Fantastique/Fantasy·Young adult

« Immortels » T1 de Cate Tiernan

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « Immortels » T1
Auteur : Cate Tiernan
Genre : Young Adult / Fantastique
Éditeur : Le Livre de Poche

.

résumé du livre

Sortir de boîte un peu trop tard, se bagarrer sans raison… On n’est pas sérieux quand on a 17 ans. Mais il faut croire qu’à 459 ans, on n’a plus droit à ce type de dérapage. Moi, Nasty, immortelle depuis quelques siècles, je me retrouve dans un camp de redressement. Passer mes journées à avoir des pensées positives, à aider les autres, très peu pour moi ! La seule raison qui me pousse à supporter cela, c’est Reyn. Ce type me dit quelque chose.

.

Ma critique

« Immortels » est une saga dont on m’a parlé en bien de façon unanime… Du coup, je dois avouer que j’ai rapidement placé ce premier tome en haut de ma PAL… J’avais hâte de voir si cette série était aussi bien qu’on le prétendait. Verdict ? Ce n’est pas trop mal, mais je dois avouer que cela ne m’a pas non plus transcendée : il me manque un petit quelque chose pour être conquise… Ainsi, à moins de la trouver en médiathèque, je ne pense pas lire la suite…

Tout d’abord, j’ai apprécié le fait que les immortels soient plus des mages que des vampires. Cela change. On est plus dans un monde de sorcellerie avec de la magie noire, des cercles pour officier en groupe ou l’utilisation de pierres. De plus, le côté retour à la nature ou petite maison dans la prairie m’a amusée. couv33993188Il est vrai que cet endroit m’a fait songer à des vacances dans une ferme écologiste : les résidents font tout eux-mêmes avec des éléments bios, se promènent tous les soirs pour admirer les étoiles, tout se fait en commun, etc. C’est un lieu coupé du monde. Je comprends que des personnages cherchent à se ressourcer là-bas… Dans l’ensemble, les pages se lisent avec facilité : c’est une lecture légère avec de l’humour, en particulier grâce aux réflexions de Nastasya… Nastasya, justement, parlons-en : je ne sais pas quoi penser d’elle. J’ai adhéré au fait qu’elle soit plutôt grande gueule avec de la répartie toutefois, j’ai fini par trouver que cela faisait trop. On a du mal à lui donner de la crédibilité : bien qu’elle soit âgée de plusieurs siècles, qu’elle a été mère et qu’elle a subi des drames atroces par le passé, elle se comporte comme une adolescente et s’en vante ! Telle une véritable gamine, elle fait des crasses aux autres, tape une gueulante dès qu’elle ne va pas bien et, pire, fait celle qui se fiche de tout mais pleure dès qu’on ne la remarque pas. C’est réellement son caractère bizarre et pas forcément cohérent qui fait que j’ignore si j’ai apprécié cette héroïne ou non.

Malheureusement, le gros souci de cet ouvrage vient du fait que l’intrigue est décidément TROP longue à démarrer ! On est plus sur un tome transitoire qui permet d’apprendre à connaitre les personnages, à comprendre leurs maux et leur personnalité. Hormis l’accident du taxi et une tentative de meurtre où l’on devine en deux pages qui est le/la coupable, il ne se passe rien. C’est ça qui m’a manqué : du suspense, une action plus ou moins constante ou des rebondissements inattendus. Là, c’est un rythme tranquille : on découvre les lieux et les pensionnaires, le drug-store avec Meriwether dont le père est affreux, les boutiques avec Dray la gothique rebelle, etc. S’il fallait faire un pourcentage, on serait à 15% d’action… Ce qui est très peu pour moi. En plus du fait que le récit soit majoritairement des réflexions, j’ai eu du mal avec la romance. Je n’ai rien contre les héroïnes qui ont des papillons dans le ventre dès qu’elles croisent un bellâtre, cependant c’est souvent le même scénario avec une relation « je t’aime, moi non plus » : les deux tourtereaux se cherchent, se chamaillent, fantasment l’un sur l’autre et se désirent. La révélation concernant leur passé commun a été en trop, tout comme le triangle amoureux avec Nell ! Je n’ignore pas que le roman s’adresse à de jeunes ados néanmoins, on est trop dans la caricature. De plus, j’aime lectures de cette tranche d’âge d’habitude. Hélas, cette romance avec Reyn  a plutôt eu tendance à m’exaspérer…

J’ai bien conscience que j’ai plus apporté d’éléments négatifs, mais je tenais à signaler ce qui m’avait dérangée au cours de ma lecture qui, pourtant, n’était pas si mauvaise. Je pense que les autres tomes de la série sont plus sympathiques que celui-ci, car on est vraiment une mise en bouche où l’on pose les bases. C’est dommage… Je m’attendais à autre chose, mais ce sentiment mitigé est resté jusqu’au bout : à la fin du livre, il n’y a pas de gros retournements de situation ou de révélation étonnante qui vous met en haleine. Dans un sens, c’est bien, car on a plus ou moins une conclusion tranquille et pleine d’espoir… Mais d’un autre côté, cela ne me donne pas envie de foncer sur le second tome, car je n’en ressens pas le besoin. Certes, il y a encore beaucoup de mystère à résoudre. Il y a également des personnages qui n’ont pas abaissé toutes leurs cartes, toutefois cela ne me dérange pas plus que ça pour le moment… Dans tous les cas, j’espère que la suite fera décoller un peu l’intrigue principale ! Bref… Qui lira verra !

