Fantastique/Fantasy·Young adult

« L’héritière du feu » (Keleana T3) de Sarah J. Maas

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « L’héritière du feu » (Keleana T3)
Auteur : Sarah J. Maas
Genre : Young Adult / Fantastique
Éditeur : Le Livre de Poche

.

résumé du livre

Keleana a finalement découvert qui elle était vraiment. Loin de l’homme qu’elle aime, l’assassineuse doit partir à nouveau en mission. Mais elle refuse d’être à nouveau la marionnette du roi. Alors qu’elle cherche un moyen de se soustraire à ses griffes, elle est approchée par le très mystérieux Rowan, lui aussi chargé d’une mission…

.

Ma critique

Quel changement radical d’ambiance ! Après deux tomes mêlant magie, trahison, combat, mort et pas mal de romance, je ne pensais pas que Sarah J. Maas ferait basculer à ce point son récit. Alors que la série ne s’essoufflait pas, on a là un tome de transition qui apporte une nouvelle dynamique à l’intrigue. On change radicalement d’atmosphère : il y a deux nouveaux lieux et donc des nouveaux personnages. Ceux qui se distinguent le plus parmi les nouvelles têtes sont Rowan, Aelin, Manon et Sorscha. Ils sont tous prometteurs toutefois, je dois avouer que Rowan a su se démarquer au point que j’hésite à le placer en tant que chouchou de la série… En effet, c’est mon coup de cœur du roman, car il est tout à fait le type de personnage que j’affectionne : la langue acerbe, déterminé, fort, blessé, râleur et fidèle. Il n’a pas forcément une bonne image au début, mais c’est tellement plaisant de voir ce qu’il y a derrière sa carapace ! Sa relation avec Keleana est intéressante et émouvante. Les deux combattants se cherchent, déversent leur colère, s’envoient des piques, se haïssent, puis apprennent à se connaître au fil des événements. Ces derniers sont plus sombres que dans les opus précédents. couv7343856On est vraiment dans du young adult, car l’histoire est trop noire et parfois morbide pour les adolescents. Certains antagonistes sont réellement sans aucune pitié, tandis que le décès d’un personnage du second tome hante toujours le quotidien de la belle héroïne. Keleana va devoir apprendre à se relever et à se battre contre ses rivaux et les monstres, mais aussi contre son passé et elle-même…

À chaque chapitre, la narration passe d’une intrigue à une autre afin de permettre au lecteur d’entrevoir ce qu’il se passe partout dans le royaume. En plus de l’apprentissage de Keleana qui cherche à maîtriser ses pouvoirs latents, on va retrouver Chaol et Dorian, toujours en froid à la Cour. Ils ont progressé à leur manière et vont tenter de prendre position. Ce sera très difficile pour Chaol qui est totalement perdu et tiraillé. Il ne sait pas quoi faire et montre son impuissance à plusieurs reprises dans le roman. C’est presque décevant, car je l’avais vraiment aimé dans les autres opus… Hélas, cette indécision est constante et, à mon avis, il faudra attendre le tome quatre pour qu’il choisisse enfin son camp ou ses objectifs. À noter que cette intrigue apporte une nouvelle romance entre deux personnages néanmoins, il ne s’agit pas de Keleana. Tant mieux, car un quatuor amoureux m’aurait hérissé le poil ! Cette histoire d’amour est assez touchante. Elle tranche radicalement avec les deux opus précédents… Ce n’est pas plus mal qu’il n’y ait pas trop d’amourettes, car cela fait avancer les personnages, l’action qui est bien gérée ainsi que l’intrigue générale. Je n’ai donc pas souffert de cette absence de séduction ou de romance du côté de Keleana.

