrément peu vêtues et bien portées sur la chose, elles aussi !… En particulier Nabillette…). J’ai rarement vu autant de pénis, de seins, de fesses ou de sexes féminins dans une bande dessinée. À mes yeux, c’était trop.

En plus d’avoir été hermétique à l’humour, je n’ai pas adhéré au coup de crayon. Les seules choses qui m’ont plu sont les portraits des auteurs de chez Rebelle et deux petites vannes comme celle de la bêta-lectrice. Certes, il y a beaucoup de références en tous genres comme les Bidochons, les Simpsons, des dessinateurs connus, des personnes réelles (Charlie Chaplin, Hitler, etc.), toutefois cela n’a pas opéré chez moi. J’ai plus une impression d’auto-délire dans lequel je ne suis pas rentrée… Je ressors très déçue de cette lecture mais, au risque de me répéter, je rappelle que je fais partie d’une minorité. La plupart des lecteurs ont adoré les gags et les jeux de mots de l’auteur. Comme on dit souvent, tout est une question de goût. Cette BD n’est pas pour moi, voilà tout !

.

Citations

– J’ai eu beau secouer dans tous les sens le livre et l’horloger… Ni l’un, ni l’autre, n’ont jamais été fichus de me donner l’heure.
– C’est donc ça, une bêta-lectrice…
– Ah non, mais là, elle n’est même plus bêta : tu peux carrément dire qu’elle est complètement c…

.
—————
.
– Franchement, tu ne voudrais pas chanter l’amour, un peu ? Hein ? Pour changer ?
– La quoi ?
– Ok. Tu ne crois pas à l’amour, c’est ça ?
– Ben… Disons que c’est moins facile à attraper qu’une paire de fesses…
– Quelle délicatesse, vraiment ! Bravo !
– Merci.
– Et moi je dis que l’amour existe !
– Ah ah ! Commerçante ! Tu dis ça parce que tu édites plein d’histoires d’amour… Uh Uh Coquine !
– Et alors ? Si c’est dans les livres, c’est bien que ça existe, non ?
– Vouiiii ! Et tu vends quoi d’autre, dans tes livres, déjà ? Rappelle-moi ?
– Ben… De la licorne, du vampire, du mort-vivant, un peu de fée, de l’esprit, du fantôme du passé… Mais… Mais… Ça n’a rien à voir !

.

Ma note

♥  1/5

.

Publicités

7 réflexions au sujet de « « Rebelle & moi » de Philippe Reyt »

  1. Bonjour 🙂 C’est votre avis et vous n’avez certainement pas à vous en excuser (impression que donne parfois votre chronique). En revanche, ce qui me dérange franchement, c’est d’apprendre qu’un éditeur donne les livres sur les salons dans le cadre de promotions. Cela n’est pas très respectueux du travail de l’auteur ni de ses intérêts, ni d’ailleurs du livre en général qui n’est pas un produit de consommation. Genre deux packs de lessive achetés, le troisième offert ! Et ce n’est pas très malin non plus de donner celui-ci, qui est réservé à un public averti, qui doit l’acheter en toute connaissance de cause. C’est très limite comme démarche. Si vous avez aimé les portraits, je pense que vous aimerez mon nouveau livre sur Royan, qui lui n’est pas graveleux (même s’il y a du sable dedans). Si vous souhaitez le recevoir pour le chroniquer, envoyez moi vos coordonnées par mail ou facebook. Très bonne journée. Ph Reyt.

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour,

      Je regrette que vous appreniez le don de vos ouvrages aux Imaginales via mon blog… Naïvement, j’étais persuadée qu’il s’agissait d’un accord avec la maison d’édition qui vous versait quelque chose pour chaque BD offerte…
      Vous avez raison, ce n’est pas non plus très malin de donner cet ouvrage à un public qui ne sait pas du tout à quoi s’attendre !
      Effectivement, les portraits m’ont plu. Je vous remercie pour cette proposition et accepte volontiers de voir votre travail dans un autre registre (pas mal, le coup du sable ! 😉 ). Je vais prendre contact avec vous via Facebook, car il ne me semble pas que vous ayez donné votre mail dans ce message.
      Bonne journée à vous aussi.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s