BD

« La Garùa » (L’adoption T2) d’Arno Monin et Zidrou

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « La Garùa » (L’adoption T2)
Auteurs : Arno Monin et Zidrou
Genre : Bande dessinée
Editeur : Bamboo (Grand Angle)

.

résumé du livre

Gabriel, le grand-père de cœur de Qinaya en France, part à Lima pour rechercher la petite-fille, qui a regagné le Pérou après que ses parents adoptifs ont été arrêtés pour enlèvement. Il se heurte à de nombreuses difficultés.

.

Ma critique

Cet ultime tome vaut beaucoup plus qu’un 3/5, car elle m’a assailli de plusieurs émotions… Hélas, ce n’est pas la fin que j’attendais. Serais-je trop habituée aux belles histoires pour espérer un happy end avec la petite Qinaya ? Les auteurs nous avaient pourtant avertis dès le début : « les histoires ne se terminent pas bien ». Oui, mais voilà, moi, j’y croyais… La complicité entre la bambine et son papy était tellement touchante dans le premier tome que je souhaitais revivre ces moments. Je voulais refermer la BD avec un sourire aux lèvres en regardant une petite fille tenir la main de son grand-père de cœur… couv51878475Certes, j’ai eu un sourire parce que ça ne finit pas si mal que ça et parce que la chute est sympathique, mais j’avais espoir d’assister à autre chose ! Donc oui, je l’avoue : cette note est un caprice de lectrice et j’en suis désolée !

Hormis ma petite déception, le récit est tout de même émouvant. On va suivre Gabriel qui va tenter de retrouver la fillette. Hélas, les retrouvailles ne se feront pas comme prévu… Mais les désillusions cachent parfois de belles surprises et c’est aux côtés de Marco que le vieil homme va passer le reste de son séjour au Pérou… La vie n’est pas toujours facile, néanmoins elle conduit à des endroits ou permet de faire des rencontres qui permettent d’avancer. Gabriel va donc faire le point sur ces derniers mois et sur sa décision concernant ses proches. On a là une bonne évolution psychologique. Ainsi, la scène avec le fils de Gabriel est, certes dénuée de dialogues cependant, elle est criante de sentiments. C’est beau, poignant et d’une grande sensibilité… J’ai pris une petite claque.

Les dessins sont toujours de qualité même si, parfois, j’ai trouvé Qinaya un peu boulotte et pas aussi mignonne que dans le tome un… Heureusement, les décors sont travaillés tandis que les personnages restent réalistes et très expressifs ! J’ai beaucoup aimé cette lecture ainsi que cette saga que je recommande… Mais je suis également quelqu’un de têtu qui, même si ce n’est pas réaliste, avait espéré une autre conclusion…

.

Citations

On rêve tous d’histoires qui se finissent bien. On a beau savoir que, par nature « end » et « happy » ne feront jamais bon ménage, on se force à y croire. Cette espérance, cet aveuglement, c’est notre force à nous, les hommes.

—————

– Il arrive un moment où c’est aux enfants de prendre en charge leurs parents. C’est la vie.
– Ah ? Eh bien, elle est cruelle la vie.

—————

Tu n’as été qu’un grand-père par corruption, un receleur. Un voleur d’amour.

.

Ma note

♥  3/5

Publicités

2 réflexions au sujet de « « La Garùa » (L’adoption T2) d’Arno Monin et Zidrou »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s