Littérature jeunesse

« Frida et Diego au pays des squelettes » de Fabian Negrin

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « Frida et Diego au pays des squelettes »
Auteur : Fabian Negrin
Genre : Album jeunesse
Editeur : Seuil

.

résumé du livre

Dans chaque culture, on célèbre les morts. Toussaint, Halloween, les façons de leur rendre hommage sont bien différentes. Au Mexique, la fête des morts est une des fêtes les plus importantes. Dans cet album, Fabian illustre les préparatifs et le côté festif et joyeux de cette tradition. Il s’appuie sur les personnages de Frida Kahlo et Diego Ribera, figures emblématiques du Mexique, qu’il représente enfants.

.

Ma critique

Attention, voilà une belle pépite visuelle ! J’ai été attirée par la taille de l’album qui est immense, par la couverture somptueuse, mais surtout pour le personnage de Frida Kahlo. J’étais vraiment curieuse de voir ce que Fabian Negrin allait proposer comme histoire. Même si cette dernière est un peu vite expédiée, j’ai trouvé l’ambiance intéressante et les informations nombreuses. En effet, ce joli livre permet de découvrir quelques mots mexicains, mais également la tradition de la fête des morts. couv60451608Les lecteurs apprendront par exemple que la coutume veut que les familles cuisinent ensemble un pain spécial et d’autres spécialités culinaires, que les enfants achètent des bonbons en forme de tête de mort (les calaveritas de azúcar) et que cette journée n’est pas morbide, mais au contraire festive !

Pour ma part, j’ai moi-même été surprise en voyant une scène où plein de citoyens mangent sur les tombes, honorant ainsi leurs morts et mangeant leur plat préféré. Malgré mon âge, j’ai appris des choses ! Par ailleurs, l’auteur ne se contente pas de proposer des mots nouveaux ou des situations qui nous semblent insolites : à la fin de l’album, il présente brièvement les deux peintres célèbres et amants Frida Kahlo et Diego Rivera, mais aussi José Guadalupe Posada ainsi que le xoloitzcuintle (non, ne me demandez pas de le prononcer correctement…), un chien sans poils ! On sent que Fabian Negrin s’est bien documenté, car ses illustrations sont sublimes et représentent bien les personnages (ayant vraiment existé) ou l’univers de certains artistes.

Cela dit, je ne pense pas que c’est un ouvrage à lire seul lorsque l’on est enfant : mieux vaut partager cette lecture avec un adulte, même si le texte n’est pas très compliqué, car l’histoire est un peu longue pour les plus jeunes (et trop courte pour les plus âgés), tandis que l’intrigue nécessite sans doute une discussion. En tout cas, j’ai bien aimé cette vision de la Mort : même si les squelettes sous terre sont malintentionnés, leur fête est tout de même conviviale et joyeuse. C’est vraiment une autre image que Halloween ou celle que l’on a dans notre culture… Ce fut une chouette découverte qui m’a permis d’apprendre quelques éléments sur la culture mexicaine tout en me régalant avec les illustrations souvent en double-page.

.

frida

.

Citations

Dans la maison de Frida, les préparatifs de la fête ont commencé avant que le soleil n’ait pointé ses rayons pâles, et ils dureront toute la journée. […] Dans la cuisine, toute la famille réchauffe les tacos et le pan de muertos, le pain des morts. Il y en a assez pour nourrir une armée d’affamés.

—————

Diego ne voit pas la racine du manguier qui dépasse dangereusement du sol ; il se prend le pied dedans. Et par malheur, il trébuche à l’endroit même où l’on a creusé une tombe encore vide. Le jeune garçon y plonge tout entier. Lorsque Frida accourt et se penche au-dessus du trou, il n’y a plus aucune trace de lui. Les parois de la tombe s’enfoncent si profondément dans le noir qu’on ne peut en voir le fond. La fillette pleure la disparition de son seul et unique amour :
– Diego ! Diego !
Et sans réfléchir à deux fois, elle attache sa tresse au manguier et se jette aussi dans la fosse.

—————

Les gens qui arrivent chez nous sont tellement contents de quitter leur vie ennuyeuse que personne n’est jamais reparti. Vous avez de la chance de nous rejoindre si jeunes : vous ne serez plus obligés d’aller à l’école, ni d’obéir à vos parents. Ici, chaque jour est une fête !

.

Ma note

♥  4/5

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s