.

Citations

Je ne peux sortir de cet état d’adolescence éternelle, et je ne peux pas modifier mon apparence. Remarquez, de nombreux adolescents ont l’impression de se sentir immortels, comme si rien ne pouvait les affecter. L’idée de danger ou de mort leur est complètement étrangère, sans poids ni réalité. Il est donc possible que je sois toujours une adolescente… Ça va, j’ai compris, je ne suis pas vraiment à plaindre.

.
—————
.
Chaque maison possède un objet magique, qui demeure généralement secret, même s’il y a des légendes à propos du couteau cérémoniel d’Awaynat. Il peut aussi s’agir d’un livre, d’un globe de cristal, d’une baguette ou d’une bague, où tous les pouvoirs d’une fontaine sont concentrés. Le chef de la maison peut s’en servir pour lancer de puissants sortilèges.
Ou encore une amulette par exemple. Mon amulette. La tête me tournait.
– Un jour, j’ai vu le tarak-sin de Coral Bay, a annoncé Charles.
– Vraiment ? s’est étonnée Brynne.
– Oui, a-t-il affirmé avec gravité. C’était une poupée Barbie.

.
—————
.
Il y a eu des périodes où j’étais vraiment belle. J’ai des traits symétriques, de jolis yeux, une bouche pulpeuse, de hautes pommettes et ainsi de suite. À l’occasion, quand je contrôle la situation, je sais que je peux être séduisante. Seulement, cela ne m’était pas arrivé depuis une quarantaine d’années. Je me savais aussi maigre qu’une junkie, avec mes cheveux hérissés, d’un noir artificiel criard. J’avais certainement l’air d’une momie ou d’une victime du choléra. Les vêtements que je portais étaient dépareillés – les seuls que j’avais trouvés qui n’étaient pas tachés et que j’avais enfilés à la hâte. Bref, je n’aurais pas pu avoir pire allure.

.

Ma note

♥  3/5

.

21 réflexions au sujet de « « Immortels » T1 de Cate Tiernan »

  1. Ta critique est très constructive je trouve. J’étais curieuse de ton avis car je ne connaissais pas cet ouvrage avant que tu nous le présentes, dès que j’ai vu la couverture tu m’as fait envie. Mais je vais passer mon tour finalement car je pense (sans surprise) que j’aurais sans doute la même opinion que toi. Cette Nastasya m’a l’air irritante et l’histoire d’amour pas très passionnante. Merci pour ton avis 🙂
    Bisou bisou!

    Aimé par 1 personne

    1. Merci ! ❤
      J'ai fortement pensé à toi, effectivement, en me disant que l'héroïne ne te plairait pas non plus. Elle m'a rappelé Mare dans son indécision…
      Après, il y a de bonnes choses dans ce roman comme la magie, mais cela n'a pas suffi.^^'
      De gros bisous. :*

      J'aime

  2. Idem pour moi.
    Ce premier tome m’a laissé mitigée. J’ai pas adhéré à 100% et quelque chose dans le comportement du perso principal m’a aussi énervé. Et puis sa romance me paraît trop impossible pour être réaliste. Fin bref, assez déçue et je n’ai jamais poussé aux tomes suivants.

    Aimé par 1 personne

    1. Avec du recul, c’est clair que cette romance n’est pas possible… Surtout en si peu de temps…
      Cela me rassure que tu sois déçue autant que moi malgré les beaux avis sur cet ouvrage. Je comprends que tu ne souhaites pas poursuivre l’aventure…

      J'aime

  3. Lire ton avis m’a remémoré ma lecture, et je suis en gros d’accord avec toi, même si mes souvenirs ne sont pas très précis (pas bon signe souvent^^)! C’est pas mal, mais sans être dingue.
    Nastasya n’est pas une de mes héroïnes préférées, elle ne m’a pas assez marqué pour que je me souvienne des détails 😀

    Aimé par 1 personne

  4. Certain aime bien lorsqu’il y a une lente immersion dans un roman pour connaitre à fond l’univers mais pour ma part ce n’ai pas vraiment mon cas … Je préfère en effet un peu d’action et surtout de suspense, c’est ce qu’il va me donner envie de tourner les pages du roman … Du coup je passe mon tour sur ce roman!

    Aimé par 1 personne

  5. Personnellement, j’avoue que je suis en total désaccord ,mais après tout, chacun ses goûts!
    Ce livre m’a complétement conquise et je l’ai lu 6 fois_effectivement c’est beaucoup_parce que je trouve le caractère de Nasty intéressant et drôle.
    Ensuite, si cela ne plait pas à tout le monde , je ne vais pas en faire une histoire et je tiens juste à dire que ce roman est génial.

    Aimé par 1 personne

    1. Effectivement, il en faut pour tous les goûts. 🙂 N’ayant pas détesté cet ouvrage (avis plutôt mitigé), je comprends que tu aimes et, d’après les avis sur la toile, tu es loin d’être la seule. C’est juste une question de goût.^^

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s