L’ultime personnage qui prend beaucoup de place dans les chapitres est Manon, une sorcière bec-noir, héritière de son peuple. C’est un protagoniste prometteur qui m’a rappelé Daenerys Targaryen dans sa détermination… Pour l’heure, elle reste encore dans un coin de la carte, cependant elle est promise à un destin plus grand et destructeur. Ce tome permet de découvrir sa personnalité, son lien avec sa monture wyvern ou avec d’autres sorcières, ainsi que ses desseins. À mes yeux, elle se place presque comme une seconde héroïne… Sauf que l’on ignore encore ce qu’elle représentera dans l’intrigue : sera-t-elle LA rivale de Keleana ? Va-t-elle être une alliée de poids contre le père de Dorian qui semble de plus en plus fou et meurtrier ? Il faudra malheureusement lire la suite pour le savoir… « L’héritière du feu » est une sorte de tome de transition, mais un tome où l’on ne s’ennuie pas. L’auteur actionne un nouveau rouage et redistribue les cartes… Et c’est là où tout se bloque pour moi : quelle immense frustration de ne pas avoir la suite en VF !!! Je ne lis pas du tout en VO (et ne suis pas intéressée)… D’ailleurs, grâce à mes camarades de lecture commune Book Ouioui, Faith in Words, La Tête en Claire et Pause Earl Grey qui ont toutes lu en anglais, j’ai découvert que le texte avait été coupé à plusieurs reprises : elles m’ont parlé d’extraits que je n’avais pas du tout en version française. Je trouve ça dommage et surprenant que tout n’a pas été traduit ! D’autant plus que ce sont de gros morceaux qui apportent une ambiance supplémentaire au récit… Malgré cette traduction tronquée, je suis grandement chagrinée que l’aventure s’achève ici pour moi. Si seulement la maison d’édition revoyait sa décision en publiant la suite…

.
—-> Découvrez les critiques de :
Book Ouioui, Faith in words, La Tête en Claire et Pause Earl Grey

.

Citations

Une émotion indéfinissable passa dans le regard de Rowan.
– Je ne vous mordrai plus, déclara-t-il, et elle se demanda quel goût il avait trouvé à son sang.
– Même si c’est la seule manière de me contraindre à me transformer ? demanda-t-elle.
– On ne mord pas la femme d’un autre, répondit-il.
Il se détourna et commença à remonter vers la crête.
– Nous ne sommes plus… ensemble, lui et moi. Je l’ai quitté avant de venir ici, expliqua-t-elle.
– Pourquoi ? demanda-t-il en la regardant par-dessus son épaule, sur un ton trahissant tout au plus une légère curiosité.
– Parce qu’il sera plus en sécurité si je le dégoûte comme je vous dégoûte, répondit-elle.
– Vous avez au moins appris cela : ceux que vous aimez sont des armes qu’on peut retourner contre vous.
.
—————
.
Ce serait un face-à-face entre elle et lui, dans les règles de l’art : aucune vie ne serait sacrifiée sauf la leur, aucune âme souillée sauf la sienne, car il fallait un monstre pour détruire un monstre.

.
—————
.
– Doutez-vous de ma parole ? demanda-t-elle.
– Vous ne pouvez croire que je vous donnerai tout ce que vous voudriez sans être sûre que vous respecterez vos propres engagements …
.

Ma note

♥  5/5

Publicités

17 réflexions au sujet de « « L’héritière du feu » (Keleana T3) de Sarah J. Maas »

    1. Tellement pour la frustration ! 😦
      Apparemment, la VO n’est pas trop compliquée, mais il faut quand même savoir parler un minimum histoire de ne pas lire plus le dictionnaire de traduction que le roman. 😀
      Si tu sais lire un peu en VO, n’hésite pas.

      J'aime

  1. Que je te comprends pour la frustration! Ne lisant pas en VO non plus, car je n’ai pas le niveau tout simplement, je ne pourrai jamais me plonger dans cette série que j’ai pourtant très envie de découvrir, grâce à toi notamment. Mais savoir d’avance que je n’aurai pas la fin me décourage et me frustre. Alors je ne commence pas l’aventure. J’imagine la grande frustration que tu dois ressentir alors que tu as démarré l’histoire! Quel dommage!

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s