Bit-Lit·Fantastique/Fantasy·Young adult

« L’Ascension » (Kayla Marchal T2) d’Estelle Vagner

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « L’Ascension » (Kayla Marchal T2)
Auteur : Estelle Vagner
Genre : Fantastique / Bit-Lit / Young Adult
Éditeur : Du Chat Noir

.

résumé du livre

Kayla est en fuite pour en apprendre plus sur ses origines et échapper à ceux qui convoitent son pouvoir. Elle intègre la société des polymorphes, qui survivent dans le plus grand secret. Là, elle y apprend leurs capacités, leurs coutumes, leur organisation, leur scission… Dans un monde où tout le monde pense la connaître, où tout le monde en sait plus qu’elle-même sur son destin, Kayla semble avoir du mal à se projeter. À la croisée des chemins, pour avancer, elle devra écouter les voix de son passé, ne pas en répéter les erreurs et réécrire sa propre histoire. Seul son instinct pourrait encore lui permettre de protéger les siens, survivre et peut-être réaliser le plus impensable : trouver enfin sa place.

.

Ma critique

Bon… Voici LA question que vous vous posez sans doute (ou pas) : est-ce que j’ai aimé voire préféré ce second tome au précédent ? La réponse à la fois positive et négative, non pas parce que « L’ascension » est décevant, bien au contraire je l’ai grandement apprécié, mais parce que le premier tome était génial. D’ailleurs, avec du recul, « L’exil » était vraiment bon, au point que j’ai réalisé tardivement que c’était bel et bien un coup de cœur (et non presque, comme le je croyais)… En effet, je n’ai pas arrêté de songer aux personnages ou à ce qu’il s’est passé des jours après ma lecture ; si bien que je me faisais des films sur la suite le temps qu’elle arrive dans ma boîte aux lettres… Honnêtement, vu le plaisir que j’ai pris à lire le premier tome, c’était difficile de faire aussi bien. Toutefois, comme je vous l’ai dit, celui-ci vaut également le détour… couv70469616En effet, on retrouve des rebondissements en continu, des révélations nombreuses, des barres de rire ainsi que des personnalités hautes en couleur. L’auteure ne laisse aucune place à l’ennui : ses personnages sont sans cesse en train de découvrir quelque chose, de se battre ou de se remettre en question. On a là un récit dynamique, plein de muscles pour faire baver ces dames, des émotions et des métamorphoses à gogo. Un beau cocktail qui a su me plaire.

Dans cet opus, l’intrigue va continuer à s’étoffer et à étonner le lecteur. Estelle Vagner a vraiment un don pour renverser un récit en un claquement de doigts et j’adore ça ! Kayla va devoir s’armer de courage pour se trouver elle-même et comprendre ce que chaque clan attend d’elle. J’ai beaucoup aimé les révélations concernant sa vie passée qui permettent de mieux comprendre ce qui se joue depuis des siècles… Quant à la fin, elle m’a laissé un goût amer pour Kayla qui a fait un choix terriblement douloureux. J’ai mal pour elle… Je ne pensais pas qu’elle traverserait autant d’épreuves et affronterait de tels ennemis. C’est vraiment une héroïne attachante, courageuse et pleine d’humour. Je suis fan du tandem qu’elle forme avec Jade, une morphe aussi fougueuse et attendrissante que son aînée. Mon chouchou du tome précédent a été moins présent, toutefois cela m’a fait grandement plaisir de le voir. Comme la plupart des protagonistes, j’ai aimé son évolution dans cette aventure.

Ce qui m’a moins plu dans ce roman, c’est le début qui fait très ado/young adult (mais je rappelle que c’est la tranche d’âge de ce livre), car on commence avec une ambiance très scolaire. Il y a des cours, des enseignants plus ou moins sympathiques ou encore des élèves jaloux et méchants qui n’hésitent pas à faire pleurer la nouvelle. Non pas que cela me déplaise, mais je ne pensais pas que l’on démarrerait le second tome ainsi… Dans « L’Exil », Kayla travaillait dans un bar pour subvenir à ses besoins. Elle faisait donc assez adulte… Mais c’est vrai qu’étant donné sa personnalité et ce qu’elle a vécu, j’ai eu tendance à oublier qu’elle n’a que dix-huit ans, qu’elle est vierge et encore novice dans certaines choses… C’est donc un ressenti purement personnel dû à ma tête de linotte. Heureusement, tout va changer lorsque la belle héroïne va faire des découvertes désagréables et va devoir quitter les lieux. S’en suit une fuite haletante, avec un soupçon d’humour et une grosse dose d’action ! Une fois le clan des Protecteurs quitté, on assiste à un changement d’ambiance avec les Traditionnalistes que j’ai largement préféré… Jérémiah est un personnage intéressant qui est loin d’être le coureur de jupons que nous avons connu ! Certes, il drague continuellement, toutefois il a du respect, des valeurs et un passé sombre insoupçonnés ! Une très belle surprise…

Si vous ne vous êtes pas encore attaqué(e) à cette saga young adult, il est grand temps de le faire ! Dans chaque tome, j’ai ri, soupiré, me suis inquiétée et me suis fait avoir par plusieurs manipulations en tous genres. C’est vraiment une chouette série bit-lit/urban fantasy qui se passe en France (et plus précisément en Lorraine, chez moi !). Je suis irrémédiablement conquise par l’univers, par la plume de l’auteure et par les couvertures tout simplement sublimes qui donnent envie de (re)plonger dans ce récit ! Vivement la suite !

.

Citations

Une fois assurée que mes jambes peuvent supporter mon poids, je le lâche et je vais voir Jade.
– Tu vas bien ?
Elle me répond par un rapide hochement de tête. Je me retourne et pose une main sur l’épaule de Jérémiah pour interrompre sa discussion avec Marc.
– Vous avez essayé de sortir de là ?
Un sourire sarcastique déforme ses lèvres.
– Non, on attend d’abord qu’ils nous servent le café.

.
—————
.
Alors que je remonte dans la Jeep et claque la portière, une voix suave se fait entendre depuis l’arrière.
– Oh oui, poupée, c’est comme ça que j’aime te voir bouger.
Je me fige. Jade bien moins choquée que moi, se retourne avant d’éclater de rire.
– Regarde-le, Kayla ! Je ne sais pas de quoi il rêve, même si je m’en doute, mais il a pris tes affaires pour l’une de ses conquêtes !
Effectivement, le beau, le grand, me mystérieux Jérémiah est à moitié affalé sur mon sac, l’entourant d’un bras et appuyant sa joue contre le cuir élimé, laissant s’échapper un filet de bave digne d’un saint-bernard. Je souris. Ce n’est certainement pas tous les ours que quelqu’un a la possibilité d’observer ce dragueur invétéré sans son masque.
.

—————
.
Le combat a été lancé sans que je m’en rende compte. Je me mettrais des baffes, si mes adversaires ne s’en chargeaient déjà pas eux-mêmes.

.

Ma note

  5/5

.

Publicités

6 réflexions au sujet de « « L’Ascension » (Kayla Marchal T2) d’Estelle Vagner »

  1. Je ne suis pas méga fan du genre fantastique mais je viens de terminer une série excellente dont je ferai d’ailleurs bientôt la chronique et celà m’a fait changer un peu d’avis… Comme quoi tout évolue… Bref ce grand laïus pour dire que ta chronique me donne bien envie de lire ces 2 tomes… A suivre…

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s