Romances·Science Fiction

« L’amour peut tout » de Thierry Schmaltz

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « L’amour peut tout »
Auteur : Thierry Schmaltz
Genre : Nouvelle / Romance / Science-Fiction
Éditeur : Demdel

.

résumé du livre

Pascal, un jeune adulte, encore célibataire, qui vit chez sa mère, vient de prendre ses vacances. Une chaleur étouffante submerge la campagne et il décide de boire son café sur la terrasse derrière la maison de village. La chaleur l’a engourdi, et un oiseau en profite pour venir se désaltérer à côté de lui. Le volatile au lieu de s’enfuir, se précipite vers son visage et piaille comme affolé. Pascal est d’abord surpris, mais il finit par s’endormir dans la lourdeur de ce début d’après-midi. Dans son rêve, il poursuit l’oiseau qui l’entraîne dans la clairière d’une forêt qu’il connaît bien. Quelques minutes plus tard, il se réveille et ressent une envie impérieuse de rejoindre ce lieu. Sur le chemin de terre qui le mène à la clairière, il rencontre une jeune femme…

.

Ma critique

J’ai découvert cette nouvelle dans le cadre de mon travail grâce à l’auteur qui a gentiment bien voulu me prêter l’un de ses exemplaires. J’avoue que j’étais assez curieuse de lire « L’amour peut tout », car cet ouvrage a reçu deux nominations : le premier prix de la Nouvelle 2017 les Scarponales (Dieulouard 54) et le troisième prix du concours de Nouvelles 2016 de Demdel Editions (Belgique). J’avoue que cette lecture a été agréable : on suit Pascal, un jeune homme qui, lors des vacances d’été, va faire une rencontre de troisième type ! lamourpeutoytMalgré quelques dialogues qui ne m’ont pas toujours semblé naturels, j’ai suivi les échanges de Pascal et Mélissa avec intérêt. D’ailleurs, c’est là où je trouve frustrant le fait qu’il s’agisse d’une nouvelle : j’aurais adoré en savoir plus sur les Teslins et sur ce vaste univers qui entoure la Terre !… J’aurais été curieuse de voir comment ces « martiens » vivent, quelle est leur culture ou leurs coutumes, ce qu’ils pensent de notre belle planète, etc.

On pourrait penser qu’il s’agit d’une simple idylle atypique un peu rapide à cause du format, mais il n’en est rien. L’auteur prend l’initiative de faire avancer le temps à plusieurs reprises, ce qui va permettre à son personnage principal de vivre, vieillir et aimer de nouveau. On constate que Pascal est véritablement pris entre la vie qui continue et son amour venu d’ailleurs qui semble être un rêve… Mais est-ce vraiment un songe ? Bien que je ne sois pas une adepte des nouvelles, j’ai passé un bon moment. J’ai d’ailleurs été étonnée par l’une des révélations finales, même si je m’attendais à une telle conclusion. Cette œuvre se lit rapidement et avec aisance. C’est fluide, aéré et tout s’enchaîne sans ennuyer le lecteur. Voilà une chouette petite romance avec un soupçon de science-fiction ! Comme quoi, il faut que j’arrête d’avoir tant d’aprioris sur les nouvelles : certaines peuvent me surprendre agréablement…

.

Citations

Non loin de moi, une vieille baignoire en zinc servait pour récupérer l’eau de pluie. Sans doute ragaillardi par ma somnolence, un moineau vint s’abreuver. Son besoin de boire était sans doute plus fort que sa crainte. Sautillant sur le rebord, il avala quelques gorgées et prit son envol dans ma direction. Arrivé à proximité de mon visage, il s’immobilisa à la manière d’un oiseau-mouche et me gazouilla comme s’il avait peur ou qu’il était agacé. Instinctivement, je le suivis du regard et il disparut au-dessus de la toiture. Je pensais qu’il ne m’avait vu qu’au dernier moment et qu’il avait la peur de sa vie. Cela me laisse une étrange sensation comme si cet oiseau venait de m’invectiver. Qu’aurait-il pu me reprocher sans son petit cerveau de piaf ? Je fermais les yeux et je m’endormis.

.
—————
.
Je veux que tu viennes avec moi, me dit-elle d’une voix cassée par le déchirement qu’elle ressentait.

.
—————
.
– Tu le sais puisque je t’ai trouvé très assidu à étudier l’astronomie.
– C’est de la théorie tout ceci.
– Votre théorie, nous, on la pratique. Je trouve que vous avancez bien dans vos recherches.

.

Ma note

  3,5/5

.

12 réflexions au sujet de « « L’amour peut tout » de Thierry Schmaltz »

    1. C’est aussi ce que je reproche aux nouvelles. ^^ C’est trop rapide, j’aime avoir un bon pavé entre les doigts et voir un auteur étoffer son monde et ses personnages. Donc je comprends ton ressenti.
      Mais des fois, on fait quand même de jolies découvertes.^^

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s